H.Philosophie 572

                                                  

                                       -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

17.04.2018 : 572. Le boomerang :

« Celui qui ne cesse de souligner les défauts des autres ne se rend pas compte qu’il entre ainsi en contact avec ces défauts, et que c’est donc à lui-même qu’il porte aussi préjudice. Car il existe une loi qui dit : « Puisque tu veux corriger tel ou tel, c’est que tu es riche, alors donne-lui la moitié de ta richesse. » Tandis qu’à celui dont quelqu’un parle en bien, la loi dit : « En parlant ainsi de toi, il t’enrichit. Alors, donne-lui un peu de tes trésors. » C’est clair : si vous dites du mal des autres, ce sont eux qui en tirent profit ; tandis que si vous dites du bien d’eux, c’est vous qui en bénéficiez.
Mais admettons maintenant que vous ayez été obligé de critiquer quelqu’un : ne terminez pas là-dessus, ajoutez au moins une parole positive à son sujet. Quels que soient ses défauts, tâchez de trouver en lui une bonne qualité dont vous parlerez, afin d’agir bénéfiquement sur lui… et sur vous ! Il ne faut jamais rester sur le côté négatif. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

15.04.2018 : 571. La Sagesse, c'est souvent très simple ! :

« Le ciel, la terre, et même l’enfer, vous pouvez tout trouver dans l’univers et donc en vous-même. C’est seulement à vous de savoir où vous voulez aller, combien de temps y rester, et quitter le plus rapidement possible les endroits dangereux où vous vous êtes égaré.
Imaginez que vous soyez invité au bistrot pour trinquer avec des amis : ce n’est pas une raison pour vous y éterniser. Vous allez vous promener dans la forêt et vous vous mettez à cueillir des fraises ; c’est bien, mais pensez à rentrer, sinon la nuit va venir et vous ne retrouverez plus votre chemin. Vous avez prononcé des paroles malheureuses qui ont provoqué des dégâts. Inutile de rester là à nourrir des remords : prononcez maintenant d’autres paroles pour réparer. Et si vous tombez dans un marécage infesté de bestioles malfaisantes, ne vous contentez pas de pousser des cris et de réciter des prières : dépêchez-vous d’en sortir ! Ce sont là des images pour vous montrer que, souvent, la sagesse consiste à se déplacer. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

30.03.2018 570. Un haut idéal :

"Pourquoi est-il si important d’avoir un haut idéal de beauté, de lumière, de pureté, de puissance, d’amour ? Parce que cet idéal a des effets magiques : entre lui et nous se tisse tout un réseau d’énergies. Il met en action les forces cachées au plus profond de notre être, il les éveille et les attire à lui.
Un haut idéal nous sert d’abord de terme de comparaison, il est comme une mesure, un modèle, un échantillon. Mais surtout il met en mouvement les forces de notre conscience et de notre superconscience. Alors, peu à peu notre mental s’éclaire et découvre le chemin qui nous conduira à la perfection ; notre cœur s’élargit et se remplit d’amour ; notre volonté est stimulée, dynamisée. C’est ainsi qu’un haut idéal fait entrer tout notre être en consonance avec Dieu Lui-même. Pour chaque pensée, chaque sentiment, chaque désir, chaque action, nous devons nous demander : est-ce qu’ils nous rapprochent de notre idéal ?… est-ce qu’ils nous en éloignent ?… »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

20.03.2018 : 569. En réponse aux USA,  le Président turc Recep Tayyip Erdogan avait déclaré, cité par les médias turcs, que le déploiement de bases militaires américaines en Syrie serait susceptible de déclencher une nouvelle guerre mondiale. Selon le dirigeant turc, l'implantation militaire américaine dans le pays est un défi lancé à Ankara et Téhéran.

La Turquie plante son drapeau à Afrine ou l’atavisme conquérant du Ghazi

Réseau International

Chassez le naturel, il revient au grand galop !

L’entrée des forces turques et de leurs supplétifs, un euphémisme désignant les rebelles syriens qui ont mis à feu et à sang la Syrie durant ces sept dernières années, a donné lieu à certaines scènes que l’on croyait révolues à tout jamais : primo, bombarder une ville d’un État voisin et y planter son propre drapeau sur ces édifices publics s’appelle une occupation ;  secundo, les scènes insupportables du pillage et la licence auxquels se sont adonnés les combattants de l’Armée Syrienne Libre (ALS) en investissant Afrine nous rappelle la fragilité du semblant de civilisation post-industrielle et numérique dans laquelle nous vivons.

