B. Environnement 556

 

                                                                                    

                                                                             ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

20.11.2017 : 556. 

Marmagne, une commune du Cher veut produire et consommer sa propre électricité

Publié le :Last updated:

Marmagne

Le projet de Marmagne allie panneaux solaires, gestion intelligente des consommations de courant et stockage grâce à des batteries
© AFP/Archives SEBASTIEN BOZON

Paris (AFP) – La commune de Marmagne (Cher) veut produire et consommer sa propre électricité et a lancé mercredi un projet en ce sens qui allie panneaux solaires, gestion intelligente des consommations de courant et stockage grâce à des batteries.

Baptisé SmartMagne, ce projet, porté par cette commune rurale et par Omexom, filiale du groupe Vinci, veut profiter des récentes évolutions de la réglementation française qui permet des projets d’autoconsommation collective d’électricité, expliquent les partenaires du projet dans un communiqué.

L’objectif est d' »obtenir, à l’échelle d’un quartier, une adéquation entre la production d’énergie renouvelable et l’autoconsommation », opérationnelle « dès 2018 », ajoutent-ils.

Des panneaux solaires permettront de produire du courant pour alimenter neuf bâtiments publics de la commune, 78 points d’éclairages publics, ainsi qu’au moins 61 logements dans un premier temps.

Une partie de l’électricité sera également injectée sur le réseau de distribution de courant.

Au total, 69% des besoins énergétiques publics seront couverts par l’autoconsommation de cette électricité produite localement.

Omexom a également prévu d’installer une capacité de stockage de courant de 100 kilowatts.

Pour gérer l’ensemble du système, une « combinaison d’algorithmes » va pouvoir calculer « à tout moment les flux d’électricité entrants et sortants », détaillent les partenaires.

La commune de quelque 2.000 habitants compte financer ce projet, un des premiers à utiliser les opportunités de la réglementation sur l’autoconsommation collective, par des fonds publics et privés, notamment des subventions, dont les montants n’ont pas été précisés.

© AFP

 

03.11.2017 : 555. Ukraine : danger de guerre !

les accords de Minsk sont morts (et n’attendent que de l’être officiellement) et ce conflit ne se réglera finalement que par les armes, cela transparaît de plus en plus dans les déclarations des deux camps.

De Porochenko qui a déclaré aux artilleurs et aux soldats pilotant des systèmes de missiles, qu’ils devaient se tenir prêts à retourner sur le front du Donbass (dont ils avaient dû se retirer pour respecter les accords de Minsk) afin de se battre, à Alexandre Zakhartchenko qui a déclaré que l’armée de la RPD se prépare à une grande offensive de la part de Kiev, et que selon lui, celle-ci devrait avoir lieu bientôt, en passant par une autre déclaration du chef de la RPD, où il annonce que la réunification du Donbass sera militaire et devra se faire au bon moment afin qu’il y ait un minimum de pertes, il n’y a plus aucun doute concernant l’état des accords de Minsk.

Ces derniers sont morts et enterrés, mais personne ne veut encore officiellement l’admettre. Comme l’a dit Alexandre Zakhartchenko, ce n’est plus désormais qu’une question de moment opportun à attendre pour que les bonnes conditions soient réunies d’un côté comme de l’autre.

Pour avoir refusé d’ouvrir les yeux sur la vérité et de soutenir activement la résolution pacifique du conflit par manque de pragmatisme politique, l’UE va hériter d’un conflit et d’un pays en pleine désintégration à ses portes, avec toutes les conséquences que cela peut avoir, en termes de risque nucléaire, écologique, économique, migratoire, etc.

 

26.10.2017 : 554. 

Allemagne : un premier bus « intelligent » sans chauffeur

Publié le :Last updated:

bus sans chauffeur

La Deutsche Bahn a présenté mercredi son premier minibus sans chauffeur, le 25 octobre 2017
© AFP Christof STACHE

Bad Birnbach (Allemagne) (AFP) – La compagnie de chemins de fer allemande Deutsche Bahn a présenté mercredi son premier minibus sans chauffeur, une navette urbaine « intelligente » qui serpente dans les ruelles d’une station thermale et achemine les passagers à la gare.

Le premier trajet de ce petit bus électrique autonome, pouvant transporter 12 passagers, a eu lieu dans la station thermale de Bad Birnbach en Bavière, dans le sud du pays.

La navette, développée par la start-up française EasyMile, relie désormais gratuitement et en 8 minutes la gare, le centre-ville et les thermes, selon Deutsche Bahn.

« Nous venons d’entrer de plain-pied dans une nouvelle ère du transport public », affirme le patron de Deutsche Bahn, Richard Lutz, qui a pris place à bord.

