D. Techniques 572

 

                                         BIENVENUE DANS CETTE RUBRIQUE où vous TROUVEREZ des artcles concernant les TECHNIQUES DE POINTE utilisées en GENETIQUE, CHIRURGIE, les NANOPARTICULES, les CELLULES-SOUCHE ADULTES, mais également des TECHNIQUES DE BON SENS, chères à la NATUROPATHIE, telles que L'ALLAITEMENT MATERNEL, LA BOUILLOTTE, LA RONRONTHERAPIE, les HUILES ESSENTIELLES ...                                                         

                     Les articles se suivent chronologiquement d'aujourd'hui à juin 2011 !!!

                      

                        

   

                                             ------------------------------------------------------------------ 

23.04.2018 : 572 : Drogue = besoin de l'âme et non du corps ! :

« L’espace infini est le royaume de l’âme. Aussi, lorsque l’âme d’un être se sent limitée, elle cherche à tout prix à s’évader et le pousse à lui en donner les moyens. Celui qui n’est pas capable d’apporter à son âme des éléments de nature spirituelle, sera conduit à chercher des substances matérielles, c’est-à-dire l’alcool, la drogue… Car l’alcool et la drogue ont la propriété de chasser l’âme du corps physique et ils donnent, au moins pour un moment, l’illusion de l’espace et de la liberté.
Mais l’alcool et la drogue ne sont que des éléments chimiques que l’on fournit au corps. Or, le corps, lui, n’a pas besoin de s’évader. Le besoin d’évasion vient de l’âme, pas du corps. Boire ou se droguer sont des indices que l’âme demande à voyager dans les espaces infinis. Mais comme ce n’est pas cette évasion-là qui peut la satisfaire, non seulement elle continue à languir, mais le corps lui-même est détruit. Seuls les moyens spirituels peuvent répondre à ce besoin qu’éprouve l’âme de se dilater dans l’espace. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

16.04.2018 : 571. 

Les palmiers peuvent changer de sexe

Publié le :Last updated:

Des chercheurs ont découvert qu’avec l’âge et pour conquérir plus aisément de nouveaux territoires, les palmiers peuvent changer de sexe. C’est ce que des scientifiques ont découvert en étudiant le Palmier à cire du Quindío en Colombie. Un arbre avec des branches mâles voit des branches femelles pousser à son sommet. Les arbres situés à la limite d’un territoire changent de sexe, sans doute afin de permettre aux graines de trouver de nouveaux espaces pour s’implanter.

 

03.04.2018 : Liberté : Réseau international.

Le premier pays à avoir osé interdire les activités des banques Rothschild en Europe ? La Hongrie.

C’est devenu le premier pays européen à interdire officiellement à toutes les banques Rothschild d’opérer dans le pays.

En 2013, la Hongrie a déclenché le processus de retrait du Fonds monétaire international (FMI) et a accepté de rembourser intégralement le plan de sauvetage du FMI afin de débarrasser le pays du cartel bancaire qui vampirise de nombreux pays du monde, notamment ceux d’Europe.

Selon le site Neonnettle.com, le gouverneur de la banque centrale de Hongrie, Gyorgy Matolcsy, vient d’annoncer dans une lettre à l’adresse de la directrice du FMI de démanteler le bureau de l’institution à Sofia.

La Hongrie a emprunté un prêt de 20 milliards d’euros pour éviter de devenir insolvable pendant la crise économique de 2008. Mais l’État a réussi à rembourser sa dette de façon anticipée. Le remboursement anticipé du prêt a permis d’ailleurs à la Hongrie d’économiser 11,7 millions d’euros de frais d’intérêts.