Officiellement, l’intervention militaire turque à Afrine visait une milice kurde mais le Grand Sultan a apparemment tenu à y planter le drapeau turc pour se rassurer que l’âme du Ghazi ottoman rôde toujours en Anatolie.

Imaginez un peu que sous couvert de poursuivre des militants basques indépendantistes réfugiés dans une localité française frontalière, l’Armée espagnole hisse son pavillon sur le fronton de la mairie ?

Que veut donc prouver Erdogan par ce geste sans grande portée stratégique mais hautement symbolique ?

L’esprit conquérant des Turcs est bien présent. Les médias européens, hystériques quand il s’agit de la Syrie, se sont étrangement transformés en sourds-muets quand c’est la Turquie qui défonce une ville entière et y plante son pavillon national.

Voilà de belles manières qui ne manqueront point à faire un grand nombre d’émules dans les jours qui viennent.

source:https://strategika51.wordpress.com/2018/03/19/la-turquie-plante-son-drapeau-a-afrine-ou-latavisme-conquerant-du-ghazi/

 

 

04.03.2018 : 568. La Princesse, le Dragon et le prince Charmant :

« Dans un château où s’entassent des trésors, une belle princesse est retenue captive par un dragon. Plusieurs chevaliers se présentent pour la libérer, mais tous se font dévorer. Jusqu’au jour où arrive enfin un beau prince auquel une magicienne, qui connaît le point faible du dragon, a confié un secret pour le vaincre. Il remporte la victoire, libère la princesse, et alors quels doux baisers ils se donnent ! Désormais, tous les trésors entassés dans le château appartiennent à ce beau prince victorieux. Puis tous les deux, montés sur le dragon qui crache du feu, ils s’envolent dans l’espace.
Interprétons maintenant ce conte. Le dragon représente la force sexuelle et le château, notre corps avec tous ses trésors. Dans ce château soupire la princesse, notre âme, que le dragon qui n’a pas encore été maîtrisé, empêche de goûter l’amour véritable. Le prince, c’est notre esprit, et ses armes sont les moyens dont il dispose pour maîtriser cette force et l’utiliser. Une fois dompté, le dragon nous sert de monture. Car s’il est représenté avec une queue de serpent – symbole des forces souterraines –, il possède aussi des ailes pour nous emporter vers les hauteurs. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

24.02.2018 : 567. CONGO : Un politologue congolais explique la situation au Congo démocratique depuis la chute de Mobutu en mai 1997, et s’indigne du silence médiatique mondial !

"Le Congo est la première ressource minière au monde, et compte plus de 52 armées étrangères sur son sol. Une véritable guerre mondiale se déroule sur ce pays entre puissances étrangères qui s’appuient sur des forces locales notamment les « Tutsi » soutenus par les Américains et les  Israéliens pour garder la main mise sur le pays.
A côté la France sentant ses intérêts menacés s’en mêle, de même que la Belgique l’ancien colonisateur complètement dépassé, etc..
La Chine aussi nouvel arrivant compte bien prendre le contrôle des matières premières précieuses de ce pays nécessaire à son propre marché et des usines de production. Du coup c’est le « bordel »

Les populations sont massacrées sciemment pour qu’elles fuient et laissent leurs terres aux multinationales qui viennent ensuite exploiter le sous sol.

Plus de 8 millions de morts en 20 ans. C’est la guerre la plus meurtrière depuis la Seconde Guerre Mondiale".

source:https://www.facebook.com/sociologiedesafro/videos/1808408549453583/

 

19.02.2018 : 566. Impôts :

Une nation qui espère prospérer grâce à l’impôt est comme un homme debout dans un seau qui essaye de se soulever par la poignée

 

 

02.02.2018 : 565. Relativiser la vie et la mort :

« Ce que nous appelons la vie n’est qu’une alternance de vie et de mort. Lorsque nous nous éveillons le matin, nous naissons dans le plan physique, et nous mourons dans le plan astral ; et le soir, quand nous nous endormons, nous mourons au plan physique pour naître dans le plan astral.
Lorsqu’un être humain arrive sur la terre, il est accueilli avec toutes sortes de réjouissances, mais de l’autre côté on suit son enterrement. Inversement, quand un homme meurt ici, on l’accompagne avec des marches funèbres, des sanglots et des vêtements de deuil, et de l’autre côté il est accueilli dans la joie, car ceux qui le reçoivent disent : « Enfin, il est de retour ! » Évidemment, celui qui s’est conduit sur la terre comme un malfaiteur ne reçoit pas là-bas un accueil chaleureux. De même, il arrive parfois que certains enfants ne soient pas tellement bien accueillis ici par leurs parents. Mais ce sont des aspects particuliers. La loi, elle, reste immuable : ce qui est « vie » dans une région est « mort » dans une autre, et inversement. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

