C. Hygiène de Vie 590

       BIENVENUE DANS CETTE RUBRIQUE !

Comment utiliser les archives : aller dans l'Index des articles et trouver le mot-clé recherché, noter les références des articles correspondants avec leur lettre et leur date,                  rechercher ensuite, dans les archives, les articles par rubrique, donc par lettre d'abord et, une fois dans la rubrique, par date de parution ensuite.

 

                                                                         ------------------------------------------------------------

 16.11.2018 : 590 : Impuretés :

 

« Notre vie n’est qu’une série de combustions. Nos actes, nos sentiments, nos pensées, toutes nos manifestations s’accompagnent d’une combustion. Pour produire l’énergie qui nous fait vivre, il faut qu’il y ait quelque part des matériaux qui se consument. Cette combustion produit des résidus qu’il faut obligatoirement rejeter, sinon que se passe-t-il ? Regardez la lampe à pétrole : si on n’a pas essuyé le verre, elle ne donne plus de lumière ; et le poêle à charbon dont on n’a pas enlevé la cendre : il ne peut plus donner de chaleur. De même, l’être humain qui n’a pas su se débarrasser de ses déchets, s’enfonce dans l’obscurité et le froid.
La plupart des gens s’imaginent qu’ils peuvent se livrer à n’importe quelle activité sans se préoccuper d’éliminer les impuretés. Ils se lavent tous les jours, car ils savent que sinon, les pores de leur peau seront obstrués, ce qui n’est pas bon pour la santé. Mais quand penseront-ils à se laver intérieurement afin de libérer les pores de leur peau spirituelle ? C’est ainsi qu’ils rétabliront les communications avec le monde divin. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 11.11.2018 : 589. But de vie :

 

« Pour la plupart des humains, penser à leur avenir se limite à se demander quelle sera leur vie dans dix ans, vingt ans… cinquante ans. Eh bien, c’est pauvre ! Ce sont là des préoccupations trop proches et sans grand intérêt. Le véritable avenir des humains, le seul dont il vaut la peine qu’ils se préoccupent, c’est qu’un jour ils brilleront comme le soleil, que leur présence embaumera l’atmosphère, et que partout où ils passeront on entendra une musique, car toutes les cellules de leur corps chanteront.
Chaque jour, pendant quelques minutes au moins, représentez-vous cet avenir lointain et, d’un seul coup, vous sentirez l’espoir, le courage et la vie revenir. C’est la foi dans cet avenir magnifique qui fera de vous un être nouveau. Partout on entend prononcer le mot « nouveau » : nouvelle philosophie, nouvelle science, nouvelle époque, nouvelle ère, nouveau type d’homme… Mais comment peut-on s’imaginer que l’humanité sera un jour nouvelle tant qu’elle ne travaille pas pour cet avenir sublime ? »


Omraam Mikhaël Aïvanhov
 

 

 03.11.2018 : 588.

Comme un air de Grèce qui flotte sur la France

107 vues03 novembre 2018 2 commentaires Social

Comme un air de Grèce qui flotte sur la France

  • par Yannis Youlountas

En voyageant quotidiennement dans les coins les plus reculés de l’hexagone, au fil des mois, j’assiste non seulement aux difficultés croissantes des plus précaires, particulièrement touchés, mais j’observe aussi l’appauvrissement brutal d’une classe moyenne qui se croyait à l’abri.

expulsion 20181103

Un ami, pourtant légèrement endetté, vient de perdre brutalement sa maison, un autre dort depuis des semaines dans sa voiture, un troisième s’est construit une petite cabane en palettes au fond du jardin de ses parents âgés et modestes. Une amie quadragénaire m’a raconté ses nouvelles contraintes professionnelles consternantes, une autre a dû arrêter ses études faute de moyens, et une troisième, licenciée six ans avant la retraite, s’est finalement résolue à faire le plus vieux métier du monde pour tenir et rester dans son appart.

Jour après jour, au pays de Fernand Pelloutier et Ambroise Croizat, les conquêtes sociales d’antan fondent comme neige au soleil et les inégalités se creusent comme les tranchées d’une guerre qui ne dit pas son nom. Alors que le pouvoir arrogant promet la lune et le ruissellement de la richesse amassée, les campagnes et les cités se meurent et se murent dans l’angoisse du lendemain.

En France comme en Grèce, le capitalisme se durcit et la pyramide des revenus s’étire et rétrécit plus particulièrement en son centre. Après des décennies de collaboration de classe, la petite bourgeoisie française commence à comprendre qu’elle risque à son tour le déclassement, comme son homologue grecque avant elle.

Mauvaise idée que d’avoir avalé la propagande des plus riches, pseudo « forces vives de la nation », en réalité sangsues tyranniques et obscènes. Ces voraces n’en ont jamais assez et vendraient jusqu’à leur mère pour satisfaire leur folie des grandeurs.

Pendant que le pouvoir économique et politique montre son vrai visage de serial killer, une enseignante à la retraite vient d’être expulsée de son logement dans une cité HLM de Vannes par un huissier et des policiers, résultat de la baisse des APL, des nouvelles ponctions sur les retraites et de la hausse d’à peu près tout.

Bienvenue dans le monde d’après. Celui du capitalisme tout puissant qui va ravager l’Europe comme il l’a fait jusqu’ici avec le reste de la planète.

Bienvenue dans le monde que vous annonçait Dora, la pharmacienne grecque d’un dispensaire social autogéré qui vous alertait il y a 5 ans :
« — Si je devais prévenir un ami français, ou d’un autre pays, de cette menace qui le guette aussi, je lui dirais qu’il y a une étape psychologique durant laquelle on a tendance à fermer les yeux, à ne pas vouloir voir ce qui arrive de terrible. C’est ce que nous avons tous fait ici. C’est ce que j’ai fait, de même que ma famille et mes amis avant de perdre leur emploi. En résumé, nous n’arrivions pas à y croire ! Vraiment, nous n’imaginions pas, il y a trois ans, avoir des élèves qui ont faim, des familles qui vivent dans des caves… »

Au prétexte de la dette qui vient d’atteindre 100% du PIB en France, la grande braderie du bien commun va s’amplifier, ce qui reste de droit du travail va finir à la poubelle, les retraites seront sponsorisées par Whiskas et le droit de grève sera interdit. Sauf si…

Yannis Youlountas

source:http://blogyy.net/2018/11/02/comme-un-air-de-grece-qui-flotte-sur-la-france/

 

 20.10.2018 : 587. 

«C’est la pire bulle spéculative sur les marchés depuis 1929 et elle va exploser»

INTERNATIONAL

URL courte

Fabien Buzzanca

De nombreux observateurs, dont le célèbre économiste Nouriel Roubini pointent les risques de plus en plus importants d’une nouvelle crise économique majeure. Sylvie Matelly, directrice adjointe de l’IRIS et Philippe Béchade, président des Éconoclastes, nous ont aidés à analyser les nuages noirs qui s’amoncellent au-dessus de l’économie mondiale.

«Il y a un certain nombre de facteurs aujourd'hui qui fragilisent le système financier et qui peuvent laisser penser qu'une nouvelle crise va arriver.»

Sylvie Matelly, économiste et directrice adjointe de l'IRIS, n'est pas rassurée par les indicateurs économiques mondiaux. Comme elle, une multitude d'experts soulignent les similitudes entre le contexte actuel et celui qui a précédé la crise financière majeure de 2008. C'est cette année-là, dans la ville de New York, que le 15 septembre à 01 h 45 la banque Lehman Brothers déposait le bilan en laissant une dette de 691 milliards de dollars et 25.000 employés sur le carreau. Cet événement mettait un point d'orgue à la crise des Subprimes et plongeait le monde dans la pire tempête économique depuis les années 30.

 

Dollar. Image d'illustration

Début 2007, la multiplication des défauts de paiement sur des prêts hypothécaires à risque n'était que le commencement d'un gigantesque effondrement, qui a mené tout droit vers la faillite de la grande banque new-yorkaise. «On n'a rien vu venir!», lançait alors un employé du groupe à Londres.

Pourtant, certains l'avaient anticipé, Nouriel Roubini en tête. Cet économiste réputé pour ses analyses et président de Roubini global economics avait prédit la crise des Subprimes dès 2006. «Il avait expliqué tout le déroulé des événements. Depuis cette date, on l'écoute avec attention. Quand il prévoit une crise, on s'inquiète et on a un petit peur», explique Sylvie Matelly.

Des gouvernements sans marge de manœuvre

Nouriel Roubini a récemment publié un article au titre évocateur chez nos confrères des Échos: «Les cinq ingrédients qui préparent la crise de 2020». Le docteur en économie voit un cocktail composé d'une note de récession globale, d'une touche de hausse des taux d'intérêt, d'un parfum de valorisations boursières excessives, d'un zeste de difficulté politique et d'impuissance des banques centrales en guise de rondelle de citron. Un cocktail dur à avaler, vous l'aurez compris. Sommes-nous vraiment dans la même situation qu'en 2007-2008, voire pire?

 

 15.09.2018 : 586. 

CONNAISSEZ-VOUS LA DIFFÉRENCE ENTRE AVOIR DE LA SYMPATHIE ET AVOIR DE LA COMPASSION?

