H.Philosophie 584

               BIENVENUE DANS CETTE RUBRIQUE !                                   

               Comment utiliser les archives : aller dans l'Index des articles et trouver le mot-clé recherché, noter les références des articles correspondants avec leur lettre et leur date,                  rechercher ensuite, dans les archives, les articles par rubrique, donc par lettre d'abord et, une fois dans la rubrique, par date de parution ensuite. 

                            -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

17.08.2018 : 584. Les "Ricains" vont tout nous prendre !!! :

Nomination de Ben Smith à la tête d’Air France : les vautours de la Macronie bradent

 

encore un fleuron national !

 

Alors qu’Air France subit depuis maintenant plusieurs mois une période de fortes turbulences, nous apprenons avec inquiétude la probable nomination en tant que PDG de la compagnie nationale française de Ben Smith, numéro 2 d'Air Canada. 

Comme le souligne l’intersyndicale, il n’est pas acceptable que la compagnie, française depuis sa création en 1933, tombe aux mains d’un candidat lié aux intérêts de groupes étrangers concurrents sans aucune garantie ni vision capables d'assurer que la France dispose d'un fleuron national bien géré et indépendant.

Quels sont vraiment les intérêts que Ben Smith représente ? En effet, il est légitime de s’inquiéter de l’influence des compagnies nord-américaines qui cherchent à prendre le contrôle des groupes français et européens. La compagnie américaine Delta Airlines, détient ainsi déjà 8.8% du capital d’Air France-KLM, alors que l’Etat français n’en détient que 14.3%. Quel est l'objectif final de Delta ?

La France est la plus grande nation touristique du monde et le carrefour de l'Europe. Notre pays ne peut se passer d'une compagnie nationale bien gérée et ambitieuse ! Nous nous inquiétons qu’Air France ne soit de toute évidence pas une priorité stratégique de l'Etat et soit bradée à des intérêts étrangers. La complicité du Gouvernement sur ce dossier démontre d’une part son incompétence, mais surtout que nos dirigeants se lavent les mains de nos fleurons nationaux.

Comme l’a annoncé le Ministre de l’économie Bruno le Maire, le représentant du Gouvernement votera en faveur de cette nomination ce soir lors du Conseil d’Administration de l’entreprise.

Après Alstom, Alcatel, Lafarge, Technip, les vautours de la Macronie préparent donc l’abandon d’une nouvelle entreprise stratégique et essentielle. La compagnie Air France a besoin d’un patron qui la défende vraiment, capable de redonner à l’entreprise une dynamique positive et de défendre les intérêts nationaux, afin que les efforts consentis par les employés ne soient pas vains.

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne
Président de Debout la France

Patrick Mignon

Vice-Président de Debout la France

 

13.08.2018 : 583. 

Ce que cache l’immonde „Loi Schiappa”

Ce que cache l’immonde „Loi Schiappa”

  •  

Cette loi ne « légalise pas » la pédophilie !!! c’est bien plus pervers et dégueulasse: elle supprime la notion de discernement chez l’enfant de plus 5 ans, faisant de cet „enfant de 5 ans” et de l’adolescent un jeune responsable de ses actes.

 C’est la fin de la justice des mineurs telle qu’elle existait depuis la 1ère guerre mondiale! À l’époque (en 1912) le parlement français ayant jugé utile de créer une justice des mineurs, était dans la foulée créée la fonction de Juge pour Enfants : Henri Rollet devenant le 1er magistrat pour enfants.

Vigoureusement opposé à la théorie du « criminel-né », de Lombroso, Henri Rollet inspira notamment deux lois :

-la loi du 24 juillet 1889 qui permet de séparer l’enfant de ses parents, lorsque ces derniers sont reconnus « indignes » ;

-la loi du 22 juillet 1912 qui fixe l’âge de la responsabilité pénale à treize ans et décide la création des tribunaux pour enfants.

Le travail d’Henri Rollet sera largement complété par l’Ordonnance de 1945 créant l’Education Surveillée (devenue Protection Judiciaire de la Jeunesse) comme partie intégrante du Ministère de la Justice, en en faisant une direction à part à l’intérieur de ce ministère au même titre que l’administration pénitentiaire, la magistrature, …

13 ans donc, par cette loi de 1912, permet de définir l’âge de la responsabilité, donc l’âge de la capacité de „discernement” (pour ceux intéressés à une étude approfondie sur cette notion, voici un lien: http://www.prepa-isp.fr/wp-content/annales/5-commissaire/penal/2004.pdf ).

Le discernement, c’est la capacité à séparer le bien du mal, à conscientiser non seulement la gravité de ses propres actes mais aussi de ceux que les ont subis.

Tout le monde se souvient, j’espère, de cette phrase de Finkielkraut défendant son copain Roman Polanski, violeur et sodomiseur d’une gamine américaine de 13 ans et demi: „à 13 ans ce n’est plus une enfant”. Effectivement, c’est choquant mais c’est un fait: à 13 ans passés elle était censée être en capacité de discerner, et donc de choisir.

Dites vous bien que désormais l’âge du discernement est „tombé” à 5 ans puisque l’enfant „victime” va devoir prouver qu’il était réellement victime et non pas consentant, complice, voire provocateur!!!

5 ANS … dans certains pays une jeune fille est pré-mariée dès qu’elle a ses premières règles, mais 5 ans …

Il ne reste plus qu’à supprimer la direction de la protection judiciaire de la jeunesse, étonnamment absente (écartée ?) dans ce débat sur la course en avant vers la reconnaissance de la pédophilie comme un acte normal, dès lors que l’enfant ne s’y oppose pas…

De fait nous pouvons désormais considérer que la « pédophilie » n’existe plus comme telle, il suffit désormais à Nordhal Lelandais de déclarer que la petite Maélys l’a provoqué, ce que ne manquera pas de défendre maitre Iakubovitch, pour que Lelandais soit « blanchi ». C’est immonde !!! C’est pour demain …

Précision: je suis ancien directeur à la protection judiciaire de la jeunesse (23 ans d’expérience avec des victimes et des coupables) et je suis écoeuré par une telle remise en cause de toutes nos valeurs.