L’Islande serait probablement le second État à rembourser sa dette. Il a remboursé en 2014 son prêt de 400 millions de dollars en avance sur le calendrier après l’effondrement du secteur bancaire en 2008. Quant à la Russie, elle s’est libérée en 2005. Il s’agit d’un retour à l’indépendance financière pour les trois pays précités, retour qui incarne l’émergence d’une forme de résistance économique à l’omnipotence du lobby Rothschild en Europe.

source:http://parstoday.com/fr/news/world-i60708-le_sursaut_anti_fmi_en_europe

 

31.03.2018 : 569. Attzntat de Carcassonne : crime sacrificiel ?

https://www.facebook.com/136079516737308/videos/597959763882612/

 

16.03.2018 : 568. Amitié et amour :

 

« Pour gagner l’amitié ou l’amour des autres, les humains savent instinctivement qu’ils doivent user de paroles agréables, faire des compliments, offrir des cadeaux, flatter leur vanité. En faisant cela, ce n’est évidemment pas à la nature supérieure des autres qu’ils s’adressent ; ils caressent, ils nourrissent leur nature inférieure. Comment s’étonner ensuite si une relation née dans des conditions pareilles se poursuit au milieu des malentendus, des tensions, des affrontements ? Le désir d’être aimé, d’avoir des amis est certainement sincère et louable, mais malheureusement il ne se réalise pas dans n’importe quelles conditions. Si on veut éveiller chez les êtres un amour sincère, généreux et durable, on doit tenir compte de leur nature supérieure et apprendre à s’adresser à elle.
Aimer un être, ce n’est pas vouloir l’attirer à vous sous prétexte que vous avez besoin de lui, mais chercher sans cesse comment l’éclairer, le renforcer. Un tel amour désintéressé, qui sera si bénéfique pour cet être, vous apportera en retour tout ce que vous souhaitez. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

05.03.2018 : 567. Les enfants vaccinés  plus touchés par les maladies chroniques que les non vaccinés

 

26.02.2018 : 566. A qui appartiennent les entreprises "françaises" ? :

 

13.02.2018 : 565. Où vont les USA ? :

Plusieurs analystes financiers tirent la sonnette d’alarme sur la détérioration évidente de la situation économique à l’échelle globale. Depuis début février, les indices boursiers à travers le monde décrochent, avec parfois une petite remontée vite perdue deux jours plus tard. Rien qu’aux États-Unis cette chute brutale a fait perdre plus de 1 000 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Dans ce contexte, la révision de la doctrine nucléaire américaine a de quoi effrayer bien des experts qui comprennent les implications que cela pourrait avoir. Même The Economist envisage le risque de dérapage global et de déclenchement d’une troisième guerre mondiale. La lecture de cet article issu d’un journal qui n’est ni plus ni moins que la voix officielle de l’oligarchie financière mondiale est effrayante à plus d’un titre.

Dans cet article, le journal exhorte les états-Unis à utiliser la force militaire pour empêcher le déclin de son hégémonie et se débarrasser des pays concurrents (Russie et Chine), ce qui permettrait de garantir la « paix mondiale » (chez moi ça s’appelle une dictature mondiale quand on impose ça par la force militaire). En lisant cet article on croirait lire 1984 : « La guerre c’est la paix ».

Le fin du fin est ce passage de l’éditorial du 27 janvier, où la Russie et la Chine sont décrites comme « des États révisionnistes qui veulent remettre en cause le statu quo et considèrent leurs régions comme des sphères d’influence à dominer. »

Vouloir un monde multipolaire (et donc plus équilibré) en refusant la domination totale du monde par un seul pays (qui n’a aucune légitimité pour se faire) n’a rien de révisionniste. Si considérer qu’un pays a le droit de dominer le monde entier et de bombarder tous ceux qui contestent ce fait c’est la « démocratie », je comprends que beaucoup de pays n’aient pas trop envie d’en découvrir les « joies ».

Mais cet article montre bien que l’oligarchie financière panique littéralement devant l’effondrement de l’hégémonie américaine. Devoir partager le gâteau leur est insupportable et ils sont prêts à risquer de déclencher un holocauste nucléaire en affrontant la Russie et la Chine plutôt que de devoir s’y résoudre. Si certains avaient besoin d’une preuve que ces gens là n’ont rien de rationnel dans leurs comportements et leurs décisions…

Il semble en tout cas que cet appel de l’oligarchie financière (qui a besoin d’une guerre pour continuer à s’enrichir encore et toujours plus) ait été entendu, puisque les États-Unis viennent de battre un nouveau record en termes de dépenses militaires, en allouant 700 milliards de dollars pour le budget militaire du pays.