24.01.2018 : 564. Inégalités ! :

82% de la richesse créée en 2017 ont été absorbés par 1% de la population mondiale, selon Oxfam

276 vues24 janvier 2018 Pas de commentaires Injustice - Droit de l'Homme

82% de la richesse créée en 2017 ont été absorbés par 1% de la population mondiale, selon Oxfam

Partager la publication "82% de la richesse créée en 2017 ont été absorbés par 1% de la population mondiale, selon Oxfam"

  • 12
  • 0
  •  
  • Total : 12

Selon le dernier rapport de l’ONG Oxfam, 2017 a été marqué par une accentuation des inégalités, avec une hausse record du nombre de milliardaires. La moitié de la population mondiale n’aurait reçu aucun bénéfice de la croissance mondiale annuelle.

À la veille de l’ouverture du Forum économique mondial de Davos où se réunira une partie du gotha économique mondial, l’ONG Oxfam a publié son rapport annuel sur les inégalités économiques et sociales à travers le monde. Selon les chiffres de l’ONG, 3,7 milliards de personnes, soit l’équivalent de 50% de la population mondiale, n’ont pas reçu le moindre bénéfice de la croissance économique mondiale au cours de l’année 2017. Pendant ce temps, les 1% les plus fortunés ont récolté 82% de la richesse produite.

«Le boom des milliardaires n’est pas le signe d’une économie prospère, mais un symptôme de l’échec du système économique», a déploré la directrice d’Oxfam Winnie Byanyima, lors de la publication du rapport intitulé «Récompenser le travail, pas la richesse». «On exploite les personnes qui fabriquent nos vêtements, qui assemblent nos téléphones portables et cultivent les aliments que nous mangeons, afin de garantir un approvisionnement constant en produits pas chers, mais aussi pour grossir les profits des entreprises et leurs riches investisseurs», s’indignent les responsables de l’ONG dans un communiqué.

L’ONG, dont l’ambition affichée est de lutter «contre la pauvreté et les injustices», précise que depuis 2010, soit deux ans après la crise financière de 2008, la richesse de «l’élite économique» n’a cessé de croître à un rythme annuel moyen de 13%. La période comprise entre mars 2016 et mars 2017 a été la plus spectaculaire avec «la plus grande augmentation de l’histoire en nombre de personnes dont la fortune dépasse le milliard de dollars, au rythme d’un nouveau milliardaire tous les deux jours».

L’ONG, qui publie traditionnellement un rapport sur les inégalités juste avant que l’élite économique ne se réunisse à Davos (Suisse), lance un appel aux dirigeants pour que «l’économie fonctionne pour tous et pas uniquement pour une riche minorité».

source:https://francais.rt.com/economie/47498-ong-oxfam-repartition-richesse-mondiale

Réseau International. 

 

11.01.2018 : 563. Livre de Jeshua, tome 2 :

Source : https://www.facebook.com/DanielMeurois/

Cadeau en extrait à l’aube de la Porte de 2018 :

« Maintenant, mettez-vous au travail, contemplez le fond de votre cœur et demandez-lui: « Que veux-tu risquer? »
Alors quelques paroles se sont mises d’elles-mêmes à couler de mes lèvres, des paroles que j’ai reprises puis reprises telle une litanie ...
- Que veux-tu risquer, mon coeur, qui vaille que j’y consacre ma vie ?
- Qu’acceptes-tu de risquer, mon âme, afin que mon coeur s’y retrouve?
- En toi, mon coeur, je sais que rayonne un point par lequel je peux tout tenter,
Et en toi, mon âme, je vois qu’il existe un espace pour lequel je puis accepter de tout perdre.
- Ainsi, que puis-je risquer dans la perte si ce n’est que de te trouver, mon âme?
-Et que puis-je tenter, mon âme, pour que de mon coeur s’écoule la Mémoire ? »

Le Livre secret de Jeshua Tome 2
D.Meurois

 

10.01.2018 : 562. Rire :

Connectez votre corps à votre esprit

Chère lectrice, cher lecteur, 

La science montre que le corps et l’esprit sont étroitement connectés : des milliers de gènes s’allument ou s’éteignent selon notre état émotionnel, influençant ou même déterminant le fonctionnement de votre corps au niveau de :
 

  • Votre pression artérielle 

  • Votre rythme cardiaque 

  • Votre taux de cortisol (hormone du stress) 

  • Votre sommeil 

  • Votre stress 

  • Votre niveau d’anxiété et votre risque de dépression 

  • Vos fonctions digestives 

  • Votre système immunitaire 

La question à mille francs qui se pose pour nous tous est donc : comment cultiver les émotions positives, qui renforcent notre santé ? 