Gérard Luçon

 

07.08.2018 : 582. La demeure intérieure :

« Dans une journée, combien de temps passez-vous réellement avec le monde extérieur, les êtres humains, les animaux, les plantes, les objets ? Quelques heures… Et combien de temps êtes-vous avec vous-même ? Jour et nuit. Donc, toute votre existence… Cela prouve que rien n’est plus important que votre vie intérieure : c’est donc là, en vous, que vous devez faire entrer l’ordre, la beauté, l’abondance, la richesse.
Or, que voit-on ? La majorité des humains sont occupés à organiser le monde extérieur et à le remplir d’objets de toutes sortes : des produits, des appareils, des constructions, des armes… C’est impressionnant ! Et pendant ce temps ils laissent régner en eux le désordre, la faiblesse, la misère, le vide ! Il est temps qu’ils pensent à réaliser en eux tout ce qu’ils s’occupent de réaliser extérieurement. C’est très bien d’habiter une grande et belle maison confortablement et agréablement aménagée, mais à quoi ça sert, si on fuit sa demeure intérieure, comme c’est le cas pour tellement de gens ? »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

26.07.2018 : 581. 

Loi sur la Manipulation de l'information !

 

Le Sénat vient de confirmer, en séance publique, le rejet de la Loi sur la Manipulation de l'information qu'il avait préconisé, la veille, en commission.

La voix des 28.333 signataires de la Lettre ouverte "NON À LA CENSURE MEDIATIQUE INSTITUTIONNALISÉE !" que Boulevard Voltaire a réussi à mobiliser, a été entendue.

Et très largement puisque les Républicains, le Rassemblement national, l'Union centriste et les socialistes s'y sont opposés, refusant même de chercher à l'amender, car c'est un texte liberticide.

Comme vous le savez, c'est l'Assemblée nationale qui a le dernier mot en matière législative. Cette victoire au Sénat, qui était une étape indispensable, n'est donc que provisoire.

Alors maintenant, déclenchons un raz-de-marée de protestation auprès des députés. 

Les chances de réussite sont faibles puisque c'est un texte voulu par l'Elysée. Mais les enjeux pour la liberté d'opinion et d'information et pour le débat démocratique sont énormes. 

Les seuls combats qu'on est sûr de ne pas gagner, sont ceux qu'on ne mène pas.

S'il vous plaît, signez et faites signer autour de vous la lettre ouverte pour dire "NON À LA CENSURE MEDIATIQUE INSTITUTIONNALISÉE !".

JE SIGNE LA LETTRE OUVERTE AUX PARLEMENTAIRES

Un immense merci pour votre engagement au service de la liberté d'information et d'opinion dans notre pays !

Librement,

L'équipe de Boulevard Voltaire

PS. Pour rappel, voici les dispositions extrêmement dangereuses pour le débat démocratique, pour la liberté de la presse que contient ce projet de loi.

Voici ce qu'il prévoit :

Trois mois avant des élections, "lorsque des fausses informations de nature à altérer la sincérité du scrutin" sont diffusées de manière délibérée, de manière artificielle ou automatisée et massive "par le biais d?un service de communication au public en ligne", le juge des référés pourra faire cesser cette diffusion.

Oui ! Il s'agit spécifiquement de la diffusion sur internet et via les réseaux sociaux. Autrement dit, ce sont bien les sites d'information alternative comme Boulevard Voltaire qui sont dans le collimateur.

Mais c'est quoi "une fausse information de nature à altérer la sincérité du scrutin" ? Eh bien le juge des référés n'aura que 48 heures pour se prononcer... Totalement irréaliste !

Dans l'affaire Théo, avec allégation de viol d'un jeune de banlieue par des policiers, affaire qui si elle éclatait à quelques semaines d'une élection pourrait typiquement peser sur le scrutin, il a fallu des mois avant de retrouver une vidéo disculpant les policiers !

Mais il y a plus grave encore que cette possibilité de censure par le juge des référés.

C'est la censure par les réseaux sociaux.

Car c'est précisément ce que cible la loi : le texte "vise simplement à responsabiliser les plates-formes sur la diffusion", explique Fabienne Colboc, porte-parole LREM sur ce projet de loi.

Responsabiliser les plates-formes... Une fois traduit de la novlangue au français, cela signifie tout simplement inciter, voire obliger,  les Google, Twitter et autre Facebook à censurer les informations qu'elles-mêmes jugent "de nature à altérer la sincérité du scrutin"...

... Déjà, aujourd'hui, un de nos confrères a été censuré et interdit de diffusion sur "You Tube"...

... alors là, avec cette loi les incitant à le faire, vous imaginez le résultat !!!

Ce sera la fin de l'information libre, le paradis de la pensée unique et du politiquement correct !

Il faut de toute urgence empêcher ce désastre pour la liberté d'opinion et pour la démocratie dans notre pays.

 

25.07.2018 : 580. par Wikistrike :

Alexandre Benalla a-t-il un lien avec les attentats du 13 novembre ?

Publié par wikistrike.com sur 24 Juillet 2018, 12:10pm

Alexandre Benalla a-t-il un lien avec les attentats du 13 novembre ?

Alexandre Benalla a-t-il un lien avec les attentats du 13 novembre ?

Alexandre Benalla a-t-il un lien avec les attentats du 13 novembre ?

Makao, le garde du corps d’Emmanuel Macron et ami de Jawad Bendaoud, le désormais célèbre logeur des terroristes du 13-novembre et qui prétendait face caméra « rendre service » a étrangement été recruté par Alexandre Benalla.

Le 13 novembre 2016, un attentat terroriste mené sur plusieurs fronts (Stade de France, Terrasses, Bataclan) a fait une centaine de morts et de très nombreux blessés,

Les attentats, revendiqués par l'organisation terroriste État islamique (Daech), sont une série de fusillades et d'attaques-suicides islamistes perpétrées dans la soirée à Paris et dans sa périphérie par trois commandos distincts.

Si de nombreuses théories complotistes ont émergé suivant ces attaques, les relations intimes entre Jawad, qui a ignoré savoir ce que concoctaient les invités qu’il logeait, Makao, l’imposant garde du corps de Macron, et Alexandre Benalla qui a embauché ce dernier (on appelle cela du piston), ces relations interrogent aujourd’hui.

Et si les attentats avaient été orchestrés par le pouvoir ou par un seul politique ?

Aucune certitude aujourd'hui de mettre en lumière leurs implications, cependant, les révélations allant crescendo, le pouvoir, les influences, sa protection, et les privilèges d'Alexandre Benalla au sein de l'Elysée, laissent entrevoir de nouvelles cachotteries explosives. Au regard de l'ampleur de l'affaire, rien n'est à écarter, et bien des doutes émergent.