A partir de 2018, la Deutsche Bahn, qui a développé une filiale, « Ioki », entièrement dédiée à l’e-mobilité et aux transports du futur, veut tester son minibus sur les routes de plusieurs villes allemandes, dont Hambourg (nord).

Ces navettes opéreront à long terme comme des chauffeurs privés : elles viendront, à la demande du passager le chercher à son domicile, puis embarqueront d’autres utilisateurs partageant le même itinéraire et les amèneront à la gare.

Opérateurs et collectivités de plusieurs villes américaines, asiatiques et européennes, regardent de près le fort potentiel offert par les véhicules autonomes pour les transports en commun. Paris, Lyon, Las Vegas, Dubaï en sont déjà équipés, à petite échelle.

Les opérateurs publics et régies de transports essaient surtout de prendre de l’avance sur les « Uber du futur », ces voitures autonomes privées encore au stade du développement mais qui viendront bientôt s’ajouter à la circulation actuelle.

© AFP

 

21.10.2017 : 553. Nucléaire :

L’ex centrale nucléaire italienne de Garigliano, pas près d’être démantelée

Publié le :Last updated:

Formia (Italie) (AFP) – Quarante ans après sa fermeture, l’ancienne centrale nucléaire de Garigliano en Italie n’est pas près de voir la fin de son démantèlement. Un cas qui illustre la longueur et la complexité de ces chantiers qui vont se multiplier dans le monde.

Dans cette région agricole à deux heures et demi de route au sud de Rome, connue pour ses vergers et sa production de mozzarella, le site se distingue par sa cheminée et sa vaste sphère blanche, qui abrite un unique réacteur.

A l’intérieur, la salle de contrôle au décor désuet semble à l’abandon, hormis quelques écrans plus modernes qui mesurent la radioactivité sur le site.

Quelques dizaines d’employés travaillent sur le site et l’on peut voir des opérateurs monter le long de l’ancienne cheminée de 60 mètres, qui a commencé à être déconstruite cet été après sa décontamination.

Mais le plus dur reste à faire: le démantèlement du bâtiment réacteur lui-même, une opération complexe qui nécessite de rétablir la circulation de l’eau et les systèmes auxiliaires pour faciliter les travaux.

La centrale à eau bouillante a produit de l’électricité entre 1964 et 1978, lorsqu’elle a dû s’arrêter à la suite d’un incident. Quelques années plus tard, à la suite d’un tremblement de terre, il est décidé qu’elle ne sera jamais redémarrée.

Malgré sa courte vie, le site ne sera sans doute totalement démantelé qu’en 2035, près de soixante ans après son arrêt.

« Et ensuite nous devrons rester ici dix ans de plus pour faire des mesures de surveillance » d’une éventuelle radioactivité résiduelle, indique Fabrizio Scolamacchia, directeur du site de Garigliano.

Raison de ces délais: les autorités ont d’abord voulu différer les travaux afin d’attendre une baisse de la radioactivité sur le site, avant de faire volte-face. Le démantèlement n’a été entrepris qu’en 2012.

Au niveau national, l’Italie a décidé de renoncer à l’énergie nucléaire lors d’un référendum en 1987 organisé à la suite de la catastrophe de Tchernobyl.

Au total, huit sites dont quatre centrales doivent être démantelés dans le pays pour un coût total estimé à 7,2 milliards d’euros, en incluant le stockage des déchets, une somme financée par une taxe sur la facture d’électricité.

Mais l’Italie doit encore choisir un site pour y entreposer ses déchets en surface et cherche un partenaire européen pour l’enfouissement en profondeur de ses résidus les plus radioactifs.

Des sujets très sensibles. « Ce n’est pas un problème technique ou géologique, c’est un problème politique », reconnaît Emanuele Fontani, de la Sogin, la société publique en charge du démantèlement.

L’ex centrale nucléaire de Garigliano à Sessa Aurunca à 160km au sud de Rome, le 17 octobre 2017
© AFP FILIPPO MONTEFORTE

 

A près de 2.000 kilomètres de là, le chantier pharaonique du démantèlement de la centrale nucléaire de Greifswald – autrefois la plus grosse d’Allemagne de l’Est – a bien avancé.

La fermeture de cette centrale au bord de la mer Baltique avait été décidée au moment de la réunification, l’Ouest estimant que les réacteurs de technologie soviétique posaient des problèmes de sécurité. Elle a ainsi seulement fonctionné de 1973 à 1990.