 


La plupart des gens croient qu’avoir de la sympathie est un sentiment admirable. Hélas! Être trop sympathique peut vous jouer des tours. 

 

Prenons l’exemple d’un bon ami qui veut vous voir parce qu’il a besoin de parler des nombreux problèmes qu’il a présentement. Vous sympathisez avec sa situation et acceptez donc de prendre un café avec lui. Vous écoutez patiemment tout ce qu’il vous raconte. Comment vous sentez-vous à la fin de la rencontre? Fatigué? Vidé? Avez-vous hâte de partir? C’est de ce genre de mauvais tour dont je voulais vous parler. 

Une telle situation se produit lorsque nous croyons qu’il est de mise de ressentir la douleur de nos proches pour leur montrer notre amour et que nous devons tout faire pour les aider. La sympathie fait donc souvent en sorte que deux personnes pleurent sur un même problème au lieu d’une. De plus, il n’y a généralement pas d’issue bénéfique à ce genre de soirée, car la personne sympathique n’est pas assez objective pour aider l’autre véritablement. 

Le fait d’être trop sympathique nous fait oublier la notion de responsabilité qui dit que chaque personne doit assumer les conséquences de ses propres décisions et actions. Nous ne sommes pas responsables en voulant aider à tout prix et en prenant les problèmes des autres sur nos épaules. 

Quelqu’un qui ressent de la compassion aura une attitude très différente. La compassion se définit par la capacité de comprendre ce qu’une autre personne vit intérieurement, sans pour autant vivre ses émotions, ce qui aide à demeurer soi-même. Quand on est compatissant, on ne juge et on n’accuse personne. On demeure observateur, ce qui nous permet de rester dans notre cœur au lieu d’être dans nos peurs et nos émotions comme c’est souvent le cas lorsqu’on sympathise. 

Revenons à l’exemple cité plus haut.  Si vous êtes compatissant, vous écouterez votre ami, mais au lieu de vouloir l’aider à tout prix, vous lui poserez des questions comme : 

-   Comment te sens-tu avec ce qui se passe en ce moment?

-   De quoi as-tu le plus peur pour toi?

-   Qu’as-tu fait jusqu’à maintenant pour tenter de résoudre ce problème?

-   Qu’attends-tu de moi en particulier? 

En agissant de cette façon, vous reconnaissez que les problèmes en question appartiennent à votre ami et que vous voulez l’aider à trouver les meilleures solutions par lui-même. Si, à la dernière question, votre ami vous demande quelque chose qui est au-delà de vos compétences ou de vos limites, vous avez le droit de ne pas acquiescer à sa demande, ce qui ne veut pas dire que vous ne l’aimez pas. Souvenez-vous qu’aider les autres au détriment de ses propres besoins n’est jamais conseillé puisque s’oublier crée des frustrations et nous fait vivre de la colère. 

Les questions que je suggère ci-dessus concernent les émotions et les peurs parce qu’on doit vraiment sentir ce qui se passe à l’intérieur de soi afin de trouver la solution à un problème. Quand on ne prend pas le temps de sentir, on laisse notre mental diriger notre vie. Comme il n’est constitué que de mémoire, il essaie toujours de trouver des solutions en se basant sur le passé. Quand on demeure dans notre cœur, on est dans la lumière et dans l’instant présent, ce qui nous permet de régler le problème actuel sans se référer au passé. De plus, la compassion ouvre la porte à l’intuition et permet aux personnes impliquées de trouver intuitivement une solution qui aura des effets positifs. 

Si vous n’êtes pas certain d’avoir agi avec sympathie ou avec compassion auprès de quelqu’un, vérifiez tout de suite après l’entretien si vous vous sentez fatigué ou énergisé. La sympathie vous vide de votre énergie et la compassion vous aide à demeurer en contact avec votre énergie naturelle. 

Avec amour, 

Lise Bourbeau

 

 01.09.2018 : 585. Faire des pauses :

« Pourquoi êtes-vous toujours pressé ? Cette mauvaise habitude nuit beaucoup au développement de vos facultés psychiques et spirituelles. La rapidité, le dynamisme sont de bonnes qualités pour réussir dans le plan physique, c’est entendu. Mais vous devez savoir vous arrêter de temps à autre pour introduire en vous un rythme plus lent, plus paisible, plus mesuré, qui permettra à d’autres forces de faire leur travail d’organisation, d’harmonisation. Si vous êtes toujours pressé, toujours affairé, vous finirez par ne plus vous retrouver, vous ne saurez plus où vous en êtes, ni même qui vous êtes.
Habituez-vous donc à prendre de temps en temps un moment de répit. Dites-vous qu’au moins pour quelques minutes vous pouvez être, enfin, face à face avec le soleil, avec la nature, avec les êtres lumineux, avec vous-même, avec l’éternité… De nouvelles forces s’éveilleront en vous, et vous sentirez que vous vous êtes retrouvé. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov
 

 

25.08.2018 : 584. Les 9 futurs commandements du Haut Comité de Santé Publique :

  1. Privilégier l’utilisation de produits bruts, les aliments de saison, les circuits courts et les modes de production respectueux de l’environnement, limitant notamment l’usage des pesticides.

  2. Pour sélectionner les produits les plus favorables pour la santé, utiliser le Nutri-Score lors des achats (choisir comme alternative un produit mieux positionné sur l’échelle Nutri-Score).

  3. Pour une meilleure santé, consommer au moins 5 fruits et légumes par jour. Il est recommandé d’en augmenter la consommation, quel que soit le niveau de consommation initial.

  4. (A côté des fruits et légumes) Ne pas oublier qu’une alimentation favorable à la santé comprend une consommation de légumineuses et de fruits à coque sans sel de façon régulière.

  5. Pour les produits céréaliers (pain, pâtes, riz, etc.), privilégier les produits complets et semicomplets.

  6. Éviter de consommer trop de viande hors volaille et de charcuterie (respectivement moins de 500 et moins de 150 g par semaine).

  7. L’eau est la seule boisson recommandée/indispensable. Eviter de consommer des boissons sucrées, du vin, de la bière et toute autre boisson alcoolisée.

  8. Ne pas consommer plus d’un verre de boissons sucrées par jour. Tous les jus de fruits font partie des boissons sucrées.

  9. Pour une meilleure santé, pratiquer une activité physique régulière (à définir par SPF). Diminuer la sédentarité (à définir par SPF).

 

23.08.2018 : 583. Pourquoi l'amour courtois du Moyen-Age ? :

"L’homme et la femme représentent deux pôles, et ces deux pôles, masculin et féminin, sont créateurs parce qu’ils font des échanges. Ces échanges peuvent se réaliser dans le plan physique, mais également dans les plans plus subtils, par la parole, la pensée, le regard, et ils leur sont aussi indispensables que ceux qu’ils font avec les aliments et les boissons par la nutrition, ou avec l’air par la respiration. Si les hommes et les femmes étaient mieux instruits dans l’art de faire ces échanges, ils seraient toujours épanouis, dans la plénitude. Mais comme ils sont ignorants, ils s’empoisonnent, ou ils meurent de faim et de soif, ou ils s’asphyxient.
Vous direz : « Mais comment faire ces échanges subtils ? » Exactement comme avec le soleil. Le soleil est loin là-haut dans le ciel, et les échanges avec lui se font dans le plan éthérique, avec sa chaleur, sa lumière. Si vous alliez embrasser le soleil, vous seriez brûlé ; vous l’embrassez donc seulement par vos regards, vos pensées, vos sentiments. Si les humains se contentaient aussi de s’embrasser de loin, leur amour deviendrait tellement poétique et vivifiant ! »


Omraam Mikhaël Aïvanh

 

01.08.2018 : 582. Merci ! :

« Chaque jour, consacrez au moins quelques minutes à introduire en vous l’harmonie. Fermez les yeux en vous efforçant de dégager votre pensée des soucis quotidiens et dirigez-la vers les sommets, vers les sources de la vie qui abreuvent l’univers. Quand vous sentez que vous avez arrêté le flot de pensées, de sentiments et d’images qui vous traversent, prononcez intérieurement le mot « merci ».
« Merci », voilà le mot le plus simple, mais aussi le plus puissant, car il dénoue toutes les tensions. En prononçant ce mot, vous vous accordez avec le monde divin, vous sortez du cercle rétréci de votre moi limité pour entrer dans la paix de la conscience cosmique… Restez le plus longtemps possible dans cet état. Quand vous reviendrez à vous, vous sentirez que des éléments nouveaux, très précieux, se sont introduits dans votre être : la sérénité, la lucidité, la force… »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

26.07.2018 : 581. Sagesse et passions :