Jawad Bendaoud connaissait les terroristes, Makao connaissait Jawad et Bellana. Des questions de posent, et elles sont légitimes. Ne pas oublier que ces attaques de novrembre 2015 ont véritablement lancé la campagne présidentielle de Macron, bien qu'il se cachât derrière un site web participatif; "En Marche!".

En conclusion, l'organisation terroriste Daech fricote-t-elle avec l'Elysée ?

Marc Bildermann pour WikiStrike

 

Un syndicat policier indique qu'il y aurait une police parallèle en charge de la protection de Macron sous la direction de Benalla qui « faisait régner la terreur »

Affaire Benalla: Les monstrueuses révélations du Canard enchaîné

Affaire Benalla: Les monstrueuses révélations du Canard enchaîné

ALERTE - Macron sur l'affaire Benalla : "Le seul responsable, c'est moi, qu'ils viennent me chercher "

ALERTE - Macron sur l'affaire Benalla : "Le seul responsable, c'est moi, qu'ils viennent me chercher "

 

 

 

25.07.2018 : 579. 

Nike fait fabriquer le maillot des Bleus à 3 euros et le revend 140 !

 

Nike a déjà lancé ses chaînes de production, s’attendant à écouler quelque huit millions de pièces. Lesquelles seront mises en vente au prix très attractif de cent-quarante euros l’unité, ce qui nous met l’étoile à soixante-dix balles. Pas mal. Une culbute d’autant plus pharaonique que le machin en polydrouillamine de synthèse coûte moins de trois euros à fabriquer.

Voilà qui est assez emblématique de cette « mondialisation heureuse », chantée par des philanthropes tels que Jacques Attali et Alain Minc : on vend à des chômeurs des tee-shirts hors de prix fabriqués par des esclaves, tee-shirts dont aucun être humain normalement constitué ne voudrait d’ailleurs, ne serait-ce que pour sortir les poubelles.

Ainsi, Nayla Ajaltouni, de l’association Éthique sur l’étiquette, connue pour ses études sur les conditions de travail des grands équipementiers du sport mondial, s’interroge-t-elle auprès de nos confrères d’Europe 1 : « Comme toujours, une infime partie sera fabriquée en Pologne ou en Turquie pour ne pas priver le marché des premières demandes. Mais le gros sera Made in Asia et sans doute Made in Thailand, pour des raison de coûts de production. »

En effet, ces esclaves ont le mauvais goût de coûter un prix fou. Ceux de Chine n’étant plus assez compétitifs, c’est donc vers la Thaïlande que Nike se tourne désormais, là où les ouvriers doivent se contenter d’un salaire mensuel de moins de deux cents euros. Effectivement, ils auraient bien tort de s’en priver ; ce, d’autant plus que les conditions de travail y sont idéales, plus pour l’employeur que l’employé, bien sûr, avec interdiction de répondre aux éventuelles questions de journalistes et, il va sans dire, d’adhérer à un quelconque syndicat. Bref, le paradis de Pierre Gattaz.

Et la direction française de Nike de montrer l’exemple en faisant une règle d’or de cette loi du silence : « Nous n’avons aucune obligation de vous répondre », est-il justement répondu à ces mêmes journalistes… Ce qui s’appelle maîtriser sa communication.

Ensuite, que pèsent des associations comme Éthique sur l’étiquette face à des géants planétaires tels que Nike ? Peu de chose, évidemment. De son côté, l’homme de bien a de quoi se sentir, lui aussi, désarmé. Remarquez, il y aurait bien un « acte citoyen », « équitable », « responsable » et tout l’habituel toutim : ne pas acheter ce truc importable et qui, de toute façon, ne va avec rien. Après tout, personne n’est obligé de se faire niker.

 

 05.07.2018 : 578. Rester serein ! :

     Qui se cache derrière le complot anti-vaccin?

 

C’était le thème retenu pour une réunion organisée par un cabinet d’affaires publiques au service des laboratoires pharmaceutiques et des institutions.

C’était le 13 juin 2018. 

Vous trouverez le compte rendu de cette réunion ainsi que la vidéo ici.

Je vous propose d’analyser la « com » de l’industrie pharmaceutique et ses soutiens utiles.

Car le casting n’avait rien à voir avec « Big Pharma ».

Les vaccins étaient « défendus » par un expert : Thomas Durand, docteur en biologie végétale et « youtubeur ». Il tient un blog de vulgarisation de la science.

Il a affirmé en préambule « ne rien connaître à l’histoire des vaccins ». Déroutant.

Son objectif pour cette réunion : expliquer « pourquoi les gens sont anti-vaccins ».

À l’écouter, on comprend que s’il existe une défiance vis-à-vis de la vaccination, c’est parce que « les gens » pensent mal et qu’ils sont influencés par des « gourous » dangereux comme le Pr Henri Joyeux (la réunion a eu lieu avant la décision de justice en sa faveur).

Le titre de la réunion : « Le complot des anti-vaccins »

Parler de « complot des anti-vaccins » est peut-être utile pour faire venir des participants à une réunion.

Mais c’est surtout un gros mensonge.

C’est indécent aussi. Ceux qui en veulent le plus aux vaccins sont les victimes. Elles n’ont pas droit de cité.

Il a fallu attendre près d’une heure pour que l’on parle d’elles et des effets secondaires…

Et encore, c’est parce que j’ai posé la question !

Les « gourous » de la médecine

En réalité, les victimes avaient été « oubliées ». La logique de Thomas Durand est simpliste.

La vaccination est bonne pour l’humanité, donc les gens devraient être pour la vaccination. S’ils ne le sont pas, c’est qu’ils ont été manipulés.

Par qui ?

Par des gourous qui en profitent pour faire leur commerce et leur gloire.

Thomas Durand s’appuie manifestement sur le rapport de la Miviludes rédigé par une géographe dont la conclusion est que l’action de l’IPSN avec le Pr Henri Joyeux aurait créé une défiance envers la vaccination en France.

C’est d’abord le Pr Henri Joyeux qui est visé.

Mais ce rapport et Thomas Durand oublient l’essentiel : les critiques de l’obligation vaccinale ou de la mise en œuvre de la politique vaccinale s’appuient sur des faits vérifiables.

Les accusations des Thomas Durand et consorts sont juste fallacieuses. Elles ne reposent sur rien, comme l’a confirmé l’annulation de la radiation du Pr Joyeux.