Ici, les travaux ont débuté au bout de quelques années et avec une partie des employés qui faisaient vivre la centrale lorsqu’elle produisait de l’électricité.

Le chantier s’est attaqué aux quatre réacteurs à eau pressurisée de type VVER, plus un cinquième qui n’a fonctionné que neuf mois. « Aujourd’hui, après plus de 20 ans, Greifswald reste le plus gros projet de démantèlement d’une centrale nucléaire dans le monde », souligne Henry Cordes, le patron de la société publique EWN, en charge des travaux.

Son objectif: avoir fait place nette d’ici 2030 pour laisser la place – idéalement – à des nouvelles activités industrielles.

A l’intérieur du site, les travaux ont bien progressé. « Ici se trouvait la cuve du réacteur numéro trois », indique un cadre de EWN en désignant un large trou de vingt mètres de profondeur.

Mais cette cuve et des masses d’éléments plus ou moins radioactifs sont encore entreposés à Greifswald en attendant d’être stockés dans des sites dédiés.

Comme en Italie, la question de la destination finale des déchets n’est pas encore réglée. « C’est un problème très urgent », s’inquiète Henry Cordes.

Et d’autant plus pressant que l’Allemagne va fermer toutes ses centrales d’ici 2022, une décision prise après la catastrophe de Fukushima.

 

 

18.10.2017 : 552. Afrika ! Afrika ! :

Entre 2006 et 2010, le déploiement des forces spéciales américaines en Afrique a augmenté de 300 %. Cependant, de 2010 à 2017, le nombre de troupes déployées a explosé de près de 2000 %, occupant plus de 60 avant-postes chargés d’effectuer plus de 100 missions à un moment donné à travers le continent.

L’ampleur de l’expansion militaire qui a pris son vrai essor sous le gouvernement d’Obama fait partie d’une nouvelle « ruée vers l’Afrique », consistant en une course imprudente à la domination économique sur les vastes ressources économiques de l’Afrique qui menace de transformer tout le continent en champ de bataille.

Les racines immédiates de l’embuscade nigérienne peuvent être attribuées à la guerre de 2011 des États-Unis et l’OTAN en Libye, qui a entraîné le renversement et l’assassinat du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Sous le gouvernement Obama, Washington a cultivé et armé divers groupes militants islamistes liés à Al-Qaïda comme une force par procuration pour réaliser son objectif de changement de régime. Le bombardement par les États-Unis et l’OTAN qui en a résulté, a laissé la société libyenne en ruine et les combattants islamistes se sont répandus à travers l’Afrique du Nord et le sud jusqu’au Sahel.

En 2012, à la suite d’un coup d’État appuyé par les américains et les français contre le gouvernement de Bamako, les rebelles touaregs du nord du Mali ont profité du chaos résultant du coup d’État pour organiser une rébellion. Lorsque les militants touaregs ont commencé à prendre le contrôle des villes et des territoires pénétrant dans le sud du Mali, la France, appuyée par le gouvernement Obama, a déployé 4000 soldats pour neutraliser les rebelles touaregs et stabiliser le gouvernement mis en place à Bamako.

Si la rébellion touarègue a peut-être été stoppée par l’offensive française soutenue par les États-Unis, des combattants islamistes libyens se sont déversés au Mali, dont beaucoup ont pris les armes contre le gouvernement fantoche soutenu par l’Occident. Les combattants islamistes se sont largement réunis en un seul grand groupe, déclarant l’allégeance à Al-Qaïda au Maghreb (AQMI). Les forces militaires du Niger et du Tchad qui ont participé à l’intervention américano-française au Mali sont devenues des cibles fréquentes des militants islamistes qui ont commencé à mener des raids transfrontaliers et à lancer des attaques contre des patrouilles et des garnisons.

La montée en puissance de ces milices islamistes en guerre qui ont transformé l’Afrique de l’Ouest en champ de bataille est le résultat de la stratégie de longue date de Washington pour cultiver ces forces comme une armée par procuration dans ses guerres pour le changement de régime, au début, au Moyen-Orient et en Afghanistan, puis en Afrique.

Derrière le déploiement militaire de la France, se trouvent les intérêts économiques que la France vise à protéger non seulement le Mali, mais aussi dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest, région qui faisait autrefois partie de son empire colonial. Au Niger, le géant énergétique français Areva a mis en place des opérations minières pour extraire les riches ressources en uranium du pays.

Pour sa part, Washington a engagé les forces militaires du Burkina Faso, du Cameroun, du Nigéria, du Niger, du Tchad et du Mali dans sa course à la domination du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest. Tous ces pays étant dotés d’avant-postes américains.