Quand on met autant d’argent sur la table ce n’est pas pour promouvoir la paix. La guerre, comme on peut le voir, est un business des plus lucratifs. Et quoi de mieux puisqu’ils ont échoué en Syrie que de rallumer le brasier du Donbass ?

tous sont désormais dans l’attente de l’offensive ukrainienne, qui pourrait démarrer dès la fin du mois de février. Nous ne pouvons plus qu’espérer que l’Ukraine n’arrivera pas à mener ses plans à bien, car si elle y arrivait, et obligeait la Russie à intervenir en tant que garante des accords de Minsk pour faire cesser le bain de sang à sa porte, alors les États-Unis tiendraient leur prétexte pour envoyer l’OTAN entrer en guerre contre la Russie.

Il est minuit moins deux à l’horloge de l’apocalypse et nous ne pouvons plus qu’espérer que nous ne nous rapprocherons pas plus de l’heure fatidique. Mais pour cela il faudrait que les gens de bonne volonté se réveillent de toute urgence.

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire » – Albert Einstein.

Christelle Néant. Reseau International.

 

11.02.2018 : 564. Progresser :

« La vie spirituelle est une discipline qui exige beaucoup de temps et d’efforts. Alors, si quelqu’un vous assure qu’il possède des méthodes grâce auxquelles vous obtiendrez facilement et rapidement la clairvoyance, les pouvoirs psychiques, etc., méfiez-vous. Et méfiez-vous d’autant plus si, pour obtenir ces résultats, il vous demande de l’argent ! Car la vérité, c’est que l’argent n’est d’aucune utilité pour progresser dans la vie spirituelle.
Apprendre chaque jour à se maîtriser, à penser aux autres, à se lier au Seigneur par la méditation et la prière, cela ne coûte rien, c’est gratuit. Seulement, c’est très long, et comme les humains sont paresseux et pressés de remporter des succès, ils sont immédiatement attirés par quelqu’un qui leur promet monts et merveilles, même si ça doit leur coûter très cher. Mais alors, qu’ils ne se plaignent pas ensuite d’avoir été escroqués ! Quand on cherche un enseignement spirituel, quand on cherche un Maître, il faut savoir ce que l’on attend d’eux : des illusions ou la vérité. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

25.01.2018 : 563. Manipulations ! :

il y a beaucoup plus d'actes d'amour que d'actes d'horreur, mais les gens ne les remarquent pas.

Un drame familial va attirer beaucoup plus l'attention que 1000000 de familles heureuses. " Un arbre qui tombe fait plus de bruit que toute une forêt qui pousse " , ne nous laissons pas manipuler par les médias d'information. Ils vont vous faire croire que nous sommes impuissant et que le monde est sans espoir.

Gardons notre vision vers ce qui est bon , ce qui est beau, ce qui éleve, et c'est cela que nous manifesterons dans notre réalité !

Pierre Vaillancourt

 

20.01.2018 : 562. 

Inhalation : un processus millénaire contre les affections ORL

NEZ ET GORGE

FÉV182015

Procédé thérapeutique très ancien, l’ inhalation agit directement sur les voies respiratoires et la sphère ORL avec une efficacité redoutable. Un geste simple pour contrer les maux pénibles de l’hiver. Reste à bien sélectionner ses HE et à suivre quelques conseils pratiques.

L’INHALATION SÈCHE

L’inhalation sèche consiste à mettre quelques gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir, un oreiller, un châle ou à même la peau (quand c’est possible) et d’en respirer l’odeur. Ce procédé, qui conjugue voie respiratoire, voie cutanée et odorat, est étroitement lié à l’olfactothérapie, la science qui étudie notamment l’influence des odeurs sur les émotions. Elle ne doit donc pas être confondue avec l’inhalation humide qui fait l’objet de cet article.