« De celui qui fait des excès ou mène une vie désordonnée, on dit qu’il « brûle la chandelle par les deux bouts ». Mais bien qu’ils emploient cette expression, la majorité des gens ne sont pas tellement attentifs à l’utilisation qu’ils font de leurs énergies. Ils font comme si ces énergies allaient être automatiquement remplacées. Quelques éléments en effet peuvent être remplacés, car l’Intelligence cosmique a construit l’organisme humain de telle sorte qu’il répare au fur et à mesure certaines pertes.
Mais si un être vit dans les passions, les pertes sont irréparables, car les passions sont des feux dévorants qui brûlent peu à peu ce qu’il possède en lui de plus précieux. Comme les passions lui donnent l’illusion de vivre intensément, au lieu de chercher à les maîtriser il les alimente, sans se rendre compte que ce qu’il perd alors, il ne le retrouvera plus jamais. Prenez donc conscience des répercussions de vos émotions, de vos sensations, sur votre équilibre physique et psychique, afin de poursuivre harmonieusement la construction de votre édifice intérieur. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

15.07.2018 : 580. ... Odeur ... de sainteté :

« De certaines personnes particulièrement désagréables, il arrive qu’on dise : « Ah ! quel poison ! » ou « quelle peste ! » Et on n’a envie que de prendre la fuite. Tandis que d’autres personnes, au contraire, dès qu’on les aperçoit, on respire un air plus pur et on voudrait ne plus jamais les quitter. La vérité, c’est que, par leurs émanations, les humains sont de véritables laboratoires pharmaceutiques, et un laboratoire contient aussi bien des produits toxiques que des médicaments.
L’être que vous aimez, par exemple, est pour vous un laboratoire qui contient les substances les plus bénéfiques. Dès qu’il apparaît, même si vous étiez exténué, vous vous relevez, les yeux brillants. De même, par leur seule présence, certains médecins agissent si favorablement sur les malades que, rien qu’en leur prenant la main, ils leur rendent presque la santé : il émane véritablement d’eux des particules curatives. Mais n’attendez pas que la science se prononce sur ce sujet. Efforcez-vous de purifier vos émanations avec des pensées et des sentiments pleins de lumière et d’amour, et vous deviendrez des médecins les uns pour les autres. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

06.07.2018 : 579. Le vrai bonheur :

« Vous voulez être heureux ? Le vrai bonheur se trouve dans l’activité… mais une activité supérieure à celle qui permet de gagner de l’argent pour subvenir à ses besoins ou à ceux de sa famille. Ce travail-là est évidemment nécessaire, mais il est insuffisant. Pour être heureux, vous devez apprendre à faire un travail avec la pensée, le sentiment, l’imagination, la volonté, afin de préparer dans l’invisible la venue d’un monde de paix, d’harmonie, de lumière. C’est ce travail qui vous donne le vrai bonheur, et quels que soient les événements, rien ne vous empêchera de le poursuivre.
Des bouleversements dans la société peuvent vous obliger à interrompre vos activités habituelles, mais partout vous avez la possibilité de continuer le travail intérieur, même dans les conditions les plus difficiles… même dans l’autre monde. Car personne n’a le pouvoir de vous prendre votre intelligence, votre cœur, votre volonté ; ce sont les seules véritables aides sur lesquelles vous pourrez toujours compter. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

28.06.2018 : 578. Eté 2018 : une occasion de développer sa spiritualité !

https://youtu.be/pKRehVq8Kas

 

22.06.2018 : 577. Faites des pauses ! :

  

« Vous aspirez à la beauté, à la lumière, et vous êtes malheureux parce que vous sentez qu’intérieurement vous continuez à errer dans l’obscurité. Mais la faute à qui ? Est-ce que vous ne vous laissez pas trop accaparer par les activités prosaïques de la vie quotidienne ? Bien sûr, elles sont nécessaires et il ne s’agit pas de les abandonner, mais apprenez à les déposer au moins pour un moment, comme on dépose un fardeau. Ceux qui transportent des bagages au cours d’une expédition en haute montagne les déposent de temps en temps pour respirer ; il s’assoient, grignotent un peu quelque chose, se désaltèrent, puis ils reprennent leur chargement et continuent leur chemin… 
Tâchez vous aussi de faire de même : pendant un moment laissez tomber vos soucis matériels. Vous pouvez être sûr que personne ne viendra vous les prendre : il n’y a pas beaucoup de candidats pour se charger des fardeaux des autres ! Déposez-les en toute confiance, et liez-vous au monde divin, la beauté et la lumière auxquelles vous aspirez ne cesseront de vous accompagner. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

13.06.2018 : 576. Professeur JOYEUX :

Les vaccins contenant de l'aluminium destinés aux nouveaux-nés





Pour un nourrisson qui pèse 5 kg, à l’âge de 2 mois, lors de sa première vaccination, la dose d’aluminium métal injectée dans son organisme à ne pas dépasser (selon les recommandations de l’OMS et de la FDA) s’élève à : 0,01 mg x 5 kg , soit 0,05 mg d’aluminium.

Or, dès l’âge de 8 semaines, la 1ère dose de l’un des 3 vaccins hexavalents apporte à l’organisme du nourrisson des quantités 4 à 5 fois supérieures à la dose minimale toxique édictée par la FDA et l’OMS. Ce qui est formellement interdit par ces autorités de santé. 

En effet :

1) INFANRIX HEXA

Ce vaccin contient : 

–  0,50 mg d’hydroxyde d’Aluminium Al (OH)3, ce qui correspond, compte tenu de la masse atomique de l’Aluminium, égale à 27, et de la masse de l’hydroxyde d’Aluminium Al (OH)3, égale à 78, à : 0,50 mg x 27/78 = 0,17 mg d’Aluminium métal 

– et 0,32 mg de phosphate d’Aluminium Al PO4, ce qui correspond, compte tenu de la masse atomique de l’Aluminium, égale à 27, et de la masse du phosphate d’Aluminium Al PO4, égale à 122, à : 0,32 mg x 27/122 = 0,07 mg d’Aluminium métal 

Ainsi la 1ère dose d’INFANRIX HEXA injecte dans l’organisme 0,17 mg + 0,07 mg, soit 0,24 mg d’Aluminium métal ce qui est 5 fois supérieur à la dose minimale toxique pour un nourrisson de 5 kg. 
 

2) HEXYON et VAXELIS

Ces vaccins contiennent 0,60 mg d’hydroxyde d’Aluminium Al (OH)3, ce qui correspond, compte tenu de la masse atomique de l’Aluminium, égale à 27, et de la masse de l’hydroxyde d’Aluminium Al (OH)3, égale à 78, à : 0,60 mg x 27/78 = 0,21 mg d’Aluminium métal. 

Ainsi la 1ère dose d’HEXYON ou VAXELIS injecte dans l’organisme 0,21 mg d’Aluminium métal, ce qui est plus de 4 fois supérieur à la dose minimale toxique pour un nourrisson de 5 kg.

Et ce n’est qu’un début, puisque, pendant sa 1ère année, il recevra dans son organisme d’autres vaccins contenant des adjuvants aluminiques, sous forme de phosphate d’aluminium et d’hydroxyde d’aluminium, comme nous allons le voir. 
 

Composition des autres vaccins obligatoires, destinés aux nourrissons, et qui contiennent les adjuvants aluminiques

 

PREVENAR 13 (Pfizer)

Le vaccin contre les Pneumocoques (13 sérotypes), nommé PREVENAR 13, du Laboratoire Pfizer, contient 0,125 mg de phosphate d’aluminum pour chacune des 3 doses injectées au nourrisson dès l’âge de 2 mois, puis à 4 mois et 11 mois. Pour chaque dose le nourrisson reçoit 0,125 mg x 27/122 = 0,03 mg d’aluminium métal, valeur proche de la dose minimale toxique pour un nourrisson de 5 kg, qui viennent s’ajouter aux quantités apportées à l’organisme par les autres vaccins contenant les adjuvants aluminiques. 

  
 

NEISVAC (Pfizer) ou MENJUGATE (GSK) ou MENINGITEC (Nuron Biotech)

Le vaccin contre le Méningocoque C (Neisseria meningitidis du sérogroupe C). 

Ces vaccins contiennent 0,30 à 0,40 mg d’hydroxyde d’aluminium. Pour chaque dose le nourrisson reçoit dans son organisme 0,104 mg (0,30 mg x 27/78) à 0,138 mg (0,40 mg x 27/78) d’aluminium métal, ce qui est 2,6 à 3,5 fois supérieur à la dose minimale toxique pour un nourrisson de 5 kg, qui viennent s’ajouter aux quantités apportées à l’organisme par les autres vaccins contenant les adjuvants aluminiques. 

Officiellement ce vaccin sera imposé aux nourrissons âgés de 2 à 11 mois, à raison de 2 doses à 2 mois d’intervalle et un rappel au cours de la deuxième année de vie, en respectant un intervalle d’au moins 6 mois après la 2ème dose. 

Au total, en application de la loi d’obligation vaccinale, un nouveau-né, dès l’âge de 2 moiset pendant sa première année, aura reçu, au minimum, 0,908 mg à 1,326 mg d’aluminium métal injectés dans son organisme, dont une partie importante restera dans son organisme pendant des années. 

 Ce décompte est présenté ci-après : 
 

  • 3 ou 4 fois 0,21 à 0,24 mg = 0,63 à 0,96 mg d’aluminium métal injectés dans son organisme sous forme des vaccins hexavalents (INFANRIX HEXA, HEXYON, VAXELIS) ; 
     
  • 3 fois 0,03 mg = 0,09 mg d’aluminium métal injectés dans son organisme sous forme des vaccins contre les Pneumocoques (PREVENAR 13) ; 
     
  • 2 fois 0, 104 à 0,138 mg = 0,208 à 0,276 mg d’aluminium métal injectés dans son organisme sous forme des vaccins contre les Méningocoques (NEISVAC, ou MENJUGATE, ou MENINGITEC). 
     