Confusion entre « anti-vaccin » et « anti-obligation vaccinale »

Pourquoi Thomas Durand s’appuie-t-il sur de fausses déclarations du type : le Pr Henri Joyeux est contre la vaccination ou le mouvement anti-vaccin est un mouvement politique extrémiste ?

C’est une technique de communication qui a deux avantages :

on tente de le décrédibiliser l’adversaire en le calomniant ;

on évite d’aborder le fond du sujet et de concéder que peut-être il y a des problèmes de fond à résoudre.

Partout dans le monde, lorsque la question des vaccins émerge, l’industrie se sert des médias pour imposer un débat bipartisan : il y a les pro et les anti.

Ainsi la vaccination est présentée comme un bloc uniforme. Soit on accepte tout ce qui est dit sur les vaccins, soit on est « anti-vaccin ».

Si un médecin formule une nuance, il est d’emblée placardé anti-vaccin. Il passera ensuite plus de temps à se défendre de cette accusation qu’à faire valoir son point de vue nuancé.

Ainsi, le débat n’a jamais vraiment lieu et l’industrie est protégée par le halo de confusion et de fausses rumeurs.

Les journalistes répètent en boucle l’information mise en avant et certaines personnes finissent par croire ce que le système médiatique assène quotidiennement : il existe un complot des anti-vaccins, ces gens-là sont des extrémistes, ils poursuivent un but politique et économique…

Pendant ce temps-là, personne n’écoute les victimes ni les médecins qui posent des questions qui fâchent.

Les « bons » et les « mauvais » scientifiques

Pour enfoncer le clou, Thomas Durand va même plus loin dans la caricature. Il distingue les « bons » et les « mauvais » scientifiques, les « bons » et les « mauvais » journalistes.

Il y a ceux qui veulent votre bien : ils défendent la science et les vaccins. Il y a les autres qui défendent leurs intérêts propres et sont de dangereux « gourous ».

Et si vous vous révoltez, que vous estimez avoir tout de même une pensée autonome, il trouvera bien une catégorie dans laquelle vous classer.

Car si vous pensez que la politique vaccinale telle qu’elle vous est proposée aujourd’hui n’est pas sans défauts, c’est que vous avez des « croyances » …

Les croyances des « antis »

Pour expliquer la défiance grandissante de la population, Thomas Durand nous explique que les gens « ont des croyances ».

Je ne résiste pas à la tentation de vous remettre ce qu’il a dit in extenso :

“Les gens qui croient que les vaccins sont dangereux ont des raisons. Des mauvaises raisons sûrement, mais des raisons. Donc il faut leur parler comme à des adultes à des gens responsables et qui veulent le bien. S’ils ont peur, c’est qu’ils veulent le bien d’eux-mêmes et des gens qu’ils aiment. Il ne faut pas les insulter. Il ne faut pas leur dire que ce sont des crétins. Juste qu’ils sont mal informés. Leur épistémologie est défectueuse, comme beaucoup de gens. Il y a des gens qui croient que Mahomet s’est envolé sur les ailes d’un cheval ailé, que Dieu s’est incarné dans Jésus et s’est fait crucifier, que… et caetera. Toutes les religions, les gens y croient. Les “antivax” ont une croyance.”

Quelle confusion !

Je n’ai jamais entendu quelqu’un évoquer ses croyances pour me parler des vaccins ni chez les scientifiques, ni dans le grand public !

Les sujets qui intéressent les scientifiques… et le grand public !

En réalité, peu de scientifiques remettent totalement en cause la vaccination.

Ce qu’ils dénoncent aujourd’hui c’est le flou total qui existe au niveau institutionnel, ainsi que le refus de répondre aux inquiétudes des citoyens sur :

  • l’indépendance des études scientifiques ;
  • la différence entre les procédures de contrôle des médicaments et celles des vaccins. Les médicaments sont contrôlés contre placebo, pas les vaccins ;
  • la densité du calendrier vaccinal ;
  • l’incohérence des politiques vaccinales d’un pays à l’autre. Au Japon le vaccin Gardasil contre le virus HPV, qui provoque le cancer de l’utérus a été retiré. En France, il a failli être ajouté aux vaccins obligatoires !
  • l’incohérence des recommandations vaccinales d’un expert à l’autre. Par exemple, le Pr Didier Raoult, infectiologue, critique le vaccin HPV et le vaccin contre la rougeole mais regrette qu’il n’y ait pas de stratégie vaccinale pour la grippe et la varicelle. Il dit ce qui se passe en France est très différent de ce qui se passe aux États-Unis. Ce n’est pas de la science mais de la politique (1) !
  • l’utilisation d’une stratégie vaccinale identique pour tous ;
  • la toxicité de l’aluminium ;
  • les campagnes d’informations mal menées par les pouvoirs publics (hépatite B, H1N1)…

Vers une politique vaccinale réfléchie, libre et individualisée

Près de 90 % des Français sont vaccinés.

La plupart des Français acceptent de faire vacciner leurs enfants.

En dépit des alertes régulièrement lancés par les médias, il n’y a pas d’inquiétude majeure sur la situation sanitaire en France chez les experts.

Il n’y a pas de risque d’apparition d’une épidémie dangereuse qui menacerait une bonne partie de la population.

Dans le fond, pourquoi débattons-nous autant de la politique vaccinale ?

Tous les voyants sont au vert pour que nous ayons une discussion citoyenne raisonnable et apaisée.

On sait que chaque personne dispose d’un système immunitaire spécifique qu’il partage avec une « famille immunitaire ». C’est ce que l’on appelle les « groupes HLA ».

Cette identité immunitaire varie. Elle explique que tout le monde ne réponde pas de la même manière aux vaccins. Elle explique que nos besoins en vaccination soient différents.

Elle remet également en cause le fait qu’il faille une couverture vaccinale maximale pour favoriser l’efficacité des vaccins et la disparition des maladies.

On sait par ailleurs que les maladies ne disparaissent pas toujours. Souvent elles se transforment. Les bactéries changent, les virus aussi.

Les stratégies vaccinales doivent être souples et discutées. Les citoyens devraient pouvoir choisir d’y adhérer librement.

Ceux qui ont peur des maladies peuvent se vacciner.

Ceux qui ont peur des vaccins méritent qu’on les écoute et qu’on leur laisse la possibilité de choisir s’ils veulent se faire vacciner ou non.

En tout cas, pour que ce débat existe, il faut que les institutions comprennent que les réticences de la population ne sont pas un « caprice », ni un effet « des croyances » mais l’interrogation légitime d’une population, qui malgré les apparences, en déjà vu d’autres !