L’INHALATION HUMIDE

Pratiquée depuis des millénaires, l’inhalation dite humide consiste à verser quelques gouttes d’HE dans un bol d’eau chaude (mais pas bouillante) et à respirer la vapeur qui s’en dégage. La chaleur permet de libérer les principes volatiles qui pénètrent par les voies respiratoires supérieures et la sphère ORL. L’action est donc plus forte que pour la diffusion classique, mais plus douce qu’avec l’aérosolthérapie par exemple.

CHAUFFER LES HE ?

Pas de panique, chauffer les HE dans ce cas-ci n’en dénature pas les propriétés puisqu’on ne fait qu’inverser le processus qui a permis de les extraire (rappelons que la distillation s’effectue en faisant passer de la vapeur d’eau sur les plantes), et qu’elles ne sont en contact avec la chaleur qu’un temps assez court.

TECHNIQUES D’INHALATION

  • Utilisez un inhalateur ou mettez votre tête au-dessus d’un bol d’eau chaude en vous couvrant d’une serviette (dans ce cas attention à bien protéger vos yeux).
  • Vous pouvez également utiliser un filtre à café dont vous coupez la base que vous placez à l’envers sur un bol tel un entonnoir, ce qui permet à la vapeur d’être canalisée vers votre nez et votre bouche.
  • Versez en moyenne 5 gouttes d’HE dans de l’eau non-bouillante. Les HE n’étant pas solubles dans l’eau, elles vont flotter à la surface. Le volume d’eau n’a donc aucune importance. En revanche évitez de mettre trop d’HE.

Eucalyptus radié

Eucalyptus radié
partie distillée : feuille

QUELLES HUILES ESSENTIELLES POUR L’INHALATION ?

Afin d’obtenir un résultat véritablement intéressant, il convient de mélanger les HE en fonction de leurs spécificités : une pour ses propriétés expectorantes, une pour faciliter l’évacuation du mucus en le fluidifiant et l’autre pour ses vertus anti-infectueuses.

Dominique Baudoux, pharmacien fondateur de Pranarôm, préconise donc de verser dans votre eau chaude :

  • 2 gouttes de Ravintsara, d’Eucalyptus radié ou d’Eucalyptus globulus
  • 2 gouttes d’Eucalyptus mentholé ou d’Inule Odorante
  • 2 gouttes de Tea Tree, de Palmarosa ou de Bois de Rose

Capsules Inhalation - pour dégager le nez

Capsules Inhalation
bien dosées

UNE VERSION PRATIQUE ?

Utilisez les capsules d’inhalation bio à dissoudre , prêtes à l’emploi, développées par Pranarôm. Constituées d’HE de Ravintsara, d’Eucalyptus globuleux, de Tea tree, de Palmarosa, de Menthe poivrée et d’Eucalyptus mentholé, elles peuvent être utilisées jusqu’à 3 fois par jour pendant 5 jours.

 

QUELQUES PRÉCAUTIONS :

  • Toutes les HE ne se prêtent pas au processus d’inhalation. Veillez surtout à ce qu’elles soient non-irritantes pour les voies respiratoires.
  • Les HE contenant des phénols sont interdites à l’inhalation. Cela concerne notamment l’HE de Thym CT Thymol, l’Origan Compact, La Sarriette des Montagnes, le Giroflier (clous), la Cannelle de Ceylan ou encore le Basilic exotique.
  • L’inhalation étant un procédé très puissant veillez à bien protéger le contour du nez et de la bouche souvent irrités par les passages répétés de mouchoirs avec du beurre de Karité par exemple.
  • Certaines HE peuvent être utilisées dès 3 ans.
  • L’inhalation est déconseillée à la femme enceinte ou allaitante.
  • Restez au chaud après une inhalation car la dilatation des voies respiratoires par la chaleur de l’inhalation risque de rendre très désagréable un contact avec l’ai froid.
  • Fermez les yeux lors de l’inhalation. Si vos yeux piquent, évitez de frotter avec de l’eau mais préférez une huile végétale comme l’amande douce ou l’huile de noyaux d’abricot qui viendra « diluer » l’HE.
Source : Les Cahiers Pratiques d’Aromathérapie selon l’Ecole Française de Dominique Baudoux, septembre 2006
Produits conseillés :
Huile essentielle de Ravintsara – feuille – Cinnamomum camphora
Huile essentielle d’Eucalyptus radié – feuille – Eucalyptus radiata ssp radiata
Huile essentielle d’Eucalyptus globuleux – feuille – Eucalyptus globulus
Huile essentielle d’Eucalyptus mentholé – feuille – Eucalyptus dives
Huile essentielle d’Inule odorante – sommité fleurie – Inula graveolens
> Huile essentielle de Tea-tree – feuille – Melaleuca alternifolia
Huile essentielle de Palmarosa – partie aérienne – Cymbopogon martinii var. motia
Capsules inhalation – Dégage le nez