Un élément clé de l’expansion militaire de Washington dans la région est lié aux ressources économiques importantes qu’il vise à obtenir pour les intérêts des grandes entreprises américaines. Au nom de ces intérêts, et en complément de son opération militaire, Washington a construit une ambassade à un coût de 300 millions de dollars à Niamey.

Les interventions militaires de Washington en Afrique doivent également être considérées comme un effort pour déjouer l’influence économique croissante de la Chine sur le continent. Ces dernières années, Pékin a conclu des accords d’investissement avec les gouvernements africains dans presque tous les secteurs de l’économie africaine.

La China National Petroleum Company (CNPC) a acheté le permis de forage pétrolier dans le bassin d’Agadem au Niger, et la CNPC a également construit et exploite la raffinerie de Soraz près de Zinder, la deuxième plus grande ville du Niger. Des contrats de Beijing pour la construction de pipelines traversant le Tchad, le Niger, le Burkina Faso et le Cameroun sont actuellement en cours de développement, ce qui sème la consternation à Washington.

Eddie Haywood

 

13.10.2017 : 551. LE PHÉNOMÈNE INFLAMMATOIRE : Article paru le Mardi 26 septembre 2017 dans le journal de l’Île, Réunion.

L’inflammation sous-tend toute une variété de problèmes de santé allant de la simple sinusite à l’ostéoporose, l’hépatite, l’Alzheimer et autres. Qu’est ce que l’inflammation ? Et comment la maîtriser de façon naturelle ? Véronique Traynard, docteur en physiologie de la nutrition et chef de projet et développement dans un laboratoire de compléments alimentaires à Strasbourg nous en parle.

Quelle est la différence entre inflammation chronique et inflammation aigüe ?

Véronique Traynard : « La réponse inflammatoire aiguë est caractérisée par une activation du système immunitaire et se déroule en plusieurs étapes distinctes et complémentaires. Chaque type de cellule immunitaire et agents de l’inflammation ont un rôle bien spécifique dont l’action est coordonnée avec les autres membres du système immunitaire.

1. Les plaquettes sont activées pour favoriser la coagulation sur le site de la lésion.

2. Les mastocytes favorisent la dilatation des vaisseaux pour une livraison accrue de sang, plasma et cellules sur le site de la lésion.

3. Les neutrophiles et les macrophages (cellules appartenant aux globules blancs) tuent et enlèvent progressivement les pathogènes du site de lésion.

4. Les macrophages sécrètent des cytokines (hormones du système immunitaire) qui attirent et augmentent le recrutement des cellules immunitaires pour activer la réparation du tissu.

La réponse inflammatoire continue jusqu’à ce que le corps étranger/pathogène externe soit détruit complètement, le tissu est réparé et l’inflammation est résolue.

L’inflammation aiguë est toujours caractérisée par des rougeurs, de la chaleur, des gonflements associé à une douleur plus ou moins intense. Ces manifestations cliniques sont le signe, tout comme la fièvre, que l’organisme est en train de lutter contre l’inflammation conduisant à la résolution de l’inflammation.

Si l’inflammation se prolonge dans le temps et n’est pas contrôlée, le système immunitaire est trop sollicité, ayant pour conséquence un recrutement et une infiltration de cellules immunitaires anormales dans le tissu initialement blessé et augmentation de la synthèse d’agents pro-inflammatoires qui vont entretenir l’inflammation. L’inflammation chronique est souvent liée à une hypoxie du tissu (manque d’oxygène) et un stress oxydatif qui entretiennent l’inflammation, entraînant un cercle vicieux. Elle est généralisée progressivement à plusieurs organes où la résolution de l’inflammation n’est pas présente. Les tissus sont simultanément détruits et réparés mais où aucun processus de résolution de l’inflammation n’est finalisé. Le système immunitaire est moins performant et réagit moins face à l’inflammation chronique. Le métabolisme cellulaire ralentit progressivement et se dérégule.

Quelles en sont les cause ?

L’inflammation chronique ou aussi nommé systémique est favorisée par différents facteurs liés à notre mode de vie actuel notamment dans les pays occidentaux industrialisés comme la sédentarité, un régime trop riche en graisse saturées, en oméga 6 et en sucres simples, la consommation excessive de tabac et d’alcool, le stress, le manque de sommeil, les contaminants de l’environnement (pesticides, herbicides, perturbateurs endocrinien, plastiques, …) et l’obésité. En cas d’obésité, les cellules graisseuses en particulier de l’abdomen sécrètent des adipokines, molécules agissant comme des hormones et ayant un rôle dans une variété de fonctions : le métabolisme énergétique, la pression artérielle, le système immunitaire. Elles peuvent être soit anti ou pro-inflammatoires. Chez un individu de poids normal, il y a un équilibre entre les adipokines pro et anti-inflammatoires alors que chez un individu obèse, la sécrétion des adipokines est en faveur de celles ayant une action pro-inflammatoire.