Les vaccins contre l’hépatite B destinés aux enfants et aux adultes

 

ENGERIX B 20 mcg (GSK)

Ce vaccin contient 0,50 mg d’hydroxyde d’aluminium hydraté, soit 0,50 mg x 27/78 = 0,173 mg d’aluminium métal. 

Il existe plusieurs schémas d’administration en 2 (enfants âgés de 11 à 15 ans seulement), 3 ou 4 injections entre la 1èreinjection à une date donnée et 6 à 12 mois, ce qui correspond à une dose totale d’aluminium injectée comprise entre 0,346 mg et 0,692 mg d’aluminium métal. 

Au total la dose injectée dans l’organisme sur une période de 6 à 12 mois , voisine de la dose minimale à risque, soit 0,01 mg d’aluminium métal/kg de poids corporel/jour, si l’on tient compte du fait qu’une fraction importante, neurotoxique, de la dose totale d’aluminium métal injectée, reste dans l’organisme pendant de nombreuses années. 
 

TWINRIX ENFANT (GSK)

Vaccin de l’hépatite A inactivé et de l’hépatite B (ADNr) HAB, adsorbé.

Il contient 0,055 mg d’aluminium métal : 

– 0,025 mg d’hydroxyde d’aluminium, soit 0,025 x 27/78 = 0,011 mg d’aluminium métal ; 

– 0,044 mg de phosphate d’aluminium, soit 0,20 x 27/122 = 0,044 mg d’aluminium métal. 

TWINRIX ENFANT est indiqué chez les nourrissons, les enfants et les adolescents âgés de 1 à 15 ans révolus, non immunisés contre les virus de l’hépatite A et de l’hépatite B, et identifiés comme à risque d’infection par ces virus. 

Habituellement, la primovaccination avec TWINRIX ENFANT comprend 3 doses, la première administrée au jour J0, la seconde 1 mois plus tard, et la troisième 6 mois après la première injection. 

Au total l’enfant vacciné aura reçu 0,110 mg d’aluminium métal au bout d’un mois, et 0,165 mg sur une période de 6 mois après l’injection de la première dose. 
 

CONCLUSION

L’excellente étude de toxico-cinétique de P. JOUHANNEAU a permis la détermination, par la FDA, de la Dose Minimale Toxique (Minimal Risk Level), fixée à 1 mg d’aluminium métal/kg de poids corporel/par jour dans l’alimentation orale, chez l’homme ; dose à ne pas dépasser, sous peine de mettre en danger la santé de l’homme. 

Pour des raisons incompréhensibles la directive de la FDA, reprise par l’OMS, n’a jamais été mise en application, pour les pansements gastriques antiacides, qui contiennent des sels d’aluminium. 

Or, c’est précisément cette même étude toxico-cinétique de P. JOUHANNEAU qui a permis de mesurer l’absorption gastro-intestinale de l’aluminium métal, à partir des sels d’aluminium, présents dans l’alimentation ou les pansements gastriques anti-acides. Ces travaux ont permis de calculer la biodisponibilité de l’aluminium métal, administré par voie digestive. Elle est comprise entre 0,1 et 1%, , ce qui nous indique qu’il ne faut pas injecter dans l’organisme, par quelle que voie que ce soit, et notamment par voie IM, sous forme de vaccins contenant l’adjuvant aluminique, des doses égales, et, à fortiori, supérieures à 0,01 mg d’aluminium exprimé en quantité de métal (27Al)/kg de poids corporel/jour. 

Une seule administration de tous les médicaments à usage humain, pansements gastriques antiacides qui contiennent des sels d’aluminium, par voie orale, et vaccins contenant des adjuvants aluminiques, par voie intramusculaire, expose l’homme aux dangers consécutifs au large dépassement de la Dose Minimale Toxique fixée par la FDA, et reprise par l’OMS, afin de protéger les êtres humains. 

 On notera que, pour les mêmes raisons scientifiques, les adjuvants aluminiques sont interdits, en France, depuis décembre 2015, dans les vaccins à usage vétérinaire. 

Pourquoi nos amies les bêtes seraient-elles mieux protégées que nous ? 
 

Dans ces conditions, nous demandons instamment à Monsieur le Président de la

 

République Française, garant de la protection des Français, non seulement d’abroger la

 

loi d’obligation vaccinale du 30 Décembre 2017, encore une « exception française », qui

 

est mortifère, mais aussi d’interdire le plus tôt possible, sans prendre en considération

 

le problème économique que cela va poser aux Laboratoires pharmaceutiques, la

 

fabricationla détentionla distributionla prescriptionet la vente de tous les

 

médicaments qui contiennent des sels d’aluminium(pansements gastriques antiacides

 

et vaccins avec adjuvants aluminiques).

Télécharger la lettre


 

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

 

19.05.2018 : 575. Travail intérieur :

« Même si la science et les techniques continuent à leur fournir des appareils qui leur facilitent la vie, les humains ne doivent pas cesser de faire des efforts. S’ils ont plus de facilités pour agir sur la matière extérieure, tant mieux ! Mais alors, qu’ils consacrent un peu plus de leur temps libre à travailler sur leur matière intérieure, à la maîtriser, à la spiritualiser, afin de se perfectionner et de devenir une présence bénéfique pour le monde entier.
Après chaque effort, après chaque exercice, la vie prend une autre couleur, un autre goût. Combien de gens comblés par la vie sont tellement blasés qu’ils n’éprouvent plus rien ! Oui, parce qu’intérieurement ils se laissent aller à la paresse, à la stagnation, ils ne savent pas comment vivre une vie intense. S’ils étaient éclairés, ils continueraient à profiter de toutes les possibilités matérielles, mais en mettant de plus en plus l’accent sur le travail intérieur. Car c’est ce travail qui donne du goût aux choses. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov
 

 

14.05.2018 : 574. Prendre une décision :

« Vous devez prendre une décision urgente ? Ne vous précipitez pas. Efforcez-vous de vous élever par la pensée jusqu’à un sommet d’où vous pourrez apercevoir clairement la situation. Et pour être capable de faire face à toutes les circonstances de la vie, dès que vous êtes libre quelques secondes, entrez en vous-même et imaginez que vous cherchez à atteindre un sommet. Quand vous aurez à prendre des décisions, vous y verrez clair et vous agirez correctement.
Combien de gens agissent d’après l’impulsion du moment et, évidemment, ils se cognent la tête. Ils prennent alors une autre direction… mais comme ils n’ont pas plus réfléchi, à nouveau ils se cognent. C’est pourquoi la tête des humains est couverte de bleus, de creux et de bosses… Il est temps qu’ils prennent au sérieux les conseils des sages qui leur disent : « Entre en toi-même, cherche, médite… » Ils parviendront ainsi à se hisser jusqu’à ce sommet spirituel d’où ils pourront saisir les multiples aspects de la réalité, afin de pouvoir mieux travailler et se manifester. »


Omraam Mikhaël Aïvanho

 

04.05.2018 : Penser :

 

« Avec la pensée nous possédons un moyen d’action très efficace. Elle est bien plus qu’une simple faculté ayant pour but la connaissance, la compréhension, la réflexion ; elle est la baguette magique, l’instrument de la toute-puissance.
Pour expérimenter ce pouvoir de la pensée, vous devez d’abord faire taire en vous les voix discordantes des instincts et des passions, vous dégager de toutes les préoccupations ordinaires, triviales, qui l’entravent. Dès que vous y êtes parvenu et que vous tenez bien votre pensée sous votre contrôle, vous pouvez l’orienter dans la direction que vous souhaitez pour qu’elle commence son travail : régulariser, ordonner, harmoniser les éléments et les courants en vous et autour de vous. Vous vous concentrez sur une image, sur un projet, et c’est votre pensée qui va chercher des matériaux et les organise pour sa réalisation. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

22.04.2018 : 572. Conscience :

« Celui qui agit mal sera tôt ou tard victime des désordres qu’il a créés en lui. Il a beau se prétendre très fort et croire qu’il peut faire tranquillement n’importe quoi, ses mauvaises actions s’inscrivent dans sa conscience, et un jour elles viennent l’assaillir : l’inquiétude, le remords le rongent. Même un mage, un Initié, qui a des pouvoirs sur la nature et à qui les esprits obéissent, ne peut échapper à cette loi. Il n’existe aucune puissance capable d’apaiser un homme tourmenté par le sentiment de sa culpabilité, et c’est ainsi qu’intérieurement il s’affaiblit. Peu à peu son monde intérieur et le monde extérieur échappent à son contrôle.
Vous ne devez donc compter que sur vos actions droites et honnêtes. Dès que vous transgressez une loi, vous perdez vos pouvoirs. Ils ne reviennent que si vous arrivez à réparer vos fautes. Ce qui différencie les Initiés des hommes ordinaires, c’est qu’ils arrivent rapidement à réparer leurs erreurs. Leur pouvoir est là aussi : dans cette capacité qu’ils ont de réparer.  »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

14.04.2018 : 571.  Les traumatismes se transmettent de génération en génération

Dans une étude publiée la semaine dernière dans la revue Nature Neuroscience, la chercheuse et son équipe ont montré, chez des souris mâles, qu'un stress intense dans les premiers jours de la vie modifie la composition cellulaires de leurs spermatozoïdes de façon durable. Ces altérations se retrouvent même chez les générations suivantes. Résultat : leurs descendants, qui n'ont subi aucun stress important, développent néanmoins des troubles du comportement comparables à ceux de leurs géniteurs.