 

02.01.2018 : 561. Bien digérer les fêtes de fin d'année

Posté dans :

Manger sain

- Par Jean-Pierre Giess

Les fêtes de fin d'année approchent avec leur lot de désagréments dus aux excès. Le foie et la digestion, mis à rude épreuve, devraient être soutenus grâce au psyllium, au chardon-marie ou encore au charbon végétal mais pas que. Voici 14 astuces pour un réveillon serein. 

 

À peine la dinde de Noël et la bûche digérées, voilà déjà le réveillon de la Saint-Sylvestre qui déboule. Que ce soit à l’extérieur ou en famille, vous allez probablement vous retrouver encore une fois devant une table démesurément bien garnie, avec victuailles et boissons jusqu’à plus faim ni soif ! Vous avez bien assez dégusté à Noël et vous voudriez ne pas remettre ça le 31 ?  Nous vous proposons 14 astuces que vous pouvez voir aussi bien comme un programme entier qu’une liste dans laquelle piocher selon vos besoins du moment.

 Les repas de fêtes ne sont pas l’occasion idéale pour se dire qu’on va faire attention, se limiter à une portion de ci, se priver de ça… Quand bien même on se conditionne avec ce genre de motivations, elles ne passent généralement pas le cap des dix premières minutes avec vos convives, n’est-ce pas ? Essayons donc autre chose, sans pour autant se faire « péter le foie » !

  • Astuce 1 : l’extrait de chardon-marie. Sous forme d’extrait standardisé sec ou de teinture, le chardon-marie dynamise l’ensemble des organes digestifs et même les reins. C’est aussi un puissant protecteur du foie dont il stimule l’activité et la régénération et qu’il protège contre les plus dangereuses toxines. Ceci en fait donc le compagnon tout désigné pour vous accompagner en cette fin d’année, sous la forme d’une cure d’une quinzaine de jours, à commencer dès aujourd’hui.

  • Astuce 2 : prendre un peu de psyllium ‒ 1 cuillère à café bombée dans un grand verre d’eau tiède ‒ juste avant le début des ripailles. Le gel qu’il forme une fois ingurgité protégera les muqueuses fragiles de l’estomac et du tube digestif. Le psyllium sert également de ballast ; il facilitera donc l’ensemble du processus digestif et sa capacité d’absorption limitera l’impact de l’alcool. Vous pourrez même en reprendre un deuxième à la fin du repas si vous vous sentez lourd malgré tout. Pensez également à boire davantage que d’habitude entre les repas, ce qui permettra à votre métabolisme d’être plus efficient. Priorité à l’eau plate, en alternance avec une ou deux tasses de thé vert ou d’une tisane digestive.

 Comment dire non à une coupe de champagne ou un verre de vin à table ? Impensable, a fortiori au moment de fêter la nouvelle année ! On se laisse aller à la convivialité du moment, sans trop se demander quand il faudrait s’arrêter. Ce n’est que quelques heures après que la réalité nous rattrape. Y a-t-il un remède miracle ? Non, ça se saurait…Mais il existe l’une ou l’autre parade pour éviter de se faire désarçonner par une soirée festive trop arrosée.