Quels sont les risques de l’inflammation chronique sur notre santé ?

L’inflammation chronique est le dénominateur commun à de nombreuses maladies chroniques comme le diabète, l’obésité, l’athérosclérose, le psoriasis, l’arthrite, l’asthme, les maladies pulmonaires obstructives chroniques, la maladie de Parkinson, d’Alzheimer, l’hépatite et l’ostéoporose. Elle joue un rôle dans l’installation et la progression de ces maladies chroniques. Quelques exemples :

- L’inflammation chronique joue un rôle dans la déstabilisation de la plaque d’athérome (dépôts de lipides qui se forment dans la paroi des artères) qui déclenche des complications thrombo-emboliques (apparition d’un caillot sanguin dans une veine qui altère la circulation sanguine).

- Les cytokines inflammatoires déclenchent une réaction auto-immune contre les cellules de l’appareil respiratoire en cas d’asthme.

- L’inflammation chronique favorise et entretient l’insulinorésistance et le stress oxydatif, deux composantes présentes dans le diabète de type 2.

- Les cytokines inflammatoires interfèrent dans le remodelage osseux favorisant la perte osseuse, participant à l’installation de l’ostéoporose.

- Une étude dans la revue JAMA a démontré que les personnes dépressives présentaient une inflammation au niveau cérébral. L’inflammation est liée aux symptômes dépressifs.

- Chez les patients atteints d’Alzheimer, des taux initiaux élevés de marqueurs pro-inflammatoires dans le sang sont associés à un déclin cognitif quatre fois plus rapide après six mois. Les patients présentant des événements inflammatoires systématique comme des infections intestinales ou respiratoires présentaient un déclin cognitif deux plus importants.

Quels sont les aliments anti-inflammatoires ? Et quel régime alimentaire privilégier ?

Certains aliments contiennent des molécules anti-inflammatoires comme le curcuma, les légumes verts, les aliments riches en oméga 3 comme l’avocat, les noix, les noisettes, l’huile de colza, l’huile d’olive. Les baies rouges comme les cerises, les myrtilles, les mûres sont riches en polyphénols qui ont aussi une action anti-inflammatoire. Un régime varié et équilibré riche en poissons gras contenant des oméga 3, en fruits et légumes est à conseiller avec un apport limité en graisses saturées et sucres raffinés.

Question posée à Véronique Traynard, docteur en physiologie de la nutrition et chef de projet et développement dans un laboratoire de compléments alimentaires à Strasbourg :

Vous travaillez sur la phycocyanine, molécule extraite de la spiruline pour ses vertus anti-inflammatoires. Pouvez vous nous en parler ?

La phycocyanine est un pigment bleu présent dans toutes les algues bleu vert comme la spiruline. Cette molécule est reconnue pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Elle inhibe une enzyme pro-inflammatoire nommée COX-2 (cyclooxygénase 2) qui une fois activée déclenche la production de médiateurs pro-inflammatoires. L’inhibition de COX 2 est un des mécanismes d’action courants de nombreux médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Nous avons développé un extrait de spiruline concentré à 30 % de phycocyanine donc en moyenne 4 fois plus concentré en phycocyanine que la spiruline standard. Le séchage est réalisé à froid et l’extraction sans solvants ni additifs synthétiques.

 

29.09.2017 : 550 : La débâcle gouvernementale :

En quelques jours, ce sont deux fleurons industriels, Alstom puis STX, véritables pépites françaises, qui passent sous pavillon étranger.

La soumission du gouvernement est une véritable honte et une trahison sans précédent de nos intérêts.

Il n'y aura aucun retour en arrière possible. C'est un drame pour notre économie.
L'Histoire jugera lourdement nos dirigeants comme les principaux fossoyeurs de l'industrie française.