Les recherches :

Le protocole expérimental des chercheurs est le suivant : des jeunes souriceaux ont été séparés de leurs mères, de manière précoce. En grandissant, ils ont développé des troubles assez comparables à la dépression : troubles de la mémoire, comportement d'évitement social, apathie, mais aussi parfois, un goût pour la prise de risque inconsidérée. Les animaux s'exposent à des dangers plus grands que leurs congénères sans montrer de peur, ce qui évoque les troubles de la personnalité.

En observant les deux générations suivantes, enfants et petits-enfants issus de ces mâles, les chercheurs ont constaté qu'ils souffraient des mêmes troubles du comportement, et parfois même de manière plus prononcée encore, alors que ces souris n'avaient, elles, jamais subi de séparation précoce d'avec leur mère.

La transmission :

Dans le cerveau, dans le sang et dans les spermatozoïdes, les chercheurs ont découvert des modifications bien précises sur des molécules, les micro-ARN, qui interagissent avec l'ADN.

Cette transmission des expériences traumatisantes et ses conséquences sur le comportement n'est pas directement génétique (il n'y a pas de gènes spécifiques pour ces troubles du comportement), et le support de l'hérédité serait, ici, une famille de molécules qui influencent la façon dont les gènes sont utilisés par l'organisme.

La deuxième génération semble touchée par des troubles du comportement plus sévères, car, selon Isabelle Mansuy, les altérations des micro-ARN sont présentes dès la conception, à la différence des premières souris traumatisées, chez qui elles n'apparaissent qu'après la séparation d'avec leur mère.

Pour la deuxième génération, l'action des altérations se fait déjà sentir au cours du développement fœtal et les troubles du comportement seraient donc plus marqués encore chez les descendants d'animaux traumatisés.

Chez l'homme :

Cela fait presque dix ans que les neurobiologistes, les psychiatres et même les généticiens tournent autour de cette idée d'une trace biologique laissée par les traumatismes chez l'humain. L'une des études marquantes de ces dernières années a été menée au Canada, à l'université Mc Gill. Des analyses ont été faites sur des personnes victimes d'abus sexuels et des particularités "biologiques" ont été trouvées. Certains gènes liés au stress ne fonctionnaient pas tout à fait normalement.

Mais, si ce marqueur a été identifié, la transmission biologique de cette vulnérabilité au stress, elle, n'a jamais été observée jusqu'à présent.

 

 

31.03.2018 : 570. Que se passe-t-il à Mayotte ?

Le Mouvement social de 2018 à Mayotte, aussi appelé Grève générale de 2018 à Mayotte ou Opération Île morte, est un mouvement social qui se produit à Mayotte dès le début de l'année 2018, qui se traduit par des manifestations depuis le 19 janvier et une grève générale à partir du 20 février.

Les territoires français d'outre-mer sont plus confrontés à des problèmes de pauvreté, d'insécurité et sous-investissement public que la plupart des territoires métropolitains. Ainsi, un grand mouvement social avait déjà secoué la Guyane française en début 2017 afin de demander l'amélioration des infrastructures électriques et de santé, une meilleure lutte contre l'insécurité et l'augmentation du budget public accordé à ce département.

Loin de réclamer l'indépendance, les manifestants demandent au contraire un plus grand rapprochement de la France et une plus grande attention de la part du gouvernement7 - le drapeau français est d'ailleurs l'un des symboles du mouvement8. Ils veulent que le gouvernement français agissent plus pour régler les problèmes de service public - surtout dans les hôpitaux et les écoles - de pauvreté, de démographie et d'insécurité, au lieu de considérer Mayotte comme un territoire ultra-périphérique.

Mayotte est un des départements français les plus touchés par l'insécurité, la pauvreté et un investissement public insuffisant. Par exemple, dans le domaine scolaire, ces problèmes apparaissent : le nombre moyen d'élèves dans les classes REP et REP+ est de 28 à Mayotte contre 22 au niveau national1 ; et l'insécurité dans les établissements scolaires est réelle et amène relativement régulièrement à des caillassages de bus scolaires et à des agressions au couteau dans et devant les établissements1 ; ce qui se ressent dans les taux de réussite au bas, ceux de Mayotte étant plus bas que la moyenne nationale - à titre d'exemple le taux de réussite au bac L à Mayotte était toujours inférieur ou égal à 60%1.

Le taux de chômage est très élevé, à 26%2. Et 84% de la population de Mayotte vit sous le seuil de pauvreté2.

Le taux de presque tous les crimes et délits à Mayotte est au-dessus de la moyenne nationale2 - bien que ce soit à nuancer dans la mesure où la délinquance dans l'île ait diminué de 9% en 20172.

De plus, il y a une forte immigration illégale depuis les Comores, de la part de migrants qui cherchent à fuir la pauvreté (le PIB par habitant est 13 fois inférieur aux Comores qu'à Mayotte3) et le manque d'infrastructures médicales dans l'archipel comorien4. Cette pression migratoire tombe mal car elle a lieu en pleine explosion démographique. En effet, la population de Mayotte a été multipliée par 11 en 60 ans2, l'indice de fécondité en 2012 était de 4,1 enfants par femme2 (contre 2 enfants par femme au niveau national2), et la moitié des Mahorais ont moins de 17 ans2. Le flux migratoire ajoute à l'instabilité et au ressentiment des Mahorais. Ainsi en 2016 42% des habitants de l'île étaient des natifs des Comores (en comptant ensemble ce qui sont présent légalement et illégalement)4 et 69% des bébés nés à Mayotte l'étaient de mère comorienne4.

À tout cela, il faut rajouter des services publics saturés2, tout particulièrement les hôpitaux2. Dans le domaine médical, par exemple, il arrive que dans les maternités se trouvent trois mères venant d'accoucher par chambre, avec leurs bébés5 ; et Mayotte était en 2015 le département français le plus touché par la tuberculose avec 25,9 cas pour 100.000 habitants6. Ce qui amènent les habitants à accuser le gouvernement français d'inactions envers la situation2.

La peur est là, omniprésente : peur sur les routes (coupeurs de route), peur d'envoyer les enfants à l'école (poignards), peur de garer sa voiture (vandalisme), peur dans les champs (récoltes volées), peur sur les plages (agressions, viols), peur de dormir chez soi (cambriolages, ...),  

 

24.03.2018 : La Procrastination :

La procrastination : est-ce plus fort que vous ? Remettez-vous trop souvent au lendemain ce que vous devriez faire là, tout de suite maintenant ? Il semble que beaucoup d’entre nous soient atteints par cette mauvaise habitude, ce qui génère stress et culpabilité. Et pourtant les personnes concernées ont envie de progresser, mais se sentent bloquées. Comment surmonter la procrastination ?

Pourquoi agissons-nous ainsi et que faire pour nous améliorer ?

 

 


Précisément, qu’est-ce que la procrastination, définition : c’est une tendance pathologique à différer et à remettre l’action au lendemain selon le dictionnaire Larousse.

Avant de donner des solutions pour s’en sortir, il est important de comprendre pourquoi on s’enlise dans un comportement de procrastination.

 

Les causes de la procrastination

Attention aux idées reçues, les jugements ont vite fait de se diriger vers la personne qui souffre de son comportement.

Non la procrastination ce n’est pas de la fainéantise !

C’est surtout de la peur et de la confusion mentale et énergétique. Explications :

  • La peur car la ou les tâches à accomplir vous semblent immenses et insurmontables, vous ne savez pas par quel bout les prendre.
  • Manque de concentration, confusion dans l’esprit, trop d’idées.
  • Ce qu’il y a accomplir vous faire sortir de votre zone de confort, c’est la peur de l’inconnu.
  • Peur de l’échec et peur de la réussite.
  • Si vous réussissez, qu’est-ce que cela changera dans votre vie ? avez-vous peur de changements que vous ne désirez pas, des changements que vous ne pourrez pas maîtriser ?
  • Pensez-vous mériter la réussite ? il arrive qu’on le pense, mais le corps ne ment pas lorsqu’on le l’on fait le test musculaire issue de la kynésiologie.

 

Comment est votre estime de soi ?