Retrouvez la vidéo de cet événement ici (le son n’est pas terrible).

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois

(1)   https://www.youtube.com/watch?v=gssKVHpKBwk

 

 

 01.07.2018 : 577. 

ACCEPTER CE QUI EST :


 

Accepter ce qui Est, c’est se laisser porter par tout ce que la vie nous propose. C’est la loi de Grâce.

Pour illustrer ce propos, nous allons prendre un exemple, parce que nombreux ont besoin de voir encore plus clair, surtout en cette période…Si vous avez décidé un jour d’aller faire une partie de tennis avec un ami et que en cours de route, votre véhicule vous présente une roue crevée, c’est quoi le plus important, là, dans l’immédiat ? Le tennis ou la roue crevée ? Qu’est-ce qui se passe ?

La pensée, c’est le tennis, ça c’est vous mais la vie, elle vous propose autre chose, la roue crevée. Vous aurez donc plusieurs choix, soit laisser le véhicule sur le bas côté et continuer et faire du stop ou partir à pieds pour aller au plus tôt satisfaire votre pensée ou bien écouter les signes de la vie qui vous font ralentir dans votre course. Vous êtes libres.

La Vie ne juge jamais vos actions. Elle vous montre simplement que vous pouvez tout faire en réalité. Elle vous montre à sa façon le chemin du Retour, même si celui-ci vous parait au premier abord semé d’embûches. Ce ne sont que des apparences car derrière tout cela se dissimule une grande œuvre à l’action pour vous et si vous persistez à ne rien voir, à ne rien écouter tout en vous faisant croire que vous avez raison, et bien la Grâce vous montrera encore bien des choses ou événements qui surgissent dans vos vies et qu’il vous faut en réalité accepter pour complètement vous fondre dans cette grâce, pour ne faire plus qu’Un.

Combien j’en entends prôner l’amour, prôner la voie du cœur et qui sont incapables d’aider ou de soutenir son prochain, préférant insulter l’autre d’archonte et de manipulateur/trice alors que ce qu’ils projettent sur les autres, c’est ce qui n’est pas guéri en eux. Ce genre de personne va vous pestiférer que l’invitation s’en tient au tennis (si on s’en tient à l’exemple précédemment cité) un point c’est tout et que celui-ci n’est pas concerné par la crevaison du pneu…

L’être en manque d’amour lui dira “ça ne me concerne pas, débrouille-toi”. L’être soumis à l’ego-centrisme de son frère roulera avec sa roue crevée, pensant peut-être que l’autre a raison et que Dieu lui parle… La partie de tennis démarre sur une base conflictuelle. Il n’y a aucune légèreté là dedans. La situation se répétera (même idée de tennis, même personnes, différents problèmes avec la voiture…) tant que la leçon n’est pas comprise. La Vie vous pousse à vous AFFIRMER.

C’est le même principe pour les âmes sœurs. Tant qu’il existe un rapport de dominant/dominé, la vie vous poussera à tout lâcher et à être vous-même, à chaque seconde. Le dominant continuera à être tyrannique, à vous culpabiliser, à vous déstabiliser, à vous rabaisser en privé ou devant vos frères et vos sœurs et à vous insulter de vie en vie, jusqu’à ce que vous compreniez la leçon et que vous acceptiez enfin de vous détacher des fausses relations. C’est comme cela que Yadelbayoth intruse dans les relations. Il tente par tous les moyens de s’approprier l’amour mais il ne le peut pas alors il vous accuse, tout en se nourrissant de vous.

L’amour est simple. Il donne mais il sait aussi dire NON devant le feu inversé. Il le tranche et le renverse. Il ne possède pas. Il prend ce que la vie lui offre (le bon, comme le mauvais) mais il ne condamne pas, parce qu’il sait que ce qui le ralentit, ce qui le freine dans ses actions, ce sont ses propres croyances.

L’être libre est neutre, autrement dit, il est dans le service. Il ne se pose aucune question. C’est cette neutralité et cette transparence qui lui permettent de manifester ses pleins potentiels ici sur Terre et de les mettre au service d’autrui. C’est naturel. L’Intelligence de la Lumière mettra tout en œuvre pour lui dérouler le tapis rouge.

Tout est léger et joyeux pour le doux.

Source ACCEPTER : http://etoileenincarnationjournaldebord.blogvie.com/

 15.06.2018 : 576. Le bonheur :

« L’idée que les humains se font du bonheur est toujours plus ou moins liée à des possessions : de l’argent, une maison, une voiture, un métier… des amis, une femme, des enfants. Tant qu’ils ne peuvent pas les obtenir, ils sont malheureux, et s’ils viennent à les perdre, c’est la catastrophe. Mais le jour où ils arriveront à découvrir ce qu’est le vrai bonheur, ils comprendront qu’en réalité il ne dépend d’aucun objet, d’aucune possession, d’aucun être, car il vient d’ailleurs, du monde de l’âme et de l’esprit. 
Le vrai bonheur est un état de conscience que même les difficultés et les épreuves de la vie n’arrivent pas à troubler, parce que justement il ne dépend d’aucune condition extérieure ou matérielle. Ce bonheur, on ne peut l’obtenir qu’en se plongeant par la pensée dans l’océan de l’harmonie universelle. Il est comme quelque chose d’aussi naturel que la respiration : inspirer, expirer… inspirer, expirer… Oui, le vrai bonheur est une respiration de l’âme. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

24.05.2018 : 575 . La Vie :

« La vie vous apparaîtra toujours telle que vous êtes vous-même. Si vous dites que la vie est belle, c’est parce qu’intérieurement vous vivez dans la beauté. Et si vous pensez qu’elle est ennuyeuse, absurde, c’est que vous êtes en train d’apercevoir votre reflet dans ce miroir…
La vie est à notre image, nous n’y voyons que ce que nous portons en nous. C’est pourquoi il se trouve toujours une vie différente d’une autre vie. On dit : « la vie », et on croit savoir de quoi on parle. Parce que tous les êtres sur la terre ont reçu la vie, on s’imagine qu’ils la vivent et la ressentent de la même manière. Eh non, en disant « la vie », chacun parle seulement à son niveau, d’après son degré d’évolution, il ne se prononce qu’en fonction de sa compréhension et de ses expériences. Mais la vraie vie dans toute son ampleur, son immensité, sa beauté, on ne la connaît pas, on peut seulement s’en rapprocher ; et plus on rétablit le lien avec le monde de l’âme et de l’esprit, plus on s’en approche. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