  • Astuce 3 :la première consiste à n’être pas à jeun au moment du premier verre. Car l’alcool commence à passer dans le sang dès qu’il arrive dans l’estomac, et d’autant plus rapidement que celui-ci est vide. Sans compter qu'il agresse les muqueuses gastriques, ce qui entraîne souvent des aigreurs. Mangez donc un petit quelque chose au préalable, comme une bonne poignée de cacahuètes ou deux toasts beurrés garnis d’un petit morceau de fromage ou d’une fine tranche de saumon fumé. À l'apéritif, préférez le vin ou le champagne aux alcools forts. Quant au repas,  évitez les mélanges et buvez aussi un peu d’eau, plate de préférence car le gaz carbonique contenu dans les eaux gazeuses favorise l’absorption de l'alcool dans le sang.

  • Astuce 4 : protection supplémentaire, surtout quand on est sujet aux maux d'estomac, prenez une cuillerée d'huile d'olive avant d’avaler quoi que ce soit. En tapissant les parois de l'estomac, elle protège ses muqueuses des agressions de l'alcool et retarde son passage dans le sang.

Les tables de la Saint-Sylvestre ne sont pas spécialement diététiques : on mange trop, on mange riche, on arrose bien, et ça dure des heures. Tout est donc réuni pour sortir de table avec cette écrasante sensation d’avoir une dalle de béton juste là, sous le plexus solaire. Fatalité ? Peut-être pas, pour peu qu’on se tienne à deux règles simples…

  • Astuce 5 : quoi qu’on vous serve et quelle qu’en soit la durée, mangez lentement et mâchez longtemps. Manger lentement, c’est prendre à chaque bouchée une quantité modérée, de telle sorte qu’il soit facile de mâcher plus longtemps que ce que vous avez l’habitude de faire. Faut-il rappeler que l’écrasement mécanique par les dents et l’action préliminaire de la salive sont en soi une étape à part entière du processus digestif ? Plus vous lui aurez accordé de temps, mieux ça se passera pour les étapes suivantes, à commencer par l’estomac.

  • Astuce 6 : pour la boisson, c’est un peu la même chose. Buvez à petites gorgées, gardez un peu en bouche, surtout si vous avez la chance d’avoir dans vos verres quelque grand cru. Peut-être même pourriez-vous vous mettre en quête de vins de culture biologique, et mieux encore, sans sulfites. Bio, ils sont quand même beaucoup moins chargés en résidus de pesticides, et sans sulfites (ou à faible teneur, moins de 100 mg/l), c’est un gage  ‒ pas une garantie tout de même ‒ qu’ils seront bien moins enclins à provoquer des maux de tête ultérieurement, voire des allergies puisque c’est là leur manifestation critique.

  • Astuce 7 : le truc spécial pour les plats hivernaux à base de fromage comme les fondues savoyardes, les raclettes et autres tartiflettes consiste à ajouter une rasade de cognac, l’équivalent d’une bonne cuillère à soupe pour 4 personnes. Alternative ou complément au cognac selon les affinités des convives, une pincée d’ail des ours par personne  (on en trouve maintenant toute l’année sous forme déshydratée en magasin bio) renforce également la digestibilité de ces menus, tout en en relevant le goût…

Et des ballonnements ! Et peut-être aussi des douleurs dans la nuque ou carrément des maux de tête… Que faire ? Aller se coucher au risque de provoquer des nausées, ou rester assis dans le fauteuil et regarder la télé pendant des heures en espérant qu’à l’aube, ça aura passé ?

  • Astuce 8 : si vous commenciez par prendre une douche bien chaude, histoire de vous relaxer, tout simplement ? Ensuite, prolongez et amplifiez cette sensation à l’aide de la bonne vieille bouillotte chaude (mais pas brûlante) posée sur l’estomac. La chaleur décongestionne très rapidement l’ensemble du système digestif. Vous sentez votre ventre tendu se relâcher peu à peu, et la digestion peut reprendre son cours. Il suffit souvent d’une demi-heure à une heure de ce traitement pour voir les ballonnements s’évanouir et retrouver suffisamment de confort pour envisager de pouvoir dormir quelques heures.