Je suis convaincue que derrière ce que d’aucun qualifieront de paresse se cache un manque de confiance en soi et une faible estime de soi, et il est fort probable que beaucoup de procrastineurs se reconnaitront. Quelques signes indiqueront que vous êtes dans ce cas :

  • être perfectionniste : vous êtes si exigeant avec vous, vous placez la barre si haut dans dans vos objectifs que vous êtes complètement bloqué par la peur d’échouer. De même, vous attendez toujours le moment parfait pour faire les choses, le problème c’est qu’il n’arrive jamais.
  • culpabilité : vous vous reprochez trop souvent ce qui ne va pas ou n’a pas été, que ce soit dans la vie professionnelle ou personnelle. La culpabilité créé de l’anxiété, qui se transforme en poison paralysant.
  • Idée reçue : vous travaillez-mieux sous pression. Peut-être, mais à quel prix ? Stress, angoisse, addiction… et êtes vous sûr à 100 % que vous n’auriez pas un meilleur résultat en oeuvrant dans un esprit serein, surtout si vous avez besoin de faire appel à votre créativité ?
  • sentiment de ne pas mériter vos succès et réussites, même si vous avez été complimenté. Vous êtes même gêné de recevoir des compliments.

 

Comment s’en sortir ? Comment surmonter la procrastination ?

Vous l’aurez compris, arrêter la procrastination n’est pas qu’une question d’augmenter sa motivation. Pour surmonter la procrastination tout se passe bien sûr dans la tête, mais aussi dans notre énergie, car nous le savons de manière certaine désormais grâce aux avancées de la physique quantique, nous sommes des êtres d’énergie, et nos pensées influencent notre énergie, mais l’inverse peut être vrai également ! On peut agir sur la pensée et on peut agir sur l’énergie.

Pensées positives

Avez-vous déjà entendu parlé de la plasticité neuronale ? En quelque mots, on sait désormais par les neurosciences que notre cerveau, même en tant qu’adulte, est un système dynamique en perpétuelle reconfiguration. On pourrait le considérer comme un muscle à entraîner si l’on veut changer notre façon de penser et de fonctionner, ainsi que nos habitudes.

Comment faire pour changer nos pensées ?

La méditation ou la cohérence cardiaque permettent de calmer le stress et de prendre du recul, d’organiser nos idées au fil du temps. Pour ces exercices, qui sont à pratiquer quotidiennement, vous pouvez vous aidez de musiques particulières, spécialement étudiées pour développer votre concentration.

J’invite donc à être plus conscient de vos pensées et également de répéter des phrases positives, comme des mantras, plutôt que de vous dire que vous avez encore une semaine pour effectuer votre tâche. Exemples : « j’écris un bon article dans le temps que je me suis imparti ». Dîtes également « je fais » ou « j’ai envie de », plus que « je dois », « il faut que » qui sont des débuts de phrases plutôt rébarbatifs. Et oui, il s’agit d’une reprogrammation mentale à effectuer assidument !

 

Energie

Il s’agit de bien la refaire circuler, notamment par rapport à vos croyances limitantes, votre culpabilité et votre estime de soi. Il existe des outils d’aide efficaces.

Vous pouvez agir avec l’EFT par exemple, et vous inspirer de l’article sur lEFT et la procrastination.

Le Reki, aussi est une excellente aide pour changer son énergie dans ce genre de situation, et débloquer votre auto-sabotage. Le Reiki étant une méthode de traitement holistique, il permettra déjà de se recentrer, et de s’aligner avec nos réels objectifs. Il agit au niveau :

  • émotionnel (la peur de réussir, d’échouer…) ;
  • mental (les pensées incessantes…) ;
  • physique (symptômes physiques du stress et de l’anxiété) ;
  • spirituel (être aligné avec notre être véritable).

 

A l’action !

En travaillant sur votre énergie et vos pensées, vous aurez naturellement de nouvelles idées pour améliorer votre organisation.

Organisation

Plutôt que de vous attaquer de manière abrupte à la mission qui vous parait la plus insurmontable, commencer par la découper en petits actes à accomplir, en les écrivants sur une liste. Cela sera beaucoup moins angoissant et vous pourrez rendre les choses ludiques en mettant des couleurs en fonction des priorités.

Et surtout, au fur et à mesure que vous accomplirez ces petites tâches, vous les barrerez sur votre liste et éprouvez une intense satisfaction.

La clé du bien être.
>

Je rajouterai que les fleurs de Bach agissent en profondeur sur ce problème : hornbeam, elm si on se sent en plus débordé, larch pour un manque de confiance en soi. Des huiles essentielles aussi comme le laurier noble pour la faible estime de soi, bergamote pour retrouver la joie de vivre, petit grain pour gérer son stress...



>

Maria Luisa Weecksteen 

 

15.03.2018 : 568. Pauses.

« La vie quotidienne des humains est un enchaînement ininterrompu de préoccupations et d’activités qui les projettent à la périphérie de leur être. Ils arrivent épuisés à la fin de la journée, avec la sensation qu’au lieu de leur apporter quelque chose de constructif, ces activités les ont vidés. Combien de fois en avez-vous fait vous-même l’expérience ! 
Pour rompre cet engrenage qui vous épuise, pensez plusieurs fois dans la journée à faire une pause : restez quelques minutes dans le silence, mais un silence intense, vivant, un silence où votre âme et votre esprit peuvent se concentrer sur le Créateur, la Source de la vie, s’adresser à elle. En exerçant ainsi régulièrement votre faculté de concentration, vous arriverez à échapper, au moins pour quelques instants, aux pesanteurs et à la fébrilité de la vie quotidienne, et vous serez mieux armé pour affronter les difficultés qui vous attendent. Vous constaterez alors combien il est utile de savoir, de temps à autre, se dégager complètement de tout souci en concentrant uniquement votre pensée sur le monde divin. »


Omraam Mikhaël Aïvanho

 

09.03.2018 : 567. Sauna : la chaleur salvatrice des infrarouges

Jean-Pierre Giess  rédigé le 06 février 2018 à 10h18

 

  • Un sauna infrarouge à domicileUn sauna infrarouge à domicile

Eau

 

Quel meilleur moment que le coeur de l’hiver pour (re)découvrir les plaisirs et surtout les bienfaits de l’hyperthermie ? Si les températures élevées du hammam ou du sauna finlandais ne sont pas indiquées pour tout le monde, tel n’est pas le cas du sauna infrarouge. Cette chaleur booste si bien le métabolisme qu’elle fait du bien à tous les étages, même si ce n’est qu’à raison d’une séance de temps à autre.


Quel bonheur de se laisser envelopper par la douce chaleur d’un sauna quand il fait froid et gris au-dehors… Au sortir de la cabine, certains optent pour la douche, d’autres prolongent par un petit somme, bien emmitouflés, pour prolonger cette profonde détente.

L’hyperthermie, une technique ancienne

Du laconicum des anciens thermes romains au sauna finlandais actuel, en passant par les huttes de sudation des Indiens d’Amérique du Nord, toutes les civilisations ont utilisé l’hyperthermie. Car, faut-il le rappeler, l’élévation de la température est le premier moyen de défense de notre corps pour se « réparer » et lutter contre la maladie. Loin d’être une technique du passé, l’hyperthermie – ciblée ou globale – est aussi utilisée depuis des années par des hôpitaux, notamment en Allemagne et au Japon.

La chaleur particulière des infrarouges

Le sauna finlandais est aujourd’hui mondialement connu. Mais à cause de ses températures extrêmes (entre 80 et 95 °C), il est assorti de contre-indications impératives en direction des personnes souffrant de problèmes cardiaques – incluant les troubles circulatoires et de la tension – de problèmes rénaux, de diabète. Beaucoup mieux tolérée, la chaleur par infrarouge – mise au point au Japon en 1965 par le Dr Tadashi Ishikawa – fut d’abord réservée à un usage strictement médical. La différence avec le sauna conventionnel ? Au lieu de chauffer indirectement en réaction à la température très élevée de l’atmosphère de la cabine, le corps absorbe le rayonnement infrarouge pour élever sa température « de l’intérieur » de manière uniforme, générant une sudation supérieure au sauna traditionnel.

Doux pour le coeur

Pour l’organisme, le sauna traditionnel nécessite un effort d’adaptation assez considérable, en particulier au niveau du système cardiovasculaire (d’où la contre-indication), alors que l’infrarouge dispense une montée en température plus progressive et plus pénétrante, sans contrainte pour le coeur et avec une palette de bienfaits plus étendue que la méthode finlandaise. Les personnes souffrant de troubles cardiaques qui souhaitent rester actifs physiquement abandonnent souvent l’idée d’avoir une activité physique par peur d’un incident grave. Si le sauna à infrarouges n’est pas encore prescrit médicalement comme l’est le « sport sur ordonnance », il mériterait pourtant d’être considéré comme un outil de santé majeur pour ce public.

Plusieurs études (1,2,3) ont en effet montré l’intérêt d’une pratique régulière du sauna infrarouge pour les cardiaques ; le système cardiovasculaire et ses symptômes cliniques s’améliorent en quelques jours seulement. Sont relatés, entre autres, une augmentation du flux sanguin, une meilleure dilatation des vaisseaux et la baisse d’un marqueur de l’insuffisance cardiaque, ce qui se traduit par des capacités physiques augmentées, même dans le cas de lésions coronariennes sévères non opérables.