15.05.2018 : 574. Nous et le Cosmos :

Bon voyage ! : https://www.facebook.com/Nassim.Haramein.official/videos/481479398709990/

 

02.05.2018 : 573. la Spiritualité, c'est bon pour la Santé :

« Les humains sont toujours prêts à se lancer dans des activités où ils s’épuisent, et ils négligent celles qui pourraient les renforcer et embellir leur vie : le recueillement, la méditation, la contemplation, la prière. Ce sont pourtant ces activités qui déclenchent dans celui qui les pratique des énergies capables de neutraliser et de transformer tout ce qu’il a pu recevoir de négatif au cours d’une journée. Souvent, la fatigue mais aussi la maladie n’ont pas d’autres causes.
Même sur la santé, les activités spirituelles ont une influence bénéfique. On peut bien sûr s’en abstenir, on continuera à manger, boire, dormir, se déplacer, travailler. Mais sans cette vibration intense au-dedans qui stimule, qui vivifie, peu à peu, même les fonctions physiologiques commencent à marcher au ralenti ; et ce ralentissement produit des dépôts qui encombrent l’organisme de déchets. Donc, ne serait-ce que pour rester en bonne santé, il est recommandé d’avoir une activité spirituelle. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

17.04.2018 : 572. Le boomerang :

« Celui qui ne cesse de souligner les défauts des autres ne se rend pas compte qu’il entre ainsi en contact avec ces défauts, et que c’est donc à lui-même qu’il porte aussi préjudice. Car il existe une loi qui dit : « Puisque tu veux corriger tel ou tel, c’est que tu es riche, alors donne-lui la moitié de ta richesse. » Tandis qu’à celui dont quelqu’un parle en bien, la loi dit : « En parlant ainsi de toi, il t’enrichit. Alors, donne-lui un peu de tes trésors. » C’est clair : si vous dites du mal des autres, ce sont eux qui en tirent profit ; tandis que si vous dites du bien d’eux, c’est vous qui en bénéficiez.
Mais admettons maintenant que vous ayez été obligé de critiquer quelqu’un : ne terminez pas là-dessus, ajoutez au moins une parole positive à son sujet. Quels que soient ses défauts, tâchez de trouver en lui une bonne qualité dont vous parlerez, afin d’agir bénéfiquement sur lui… et sur vous ! Il ne faut jamais rester sur le côté négatif. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

15.04.2018 : 571. La Sagesse, c'est souvent très simple ! :

« Le ciel, la terre, et même l’enfer, vous pouvez tout trouver dans l’univers et donc en vous-même. C’est seulement à vous de savoir où vous voulez aller, combien de temps y rester, et quitter le plus rapidement possible les endroits dangereux où vous vous êtes égaré.
Imaginez que vous soyez invité au bistrot pour trinquer avec des amis : ce n’est pas une raison pour vous y éterniser. Vous allez vous promener dans la forêt et vous vous mettez à cueillir des fraises ; c’est bien, mais pensez à rentrer, sinon la nuit va venir et vous ne retrouverez plus votre chemin. Vous avez prononcé des paroles malheureuses qui ont provoqué des dégâts. Inutile de rester là à nourrir des remords : prononcez maintenant d’autres paroles pour réparer. Et si vous tombez dans un marécage infesté de bestioles malfaisantes, ne vous contentez pas de pousser des cris et de réciter des prières : dépêchez-vous d’en sortir ! Ce sont là des images pour vous montrer que, souvent, la sagesse consiste à se déplacer. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

30.03.2018 570. Un haut idéal :

"Pourquoi est-il si important d’avoir un haut idéal de beauté, de lumière, de pureté, de puissance, d’amour ? Parce que cet idéal a des effets magiques : entre lui et nous se tisse tout un réseau d’énergies. Il met en action les forces cachées au plus profond de notre être, il les éveille et les attire à lui.
Un haut idéal nous sert d’abord de terme de comparaison, il est comme une mesure, un modèle, un échantillon. Mais surtout il met en mouvement les forces de notre conscience et de notre superconscience. Alors, peu à peu notre mental s’éclaire et découvre le chemin qui nous conduira à la perfection ; notre cœur s’élargit et se remplit d’amour ; notre volonté est stimulée, dynamisée. C’est ainsi qu’un haut idéal fait entrer tout notre être en consonance avec Dieu Lui-même. Pour chaque pensée, chaque sentiment, chaque désir, chaque action, nous devons nous demander : est-ce qu’ils nous rapprochent de notre idéal ?… est-ce qu’ils nous en éloignent ?… »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

20.03.2018 : 569. En réponse aux USA,  le Président turc Recep Tayyip Erdogan avait déclaré, cité par les médias turcs, que le déploiement de bases militaires américaines en Syrie serait susceptible de déclencher une nouvelle guerre mondiale. Selon le dirigeant turc, l'implantation militaire américaine dans le pays est un défi lancé à Ankara et Téhéran.

La Turquie plante son drapeau à Afrine ou l’atavisme conquérant du Ghazi

Réseau International

Chassez le naturel, il revient au grand galop !

L’entrée des forces turques et de leurs supplétifs, un euphémisme désignant les rebelles syriens qui ont mis à feu et à sang la Syrie durant ces sept dernières années, a donné lieu à certaines scènes que l’on croyait révolues à tout jamais : primo, bombarder une ville d’un État voisin et y planter son propre drapeau sur ces édifices publics s’appelle une occupation ;  secundo, les scènes insupportables du pillage et la licence auxquels se sont adonnés les combattants de l’Armée Syrienne Libre (ALS) en investissant Afrine nous rappelle la fragilité du semblant de civilisation post-industrielle et numérique dans laquelle nous vivons.

Officiellement, l’intervention militaire turque à Afrine visait une milice kurde mais le Grand Sultan a apparemment tenu à y planter le drapeau turc pour se rassurer que l’âme du Ghazi ottoman rôde toujours en Anatolie.

Imaginez un peu que sous couvert de poursuivre des militants basques indépendantistes réfugiés dans une localité française frontalière, l’Armée espagnole hisse son pavillon sur le fronton de la mairie ?

Que veut donc prouver Erdogan par ce geste sans grande portée stratégique mais hautement symbolique ?