Vous pouvez essayer la méditation, les activités physiques de plein air, la nutrition, les plantes, bien sûr, mais au bout du compte, votre niveau général de bonheur dépendra du nombre de fois dans la journée où vous aurez… éclaté de rire. 

Plus vous riez, plus vous êtes heureux, et vice versa. Car rire rend heureux (en libérant des flots d’endorphines dans le corps), tout autant qu’être heureux donne envie de rire. 

Aujourd’hui je vais donc vous donner d’utiles conseils pour rire plus souvent. Mais d’abord, travaux pratiques : 



https://www.youtube.com/watch?time_continue=55&v=HttF5HVYtlQ 

Allumez le son de votre ordinateur et mettez en route cette vidéo en cliquant sur la flèche « play ». 

Ceci pour vous rappeler la leçon n°1 du rire : le rire est contagieux !!
 

Fréquentez des gens qui rient

Puisque le rire est contagieux, fréquentez des gens qui rient facilement. 

 

Vous rirez beaucoup plus souvent, par mimétisme. Rappelez-vous que « plus on est de fous, plus on rit. »
 

Allez dans des endroits où les gens rient

On croit qu’on rit des choses drôles, mais en réalité, comme pour le bébé, la première cause du rire est le fait d’être au milieu de gens qui rient. 

Dans les cinémas de quartiers de ma jeunesse, je me souviens de soirées entières à hurler de rire face à des films comiques qui me paraissaient irrésistibles. 

Les ayant revus seul chez moi en vidéo vingt ans plus tard, j’ai eu la surprise de m’ennuyer tout le long, à peine ai-je souri une ou deux fois. 

Le rire est en effet social. Pour bien rire, mettez-vous en groupe avec des gens qui ont envie de rire eux-aussi. Rendez-vous à un spectacle ou un théâtre comique et vous rirez infiniment plus que de regarder le même spectacle seul à la télévision. 

 

Attention, il est important que la salle soit pleine à craquer. Si le public est clairsemé, le meilleur comique peinera à vous faire rire.
 

Ne vous posez pas de question

Quand on vieillit, on se met à penser qu’il faut une bonne raison pour rire aux éclats. Un gag énorme, une blague excellente, un coup de théâtre. 

Mais moi qui ai des adolescentes à la maison, je l’observe constamment : avec leurs amies, elles sont prises de fou rire pour… rien ! 

Elles sont ensemble, l’une dit n’importe quoi (littéralement) et toutes éclatent de rire. 

Souvent, c’est une simple grimace, ou le fait de prononcer, pour la énième fois, la même phrase, sur un ton théâtral, et c’est l’explosion. 


 

Les chatouilles

J’aime beaucoup faire des chatouilles à mes enfants. J’ai à peine besoin de les toucher, ils se roulent par terre de rire ! Et moi aussi.
 

Pensez à rire

Le simple fait de sourire, en tirant vers le haut les coins de sa bouche, et de penser à rire, donne déjà envie de rire ! 

Car « le rire est le propre de l’homme ». Nous sommes faits pour rire.
 

Aimez votre rire

Votre façon de rire est personnelle et il est important non seulement de l’assumer, mais de l’aimer. 

Vous ne pouvez éclater de rire si vous avez peur de montrer vos dents, ou de faire entendre vos éclats de voix. 

Il y a le rire gras, le rire en chasse d’eau, le rire aigü, crispé, ou encore ces gens dont la façon de rire ressemble tellement à la façon de pleurer qu’on est obligé de leur demander ce qu’ils font. 

Si vous craignez l’opinion des autres sur votre rire, rappelez-vous que tout le monde pourrait se poser la même question ! (mais tout le monde ne se la pose pas). 

A votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis 


 

 Devenez naturopathe ! Avec la formation de naturopathie holistique de bertrand boisson (professionnel exerçant dans les ardennes), cette formation par correspondance vous permettra de progresser à votre rythme, Vous travaillerez les cours à votre vitesse, vous aurez aussi la possibilité d'effectuer des stages. Ce site est aussi prévu pour que les internautes puissent avoir de la consultation en ligne ainsi que de la numérologie.