Nicolas Dupont-Aignan
Président de Debout La France
Député de l'Essonne

 

24.09.2017 : 549. La Paix dans le monde :

« Les humains n’ont pas encore vraiment résolu les problèmes de la vie collective. Si, extérieurement, ils ont formé des nations, organisé des sociétés dont les membres se soutiennent, et où tous sont au service de tous et peuvent profiter de tout, intérieurement ils restent isolés, agressifs, hostiles les uns vis-à-vis des autres. Ces progrès qu’ils sont arrivés à réaliser dans la vie matérielle, pratique, dans le domaine de l’organisation ou des techniques, ils n’ont pas su les transposer dans le plan psychique. C’est pourquoi, malgré ces progrès, l’humanité souffre toujours des mêmes maux : guerres, misère, famines, oppressions, et dans des proportions qui étaient encore inconnues jusqu’à aujourd’hui.
Les véritables améliorations ne peuvent se produire que grâce à un profond changement des mentalités. C’est psychiquement, spirituellement, que les humains doivent se sentir liés pour parvenir à former la seule société véritable : la fraternité universelle. Lorsque chaque individu s’efforcera d’atteindre la conscience supérieure de l’unité, alors les sociétés, les peuples et les nations commenceront à vivre dans la paix et la liberté. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

23.09.2017 : 548. Colite inflammatoire !

 

15.09.2017 : 547. Les monarchies du Golfe :

http://www.youtube.com/watch_ popup?v=2JOo-EaDmKk   : à méditer !

 

08.09.2017 : 546. Eruptions solaires :

Le champ magnétique de la planète bleue pourrait se retrouver en danger suite à la série d'éruptions solaires superpuissantes survenues ces derniers jours, dont la dernière était 10 fois plus forte que prévu, estiment les scientifiques du Laboratoire d'astronomie du Soleil de l'Institut de physique auprès de l'Académie des sciences de Russie.

Le jet de la masse provoquée par l'éruption solaire superpuissante classée X a atteint la Terre plus tôt que ne l'estimaient les scientifiques, ce qui pourrait avoir des effets néfastes sur le champ magnétique de la planète, affirment les scientifiques du Laboratoire d'astronomie du Soleil de l'Institut de physique Lebedev auprès de l'Académie des sciences de Russie.

 

03.09.2017 : 545. CONGO : Un génocide est en cours !

Plus de 6 millions de personnes (dont pour la moitié des enfants de moins de 5 ans !) ont été massacrées dans l'indifférence générale et avec l'appui des États-Unis et de l'Europe ! Des centaines de milliers de femmes et de filles ont été violées et mutilées par les armées d'occupation. Et tout cela pour une raison principale : s'emparer des richesses minières exceptionnelles dont recèle le sous-sol du pays...

 

On connait la méthode, on amplifie certaines nouvelles et on en dissimule d'autres tout aussi horribles. On parle beaucoup de la crise des migrants et du moyen orient en ce moment, avec la lutte contre le terrorisme ( ?). Pendant ce temps on occulte volontairement ce qui se passe au Congo, pourtant, quitte à émouvoir les bonnes âmes promptes à pleurer sur le sort monté en épingle de pauvres migrants, il faudrait garder quelques larmes pour un génocide en cours, dont on ne parlera pas dans vos médias préférés, qui semblent faire dans les lamentations sélectives.

Un génocide dont ont été complices nos dirigeants et la communauté internationale

En plein centre de l'Afrique, le Congo est un pays riche, rempli de matières premières (diamants, or, étain, gaz, pétrole, uranium, coltan...), de forêts, d'eau, de femmes et d'hommes, d'une multitude de tribus rassemblées sous une nation dessinée par les colons, et qui ne correspond historiquement à pas grand-chose. Suite au génocide au Rwanda, les pays voisins ont de plus profité du flou politique et institutionnel au Congo (limitrophe du Rwanda) pour attaquer de toutes parts ce gigantesque pays rempli de trésors.

Et les Occidentaux dans tout cela ? La culpabilité des dirigeants américains et européens quant au génocide au Rwanda les a poussé à mener une politique pro-Rwanda, laissant les rebelles rwandais passés du côté congolais libre de faire ce qu'ils voulaient, aidés par des alliés ougandais et du Burundi...

Mais surtout, les nombreuses richesses naturelles en RDC sont vitales pour les économies occidentales, notamment pour les secteurs automobile, aéronautique, spatial, les hautes technologies et l'Électronique, la joaillerie... Le coltan surtout (dont le Congo détient au moins 60 % des ressources mondiales) est essentiel dans la fabrication des composants électroniques que l'on retrouve dans les TV, les ordinateurs, les smartphones mais aussi certaines armes comme les missiles ! La RDC subit aussi des déforestations massives. Les principaux importateurs ? USA, Europe, Chine. Pas étonnant.