L’esprit conquérant des Turcs est bien présent. Les médias européens, hystériques quand il s’agit de la Syrie, se sont étrangement transformés en sourds-muets quand c’est la Turquie qui défonce une ville entière et y plante son pavillon national.

Voilà de belles manières qui ne manqueront point à faire un grand nombre d’émules dans les jours qui viennent.

source:https://strategika51.wordpress.com/2018/03/19/la-turquie-plante-son-drapeau-a-afrine-ou-latavisme-conquerant-du-ghazi/

 

 

04.03.2018 : 568. La Princesse, le Dragon et le prince Charmant :

« Dans un château où s’entassent des trésors, une belle princesse est retenue captive par un dragon. Plusieurs chevaliers se présentent pour la libérer, mais tous se font dévorer. Jusqu’au jour où arrive enfin un beau prince auquel une magicienne, qui connaît le point faible du dragon, a confié un secret pour le vaincre. Il remporte la victoire, libère la princesse, et alors quels doux baisers ils se donnent ! Désormais, tous les trésors entassés dans le château appartiennent à ce beau prince victorieux. Puis tous les deux, montés sur le dragon qui crache du feu, ils s’envolent dans l’espace.
Interprétons maintenant ce conte. Le dragon représente la force sexuelle et le château, notre corps avec tous ses trésors. Dans ce château soupire la princesse, notre âme, que le dragon qui n’a pas encore été maîtrisé, empêche de goûter l’amour véritable. Le prince, c’est notre esprit, et ses armes sont les moyens dont il dispose pour maîtriser cette force et l’utiliser. Une fois dompté, le dragon nous sert de monture. Car s’il est représenté avec une queue de serpent – symbole des forces souterraines –, il possède aussi des ailes pour nous emporter vers les hauteurs. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

24.02.2018 : 567. CONGO : Un politologue congolais explique la situation au Congo démocratique depuis la chute de Mobutu en mai 1997, et s’indigne du silence médiatique mondial !

"Le Congo est la première ressource minière au monde, et compte plus de 52 armées étrangères sur son sol. Une véritable guerre mondiale se déroule sur ce pays entre puissances étrangères qui s’appuient sur des forces locales notamment les « Tutsi » soutenus par les Américains et les  Israéliens pour garder la main mise sur le pays.
A côté la France sentant ses intérêts menacés s’en mêle, de même que la Belgique l’ancien colonisateur complètement dépassé, etc..
La Chine aussi nouvel arrivant compte bien prendre le contrôle des matières premières précieuses de ce pays nécessaire à son propre marché et des usines de production. Du coup c’est le « bordel »

Les populations sont massacrées sciemment pour qu’elles fuient et laissent leurs terres aux multinationales qui viennent ensuite exploiter le sous sol.

Plus de 8 millions de morts en 20 ans. C’est la guerre la plus meurtrière depuis la Seconde Guerre Mondiale".

source:https://www.facebook.com/sociologiedesafro/videos/1808408549453583/

 

19.02.2018 : 566. Impôts :

Une nation qui espère prospérer grâce à l’impôt est comme un homme debout dans un seau qui essaye de se soulever par la poignée

 

 

02.02.2018 : 565. Relativiser la vie et la mort :

« Ce que nous appelons la vie n’est qu’une alternance de vie et de mort. Lorsque nous nous éveillons le matin, nous naissons dans le plan physique, et nous mourons dans le plan astral ; et le soir, quand nous nous endormons, nous mourons au plan physique pour naître dans le plan astral.
Lorsqu’un être humain arrive sur la terre, il est accueilli avec toutes sortes de réjouissances, mais de l’autre côté on suit son enterrement. Inversement, quand un homme meurt ici, on l’accompagne avec des marches funèbres, des sanglots et des vêtements de deuil, et de l’autre côté il est accueilli dans la joie, car ceux qui le reçoivent disent : « Enfin, il est de retour ! » Évidemment, celui qui s’est conduit sur la terre comme un malfaiteur ne reçoit pas là-bas un accueil chaleureux. De même, il arrive parfois que certains enfants ne soient pas tellement bien accueillis ici par leurs parents. Mais ce sont des aspects particuliers. La loi, elle, reste immuable : ce qui est « vie » dans une région est « mort » dans une autre, et inversement. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

24.01.2018 : 564. Inégalités ! :

82% de la richesse créée en 2017 ont été absorbés par 1% de la population mondiale, selon Oxfam

276 vues24 janvier 2018 Pas de commentaires Injustice - Droit de l'Homme

82% de la richesse créée en 2017 ont été absorbés par 1% de la population mondiale, selon Oxfam

Partager la publication "82% de la richesse créée en 2017 ont été absorbés par 1% de la population mondiale, selon Oxfam"

  • 12
  • 0
  •  
  • Total : 12

Selon le dernier rapport de l’ONG Oxfam, 2017 a été marqué par une accentuation des inégalités, avec une hausse record du nombre de milliardaires. La moitié de la population mondiale n’aurait reçu aucun bénéfice de la croissance mondiale annuelle.

À la veille de l’ouverture du Forum économique mondial de Davos où se réunira une partie du gotha économique mondial, l’ONG Oxfam a publié son rapport annuel sur les inégalités économiques et sociales à travers le monde. Selon les chiffres de l’ONG, 3,7 milliards de personnes, soit l’équivalent de 50% de la population mondiale, n’ont pas reçu le moindre bénéfice de la croissance économique mondiale au cours de l’année 2017. Pendant ce temps, les 1% les plus fortunés ont récolté 82% de la richesse produite.

«Le boom des milliardaires n’est pas le signe d’une économie prospère, mais un symptôme de l’échec du système économique», a déploré la directrice d’Oxfam Winnie Byanyima, lors de la publication du rapport intitulé «Récompenser le travail, pas la richesse». «On exploite les personnes qui fabriquent nos vêtements, qui assemblent nos téléphones portables et cultivent les aliments que nous mangeons, afin de garantir un approvisionnement constant en produits pas chers, mais aussi pour grossir les profits des entreprises et leurs riches investisseurs», s’indignent les responsables de l’ONG dans un communiqué.

L’ONG, dont l’ambition affichée est de lutter «contre la pauvreté et les injustices», précise que depuis 2010, soit deux ans après la crise financière de 2008, la richesse de «l’élite économique» n’a cessé de croître à un rythme annuel moyen de 13%. La période comprise entre mars 2016 et mars 2017 a été la plus spectaculaire avec «la plus grande augmentation de l’histoire en nombre de personnes dont la fortune dépasse le milliard de dollars, au rythme d’un nouveau milliardaire tous les deux jours».