  • Astuce 9 : et pendant que vous vous ramollissez délicieusement en compagnie de votre bouillotte, profitez de ce moment de quiétude absolue pour siroter une infusion de cumin, de menthe poivrée ou de boldo, qui doublera par voie interne l’effet de la chaleur externe. Pour mémoire, le boldo stimule le foie et calme les spasmes, la menthe poivrée dénoue l’estomac et atténue les nausées, tandis que le cumin soulage les ballonnements et relance la digestion.

  • Astuce 10 : pour que le jour d’après ne tourne pas au cauchemar comme le film éponyme, il est préférable de se lever dès le premier réveil. Traîner au lit, c’est prendre le risque de finalement émerger plus tard dans un brouillard épais… Avant toute autre chose, préparez-vous un verre d’eau chaude et laissez-lui le temps (10 à 15 minutes) de produire son petit effet avant d’envisager le petit-déjeuner.

  • Astuce 11 : une fois le petit-déjeuner terminé, chaussez une paire de chaussures de marche, enveloppez-vous de vêtements chauds et allez faire un tour en mode marche rapide. Une promenade d’une heure procure à vos entrailles un automassage bienfaisant qui achèvera de faire passer les excès de la veille et activera la circulation lymphatique, au rôle si essentiel dans le drainage des déchets métaboliques. Vous devriez vous sentir bien plus léger et tonique à votre retour.

  • Astuce 12 : pour les cas de migraines et céphalées persistantes, faites une tentative avec la méthode Gardelle avant de recourir au sempiternels ‒ et peu sympathiques ‒ paracétamol et autre ibuprofène. Celle-ci consiste à placer simultanément une bouillotte chaude  (vous ne l’aurez pas ressortie pour rien) au niveau du foie et une poche de glace enveloppée dans un linge au niveau de la tête. Quelques dizaines de minutes devraient suffire à vous remettre d’aplomb.

  • Astuce 13 : si dans les jours suivants, et malgré le retour à des habitudes plus saines, vous continuez d’être indisposé suite aux excès de table, il vous reste encore un recours : le charbon végétal. Cette véritable pompe à toxines ramasse tout ce qui traîne dans vos boyaux et laisse la place propre et nette. L’intestin ainsi soulagé, c’est tout le système de dépuration qui s’en trouvera amélioré. Avec deux cuillères à soupe rase dans de l’eau tiède une à deux fois par jour pendant 4 à 7 jours, oubliées les lourdeurs !

  • Astuce 14 : une fois cette cure terminée, laissez-vous quelques jours avant d’entamer une autre cure, celle des probiotiques. Ils ne seront pas de trop pour venir au secours de votre flore intestinale, peut-être débordée pas un surcroît de travail aussi intense pendant ces quelques jours. En plus de remettre vos intestins « sur les rails », elle vous apportera une meilleure protection immunitaire, ce qui peut se révéler très utile quand arriveront les premières épidémies de grippe…

Bien sûr, il existe bien d’autres astuces, et sans doute avez-vous les vôtres, éprouvées par votre propre expérience. Pourquoi ne pas les partager à la suite de cet article, d’ailleurs ? En tout cas, je vous souhaite à toutes et à tous un excellent réveillon, et je joins mes vœux aux vôtres ainsi qu’à ceux de toute l’équipe de Plante & Santé pour que nous connaissions tous une année 2016 des plus favorables.


 


 

 
 
 
 

 Devenez naturopathe ! Avec la formation de naturopathie holistique de bertrand boisson (professionnel exerçant dans les ardennes), cette formation par correspondance vous permettra de progresser à votre rythme, Vous travaillerez les cours à votre vitesse, vous aurez aussi la possibilité d'effectuer des stages. Ce site est aussi prévu pour que les internautes puissent avoir de la consultation en ligne ainsi que de la numérologie.