 

01.09.2017 : 544. Pour ou contre le nucléaire :

https://youtu.be/lUKgkADJdWM

 

01.09.2017 : 543. Politique étrangère : humanité ou individualité ? :

« Depuis des siècles, des penseurs répètent que l’humanité est comme un corps où chaque pays représente un organe. Mais, en réalité, très peu de gens travaillent à ce que les organes de l’humanité soient inspirés par la même sagesse, le même désintéressement que les organes du corps physique ; chacun ne pense qu’à lui-même au détriment de son voisin. Il est donc temps de prendre exemple sur l’organisme humain que la nature a construit avec tant d’intelligence, d’étudier son fonctionnement, dans quel cas il est en bonne santé, dans quel cas en mauvaise santé, et de comprendre que ce sont les mêmes règles pour l’ensemble de l’humanité.
Quand le cerveau est lucide, le cœur dilaté, même les pieds se sentent bien. Oui, quand un organe est en bonne santé, toutes les autres parties du corps le sentent et se réjouissent. Et quand un organe est déficient, les autres aussi, les pauvres, se sentent fragilisés. Alors, pourquoi lorsqu’un pays est en difficulté, ses voisins se réjouissent-ils ? Cela prouve qu’ils sont de mauvais organes, et ils ne se rendent pas compte qu’un jour ou l’autre ils en subiront eux aussi les conséquences. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov
 

 

25.08.2017 : 542. Discriminations en privé :

Le gouvernement français a passé un décret le 3 août dernier lui permettant de punir les discussions privées dont il juge le contenu hostile ou non conforme à l’idéologie officielle.

Le Décret n° 2017-1230 du 3 août 2017 « relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire » doit « améliorer la lutte contre les manifestations de racisme, de sexisme et d’homophobie pouvant se produire dans des lieux non publics, comme au sein des entreprises ou des établissements scolaires ».

En d’autres termes, une discussion privée entre deux personnes pourra être réprimée beaucoup plus durement par le gouvernement.

Parmi les peines prévues en cas de discussions jugées idéologiquement déviantes par l’État Français, encourrant des peines d’amende, une interdiction de détenir une arme pendant trois ans, leur confiscation, des travaux et séances de rééducation politique.

 

14.08.2017 : Réchauffement climatique : 

Sebastian SEIBT :

Cent grands groupes, essentiellement dans le secteur des énergies fossiles, sont responsables de 71 % des émissions de gaz à effet de serre depuis 1998, d'après un nouveau rapport publié, lundi, par une ONG environnementale.

Elles sont 100, et sans elles la Terre aurait beaucoup moins chaud. Cent grandes entreprises sont responsables des trois quarts des émissions de gaz à effet de serre depuis 1988, a conclu l’ONG environnementale Carbon Disclosure Project dans un nouveau rapport paru lundi 10 juillet. Ces particules sont en grande partie à l'origine du réchauffement climatique.

Ces méga-pollueurs viennent principalement de Chine, d’Iran, d’Arabie saoudite ou encore des États-Unis et de la Russie. Ils s’appellent Gazprom, Saudi Aramco ou encore ExxonMobil et jouent tous dans la même cour : celle de l'exploitation des énergies fossiles. Le seul Français du lot, Total, se classe dans le top 25 des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre. Un club encore plus sélect qui est responsable de plus de la moitié de ces émissions.

Les États sur le banc des accusés aussi

“L’industrie des énergies fossiles a doublé sa contribution au réchauffement climatique en émettant autant de gaz à effet de serre en 28 ans (1988-2016) qu’en 237 ans auparavant”, ont constaté les auteurs de l’étude qui se sont basés uniquement sur des données publiques.

Si Carbon Disclosure Project pointe clairement un doigt accusateur sur ces entités, l’ONG n’en oublie pas moins les États qui ont bien souvent investi dans le développement de ces grands groupes. Saudi Aramco (Arabie saoudite), CNPC (Chine) ou encore National Iranian Oil sont tous des groupes publics. D’autres, comme Gazprom en Russie, sont étroitement liés à l’État.

Ces géants soutenus par la puissance publique se classent dans les 10 principaux émetteurs de gaz à effet de serre. Pour Carbon Disclosure Project, les États concernés démontrent ainsi leur double langage entre des engagements publics pour lutter contre le réchauffement climatique et leur participation aux conseils d’administration de certains des principaux responsables de la situation climatique actuelle.

Environnement et économie

Le risque de continuer à soutenir financièrement ces mastodontes du pétrole ou du gaz est certes environnemental avant tout. Si Exxon, BP, Total et les autres continuent à extraire ces énergies fossiles au même rythme que ces derniers 28 ans, la hausse de la température dépassera les 4°C d'ici 2100, très loin de l’objectif d'une hausse inférieure à 2°C fixé par l’accord de Paris sur le climat. D'après un rapport de la Banque mondiale en 2012, une telle différence de température entraînerait des inondations à répétition dans les villes côtières, une baisse de la production de certains aliments (céréales, riz) potentiellement mortelle dans les régions les plus pauvres et l’extinction d’une part non négligeable de la faune et de la flore.