La douleur en sourdine

Une étude (4) a montré que, dans les cas d’arthrose particulièrement pénibles (arthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante), le sauna à infrarouges réduisait significativement la douleur et la rigidité articulaire(de 40 à 60 %). Pendant la durée du test – 4 semaines à raison de 2 sessions par semaine – plus de 88% des patients qualifiaient leur condition de « confortable » ou « très confortable » pendant et après leur séance. Les infrarouges n’ont pas eu d’effets sur les lésions articulaires (érosion des cartilages, calcifications, excroissance osseuse…) sur cette durée courte, et les effets sur la douleur et la rigidité n’ont pas perduré au-delà de la fin de l’essai. Mais l’amélioration globale sur les plans physique et émotionnel ressentie pendant la durée du test plaide pour une utilisation régulière, d’autant qu’aucune contre-indication n’a été relevée.

C’est bon pour le moral

L’université de l’Arizona (Tucson) a réalisé entre 2013 et 2015 une étude (5) en double aveugle pour évaluer l’hyperthermie modérée (28,5°C) par infrarouges sur des sujets atteints de « désordre dépressif majeur ». L’expérimentation a confirmé le potentiel de la méthode en tant qu’outil antidépresseur sûr, rapide et aux effets durables. La chaleur ressentie au niveau de la peau active des régions du cortex liées au plaisir, qui sont justement en « panne » chez les déprimés. Des essais sur animaux ont montré que l’hyperthermie stimulait les noyaux du raphé en lien avec le système sérotoninergique (de la sérotonine), modulant les influx sensoriels liés à la douleur et régulant l’humeur. L’hyperthermie augmente leur réponse antidépressive, ce qui a été confirmé depuis sur les humains (6). Ce qui tombe vraiment bien en cette période de faible luminosité qui engendre souvent un peu de mélancolie chez bon nombre d’entre nous…

Un sauna chez soi ?

Si certaines personnes sont devenues accros et ont pris l’habitude de faire des séances régulières de sauna infrarouge près de chez eux, ce n’est pas toujours aisé car l’offre est mal répartie sur le territoire. C’est sans doute pour cette raison que de plus en plus de gens sautent le pas et achètent leur propre sauna infrarouge, pour profiter de ses bienfaits à domicile. Témoin de cette tendance ces dernières années, une gamme de plus en plus diversifiée de produits, en termes de prestations (sauna de jardin, d’intérieur, avec de la musicothérapie ou de la chromothérapie, etc.) comme de prix. Bien sûr, ce cadeau à soi-même a un coût n’est pas accessible à tous, mais ce n’est plus le produit de luxe que ça a été un temps (premiers prix autour de 1400 euros). Que vous pratiquiez des séances en institut ou que vous souhaitiez acquérir un sauna infrarouge pour chez vous, deux critères sont déterminants : la qualité des tubes rayonnants, et le nombre de tubes (ou de panneaux), l’idéal étant d’en avoir au moins trois répartis dans la cabine (dos, face et partie basse). Pour le reste, d’autres critères (en bois ou métal, émetteurs céramiques à diffusion plus forte ou émetteurs carbone à diffusion plus homogène) entrent en ligne de compte, mais dépendent de votre appréciation personnelle et de votre usage.

 

Carnet d’adresse

Comme expliqué précédemment, une énorme variété de produits et de prix existent sur le marché, et nous ne pouvons bien sûr pas être exhaustifs ici. À vous de faire vos recherches en fonction de vos envies et besoins. Mais si vous avez besoin de vous orienter, il semble que certaines marques soient plebiscitéesdes très chics Klafs ou A.W.D équipant grands hôtels et spas de luxe, aux plus démocratiques et accessiblesHoll’s ou France Sauna par exemple.

Bibliographie

1. "Repeated sauna treatment improves vascular endothelial and cardiac function in patients with chronic heart failure" ‒ Journal of American College of Cardiology ‒ 2002

2. "Repeated sauna therapy improves myocardial perfusion in patients with chronically occluded coronary artery-related ischemia" – International Journal of Cardiology ‒ 2013

3. "Safety and Efficacy of Repeated Sauna Bathing in Patients With Chronic Systolic Heart Failure: A Preliminary Report" ‒ Journal of Cardiac Failure ‒ 2005

4. "Infrared sauna in patients with rheumatoid arthritis and ankylosing spondylitis. A pilot study showing good tolerance, short-term improvement of pain and stiffness, and a trend towards long-term beneficial effects" ‒ Clinical Rheumatology ‒ 2009

5. "Whole-Body Hyperthermia for Treating Major Depressive Disorder" ‒ JAMA Psychiatry ‒ 2016

6. "Whole-Body Hyperthermia for the Treatment of Major Depression: Associations With Thermoregulatory Cooling" ‒ The American Journal of Psychiatry ‒ 2013

 

24.02.2018 : 566. L’ Ancrage :

Être ancré, c’est être connecté à la terre. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la terre, et être dans l’acceptation du moment présent.

Être ancré, en gros, c’est aussi sortir de ses pensées et prendre conscience de son corps dans son intégralité. C’est donc accepter pleinement son corps tel qu’il est et en prendre soin. C’est habiter complètement ce corps qui est le nôtre et accepter de vivre notre vie ici sur terre.

Un synonyme de s’ancrer est s’enraciner. S’ancrer, c’est s’enraciner dans le sol, dans la terre, dans le réel, dans la matière, dans le présent, dans l’ici et maintenant…peu importe les noms que vous utilisez. S’ancrer, c’est sortir sa conscience de sa tête … et l’installer dans ses pieds. C’est sortir du monde des rêves, des pensées, de l’imaginaire, du spirituel… et revenir dans le monde terrestre, réel, corporel, le monde de la matière. C’est être pleinement là, dans le monde physique.

Car plus on est dans sa tête, plus on pense. Et plus on pense, plus on est dans sa tête. Et plus on est dans sa tête, moins on est ancré. Et moins on est ancré… moins on est heureux.

Un bon ancrage peut vous apporter énormément.

Comment faire pour s’ancrer ?

  • Les activités sportives car elles font travailler le corps, élément essentiel de l’ancrage : marche, course …

  • Les amis, l’amour, le rire

  • Les activités de méditation, marche en conscience et toutes activités effectuées en pleine conscience (telles que les exercices du livre «la sérénité de l’instant»)

  • Les activités artistiques et corporelles : musique, danse, yoga, Taï chi, Qi qong…

  • Toute activité qui prend soin du corps : massage, relaxation, étirements, cuisine saine…

  • Mais aussi et surtout tout ce qui permet un contact avec la nature : balade en forêt, à la campagne, en montagne, jardinage, se baigner dans la mer, en rivière…

 

02.02.2018 : 565. 

L’IKIGAÏ, LA MÉTHODE JAPONAISE POUR TROUVER SA MISSION DE VIE

 

 

Vous ressentez le besoin de donner un sens à vos journées ? C’est la vocation de l’ikigaï, une méthode tout droit venue d’Okinawa, au Japon, qui aiderait à trouver sa mission de vie. Littéralement le terme se traduit par “ raison d’être “. Il suffit d’un carnet, d'un stylo et d'un peu de temps libre pour explorer cette méthode ! Explications…

A Okinawa, dans le sud du Japon, la population a une espérance de vie largement supérieure à la moyenne mondiale (environ 50 centenaires pour 100 000 personnes). Son secret ? Une alimentation saine, de l’exercice physique et… l’ikigaï !

C’est quoi l’ikigaï ?

L’ikigaï veut apporter la réponse à la fameuse question : “ Pourquoi je me lève le matin et pourquoi ma vie vaut la peine d’être vécue ? “. Ce concept japonais est l’un des six facteurs expliquant la longévité exceptionnelle des habitants de l’archipel d’Okinawa, situé au sud-ouest du Japon. Selon cette méthode, chaque personne a sa propre mission de vie, il suffit de la trouver. La vôtre se trouve là, à la croisée de quatre chemins :

  • Ce que vous adorez faire ( la passion )
  • Ce dont le monde a besoin ( la mission )
  • Ce pour quoi vous pouvez être payé ( la profession )
  • Ce pour quoi vous êtes doué ( la vocation )

La méthode :

Votre mission, si vous l'acceptez, va être de poser des actions concrètes pour avancer dans la bonne direction. Pour cela, le seul matériel dont vous avez besoin est un carnet neuf, qui vous sera utile lors de votre recherche et vos moments d'introspection.

Se retrouver avec soi-même

La 1ère étape, et la plus importante pour trouver son ikigaï, c’est de revenir à la base, c’est à dire vous. Ceci peut commencer par des questionnements tels que  “ Où j’en suis ? “, “ Ai-je besoin de changement ? “, “ Qu'est-ce que je désire ? “, “ Qu’est-ce que j’aime faire tous les jours ? ", “ Comment je peux me faire du bien tout en servant les autres ? ”. L’important, c’est le caractère régulier de ce rendez-vous avec soi-même, ainsi, ces questions doivent devenir des rituels. Pour répondre à ces questions, il faut d’abord se recentrer sur soi en instaurant des rituels méditatifs au moins une fois par jour. Le but ? Faire le vide, observer ses pensées et les analyser. Ces moments de déconnexion, on peut les trouver à travers la marche, le dessin, le sport, le jardinage, l’écriture, etc. Chacun le sien, pourvu qu’il soit dédié à l’accueil, à l’écoute et à l’étude des réponses qui nous viennent.