L’ONG, qui publie traditionnellement un rapport sur les inégalités juste avant que l’élite économique ne se réunisse à Davos (Suisse), lance un appel aux dirigeants pour que «l’économie fonctionne pour tous et pas uniquement pour une riche minorité».

source:https://francais.rt.com/economie/47498-ong-oxfam-repartition-richesse-mondiale

Réseau International. 

 

11.01.2018 : 563. Livre de Jeshua, tome 2 :

Source : https://www.facebook.com/DanielMeurois/

Cadeau en extrait à l’aube de la Porte de 2018 :

« Maintenant, mettez-vous au travail, contemplez le fond de votre cœur et demandez-lui: « Que veux-tu risquer? »
Alors quelques paroles se sont mises d’elles-mêmes à couler de mes lèvres, des paroles que j’ai reprises puis reprises telle une litanie ...
- Que veux-tu risquer, mon coeur, qui vaille que j’y consacre ma vie ?
- Qu’acceptes-tu de risquer, mon âme, afin que mon coeur s’y retrouve?
- En toi, mon coeur, je sais que rayonne un point par lequel je peux tout tenter,
Et en toi, mon âme, je vois qu’il existe un espace pour lequel je puis accepter de tout perdre.
- Ainsi, que puis-je risquer dans la perte si ce n’est que de te trouver, mon âme?
-Et que puis-je tenter, mon âme, pour que de mon coeur s’écoule la Mémoire ? »

Le Livre secret de Jeshua Tome 2
D.Meurois

 

10.01.2018 : 562. Rire :

Connectez votre corps à votre esprit

Chère lectrice, cher lecteur, 

La science montre que le corps et l’esprit sont étroitement connectés : des milliers de gènes s’allument ou s’éteignent selon notre état émotionnel, influençant ou même déterminant le fonctionnement de votre corps au niveau de :
 

  • Votre pression artérielle 

  • Votre rythme cardiaque 

  • Votre taux de cortisol (hormone du stress) 

  • Votre sommeil 

  • Votre stress 

  • Votre niveau d’anxiété et votre risque de dépression 

  • Vos fonctions digestives 

  • Votre système immunitaire 

La question à mille francs qui se pose pour nous tous est donc : comment cultiver les émotions positives, qui renforcent notre santé ? 

Vous pouvez essayer la méditation, les activités physiques de plein air, la nutrition, les plantes, bien sûr, mais au bout du compte, votre niveau général de bonheur dépendra du nombre de fois dans la journée où vous aurez… éclaté de rire. 

Plus vous riez, plus vous êtes heureux, et vice versa. Car rire rend heureux (en libérant des flots d’endorphines dans le corps), tout autant qu’être heureux donne envie de rire. 

Aujourd’hui je vais donc vous donner d’utiles conseils pour rire plus souvent. Mais d’abord, travaux pratiques : 



https://www.youtube.com/watch?time_continue=55&v=HttF5HVYtlQ 

Allumez le son de votre ordinateur et mettez en route cette vidéo en cliquant sur la flèche « play ». 

Ceci pour vous rappeler la leçon n°1 du rire : le rire est contagieux !!
 

Fréquentez des gens qui rient

Puisque le rire est contagieux, fréquentez des gens qui rient facilement. 

 

Vous rirez beaucoup plus souvent, par mimétisme. Rappelez-vous que « plus on est de fous, plus on rit. »
 

Allez dans des endroits où les gens rient

On croit qu’on rit des choses drôles, mais en réalité, comme pour le bébé, la première cause du rire est le fait d’être au milieu de gens qui rient. 

Dans les cinémas de quartiers de ma jeunesse, je me souviens de soirées entières à hurler de rire face à des films comiques qui me paraissaient irrésistibles. 

Les ayant revus seul chez moi en vidéo vingt ans plus tard, j’ai eu la surprise de m’ennuyer tout le long, à peine ai-je souri une ou deux fois. 

Le rire est en effet social. Pour bien rire, mettez-vous en groupe avec des gens qui ont envie de rire eux-aussi. Rendez-vous à un spectacle ou un théâtre comique et vous rirez infiniment plus que de regarder le même spectacle seul à la télévision. 

 

Attention, il est important que la salle soit pleine à craquer. Si le public est clairsemé, le meilleur comique peinera à vous faire rire.
 

Ne vous posez pas de question

Quand on vieillit, on se met à penser qu’il faut une bonne raison pour rire aux éclats. Un gag énorme, une blague excellente, un coup de théâtre. 

Mais moi qui ai des adolescentes à la maison, je l’observe constamment : avec leurs amies, elles sont prises de fou rire pour… rien ! 

Elles sont ensemble, l’une dit n’importe quoi (littéralement) et toutes éclatent de rire. 

Souvent, c’est une simple grimace, ou le fait de prononcer, pour la énième fois, la même phrase, sur un ton théâtral, et c’est l’explosion. 


 

Les chatouilles

J’aime beaucoup faire des chatouilles à mes enfants. J’ai à peine besoin de les toucher, ils se roulent par terre de rire ! Et moi aussi.
 

Pensez à rire

Le simple fait de sourire, en tirant vers le haut les coins de sa bouche, et de penser à rire, donne déjà envie de rire ! 

Car « le rire est le propre de l’homme ». Nous sommes faits pour rire.
 

Aimez votre rire

Votre façon de rire est personnelle et il est important non seulement de l’assumer, mais de l’aimer. 

Vous ne pouvez éclater de rire si vous avez peur de montrer vos dents, ou de faire entendre vos éclats de voix. 

Il y a le rire gras, le rire en chasse d’eau, le rire aigü, crispé, ou encore ces gens dont la façon de rire ressemble tellement à la façon de pleurer qu’on est obligé de leur demander ce qu’ils font. 

Si vous craignez l’opinion des autres sur votre rire, rappelez-vous que tout le monde pourrait se poser la même question ! (mais tout le monde ne se la pose pas). 

A votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis 


 

 Devenez naturopathe ! Avec la formation de naturopathie holistique de bertrand boisson (professionnel exerçant dans les ardennes), cette formation par correspondance vous permettra de progresser à votre rythme, Vous travaillerez les cours à votre vitesse, vous aurez aussi la possibilité d'effectuer des stages. Ce site est aussi prévu pour que les internautes puissent avoir de la consultation en ligne ainsi que de la numérologie.