Creuser ses envies

Mais comment répondre à ces interrogations quand on n’a pas vraiment de passion, d’intérêt particulier ? Pas évident de trouver son ikigaï lorsqu’on a toujours fait un travail que l’on considère comme “ alimentaire ”. Mais pas impossible pour autant. Dans ces cas-là, plusieurs méthodes : Vous pouvez vous tourner vers ce qui vous rend curieux, ce qui vous intrigue. Parce qu’une curiosité peut se muer en un projet, et un projet en un business. Vous pouvez également remonter le temps pour vous rappeler quel était votre rêve d’enfant. Ensuite, vous pouvez vous connecter à ce qui vous procure de la joie : chaque soir, notez dans votre carnet trois moments heureux de votre journée. À la relecture de ce carnet, vous pourrez peut-être trouver des éléments qui reviennent, des activités, des contextes, des personnes… Enfin, une voie un peu plus désagréable mais très efficace, vous pouvez vous intéresser à ce qui vous rend jaloux, puisque la jalousie révèle notre désir. En se penchant sur ce sentiment, on parvient à comprendre les aspirations qui se cachent derrière.

Trouver sa zone de brillance

Plus un job nous ressemble, plus on a la possibilité d’y exprimer ce que l’on a de meilleur, plus on est heureux. Pour atteindre cet idéal, nous devons trouver notre “ zone de brillance ”, c’est-à-dire le domaine dans lequel on est doué et qui nous inspire. Pour cela, notez toutes les qualités que vous vous trouvez et que votre entourage vous attribue. Choisissez-en trois dont vous ne vous passerait pour rien au monde : elles représentent votre zone de brillance. Ensuite, on réfléchit sur la façon dont on peut cultiver ces vertus, les incarner dans son quotidien, en les transformant en une activité professionnelle. Par exemple, un excellent pédagogue peut décider de se reconvertir dans l’enseignement, tandis qu’une brillante dessinatrice peut enfin s’autoriser à mettre en vente ses créations. On médite dessus, seul ou accompagné d’un coach ou d’un thérapeute, on prend des notes. Surtout, on prend son temps.

Garder confiance

Tout changement nécessite du courage, de la patience et de la confiance. Ainsi, ne laissez pas vos peurs ou votre ego vous freiner. En se fixant des objectifs trop hauts, on finit souvent par être incapable de les atteindre, paralysé par la peur de ne pas y arriver. Pour ne pas se mettre des bâtons dans les roues, mieux vaut commencer petit, en posant une action simple à réaliser, puis une autre, puis une autre... Quelle que soit l'action que vous vous êtes proposé de faire, si la prochaine vous semble trop difficile, c'est que vous avez besoin de la fractionner en une action plus petite. Préparez-vous également à échouer plusieurs fois avant de réussir à mener à bien votre projet et trouvez le bon moment avant de vous lancer à fond. Vous avez de la valeur, alors faites-vous confiance et agissezcomme si vous étiez déjà la personne que vous voulez devenir.

S'entourer des bonnes personnes

Notre entourage définit littéralement nos expériences, nos émotions et donc notre vie. Ainsi, entourez-vous de personnes aux bonnes énergies, qui sauront vous soutenir sans vous juger ni vous décourager dans votre recherche. Un parent, votre conjoint, un ami, un professeur… Ils vous seront utiles quand, en proie au doute, vous manquerez de recul. Il est important de renouer ou de renforcer le lien que vous avez avec elles, afin de profiter de leurs encouragements ou de leurs compétences. À l'inverse, éloignez-vous des personnes négatives qui prodiguent des conseils non sollicités, projettent sur vous leurs propres angoisses, bref, qui ne vous souhaitent pas tellement du bien… Il y existe tout un tas de moyens de  s’entourer de personnes inspirantes, recherchez-les !

Pour aller plus loin : Trouver son ikigaï de Christie Vanbremeersch

 

30.01.2018 : 564. Un peu de documentation ? :

 

Bibliographie:

 

La Clef vers l’Autolibération ​Christiane Beerlandt, Altina 

Techniques de visualisation créatrice Shakti Gawain, Vivez Soleil 

 

Dis moi où tu as mal je te dirais pourquoi Michel Odoul, Albin Michel

 

Le pouvoir bénéfique des mains Barbara-Anne Brennan, Tchou    

 

La diététique du yin et du yang You-Wa Chen, Marabout   

Changer d'alimentation  Henri Joyeux, Rocher

La psychanalyse jungienne Elisabeth Leblanc, collection Essentialis

Voyage dans l'anthropocène, Claude Lorius et Laurent Carpentier, Acte Sud

Le Serpent Cosmique, Jeremy Narby, Georg

La vie secrète des arbres, Peter Wohlleben, Les Arènes

La permaculture, une brève introduction, Graham Burnett, Résilience

La révolution d'un seul brin de paille, et l'Agriculture naturelle, Masanobu Fukuoka, Guy Trédaniel

Le pouvoir du moment présent, Eckart Tolle, J'ai lu

Pour les ouvrages pensez à emprunter dans les bibliothèques, l'Astrolabe à Melun comporte de nombreux exemplaires proposés ici!

Webographie:

 

Cohérence cardiaque

Le psoas, des étirements quotidiens pour prévenir les maux de dos

La mycothérapie ou la nutrithérapie de demain

 

24.01.2018 : 563. 

Spray de sommeil au magnésium fait maison pour une meilleure nuit


Parfois, vous avez besoin d’un peu d’aide pour vous calmer la nuit et vous aider à vous endormir. Bien que l’insomnie soit profondément enracinée dans une mauvaise régulation de la glycémie, ce spray de sommeil avec de l’huile de magnésium et de la lavande peut fournir un peu d’aide pendant que vous travaillez sur ces problèmes de sommeil profond.

 

La carence en magnésium est trop fréquente, car le magnésium est nécessaire pour plus de 300 réactions dans le corps, insuffisant dans notre alimentation et gaspillé par le corps en période de stress. Les faibles niveaux de magnésium peuvent jouer un rôle dans :

  • Asthme, Caillots sanguins, Maladies de l’intestin, Cystite, Dépression, Détoxification, Diabète, Fatigue, Maladie cardiaque, Hypertension, Hypoglycémie, Insomnie, Maladie rénale, Maladie du foie, Migraines, Problèmes musculaires et nerveux, Ostéoporose, Carie dentaire, Syndrome de Raynaud, Attaques d’anxiété et de panique

 

Bien qu’il soit préférable d’obtenir ce minéral important à partir de la nourriture, les sources transdermiques (magnésium en huile, en aérosol, bains de sel d’epsom) peuvent constituer une source supplémentaire et un moyen très efficace d’inverser la carence. La lavande, par contre, peut être très calmante, apaisante et relaxante, ce qui peut vous aider à vous préparer pour l’heure du coucher.

Ingrédients (tasse = 250 ml)

1/4 tasse d’eau filtrée, 1/4 tasse de flocons de chlorure de magnésium, 1/8 cuillère à café d’huile essentielle de lavande, 1 bouteille spray en verre

Préparation

1) Chauffer l’eau juste avant le point d’ébullition.
2) Retirer du feu et ajouter les flocons de chlorure de magnésium (pas les sels d’Epsom, ils ne fonctionneront pas).
3) Ajouter 1/8 cuillère à café d’huile essentielle de lavande.
4) Laisser refroidir et verser dans le flacon spray en verre.

Utilisez l’huile de magnésium au coucher ou après un bain pour obtenir du magnésium transdermique.

Les bons endroits pour appliquer le magnésium transdermique sont les parties les plus minces de votre peau. Le dessous des pieds, l’intérieur des bras, l’arrière des genoux, le dos entre les omoplates.

Vous pouvez laver la partie du corps choisit après avoir laissé le magnésium sécher pendant environ 20 minutes.

 

09.01.2018 : 562. Amour :

« Ouvrez en vous la source de l’amour. Par vos pensées, vos sentiments, vos souhaits, vos paroles, faites-la jaillir sur toutes les créatures, sur tous les objets autour de vous et, au-delà, sur les arbres, les montagnes, les océans… Même si vous êtes seul, prononcez des paroles de paix, d’espoir, de joie pour tous les humains sur la terre en sachant qu’elles produiront des effets quelque part, peu importe où. Vous ne savez pas encore ce qu’il est possible de réaliser avec l’amour. 
Et comme vous ne pouvez donner aux autres que ce que vous possédez déjà vous-même, cherchez d’abord à créer en vous l’harmonie et la lumière ; puis, quand vous sentez que vous avez réussi à rendre cette harmonie et cette lumière palpables dans votre cœur et dans votre âme, projetez-les dans l’espace. C’est cela, travailler avec l’amour : devenir une présence bénéfique pour le monde entier. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov


 

 Devenez naturopathe ! Avec la formation de naturopathie holistique de bertrand boisson (professionnel exerçant dans les ardennes), cette formation par correspondance vous permettra de progresser à votre rythme, Vous travaillerez les cours à votre vitesse, vous aurez aussi la possibilité d'effectuer des stages. Ce site est aussi prévu pour que les internautes puissent avoir de la consultation en ligne ainsi que de la numérologie.