Mais ce risque a aussi une dimension économique. Le rythme de développement des énergies renouvelables menace la survie même de ces grands fauves à un horizon de dix ans, d’après les auteurs du rapport. Entre les géants de la Tech, comme Apple ou Facebook, qui ont majoritairement recours à des énergies renouvelables et certains constructeurs automobiles, comme Volvo, qui veulent se convertir dans les années qui viennent au tout électrique ou à l’hybride, les signes d’un déclin du fossile se multiplient. Carbon Disclosure Project appelle ces groupes à changer radicalement de modèle économique, s'ils ne veulent pas prendre le risque de voir les investisseurs s'en aller les uns après les autres.

 

03.08.2017 : 540. Réchauffement climatique ou pas ??? ...  Est-il urgent que l'humanité devienne végétarienne ???

Contrairement aux prévisions alarmistes du GIEC,

1.la température moyenne annuelle globale est STABLE DEPUIS 1997, pas la moindre trace de réchauffement

2.Les niveaux océaniques n’ont MONTE QUE D'1,5MM, ce qui est insignifiant et ne peut être attribué à aucune cause réellement isolable.

3.Quant à la banquise australe, elle atteint des records de superficie. La somme des surfaces des deux banquises est à peu de chose près CONSTANTE, même si la banquise boréale a légèrement et momentanément diminué.

Alors ??? Nos gouvernants y croient-ils vraiment ?

Si nos gouvernants souhaitent réellement SAUVER LA PLANETE D'UN RECHAUFFEMENT dont l’Homme serait RESPONSABLE,

ils devraient commencer par dire de ne plus faire d’enfants, de ne plus conduire, de ne plus prendre l’avion, et de ne plus manger de viande. Ce point a été souligné par Seth Wynes, doctorant de l’université de la British Columbia et le professeur Kimberly Nicholas de l’université de Lund en Suède, dans leur article The climate mitigation gap: education and government recommendations miss the most effective individual actions publié la semaine dernière dans le journal Environmental Research Letters.

NE PLUS FAIRE D'ENFANTS : L’action la plus utile, et de loin, serait de ne plus faire d’enfants, ou alors le moins possible.Chaque bébé en moins permettrait d’éviter en moyenne l’émission de 58,6 tonnes de dioxyde de carbone par an à une famille canadienne, en comparaison à 0,213 tonne d’émission liées au recyclage.

NE PLUS ROULER EN  VOITURE : Ne plus circuler en voiture épargnerait 2,4 tonnes d’émissions, par rapport à 0,1 tonne gagnée par le remplacement des ampoules incandescentes par celles à économie d’énergie.

NE PLUS PRENDRE L'AVION : Éviter un vol transatlantique par an épargne en moyenne 1,6 tonne d’émissions contre 0,247 tonne obtenue en lavant son linge à l’eau froide.

NE PLUS MANGER DE VIANDE : Opter pour un régime alimentaire végétarien nous ferait gagner 0,8 tonne d’émissions, comparativement à 0,21 tonne obtenue en faisant sécher son linge dehors plutôt qu’avec un sèche-linge. Un kilogramme de viande bovine équivaut à une émission de 27 kg de gaz à effet de serre (GES, en équivalent CO2), tandis que produire la même quantité de viande d’agneau émet au total 39 kg de GES. Bien loin devant le porc (12,1 kg), la dinde (10,9 kg) ou le poulet (6,9 kg).
 

 

31.07.2017 : 539. A quoi jouent les USA ? :

Les sanctions contre la Russie sont aberrantes : La Russie contrôle plus de 45% des capacités mondiales dans l’enrichissement de l’uranium... et les USA importent 90% de leur combustible nucléaire.  

Elles poussent encore plus vite l’Allemagne dans les bras de la Russie. Elles poussent les Russes à approfondir leurs liens avec la Chine.

 

22.07.2017 : 538. Démocratie ? :

les manifestations actuelles pointent la volonté liberticide de Macron et plaident pour le maintien de « l’État de droit », ils avancent surtout l’argument que l’état d’urgence est « inefficace contre le terrorisme ». C’est-à-dire qu’ils acceptent la « lutte contre le terrorisme », qui sert depuis le départ de prétexte faux à la suppression des droits démocratiques. Un orateur aux manifestations a même proposé de renforcer les services de renseignement et de former « sur le terrain une coalition universelle contre Daesh ».

Les porte-parole de la manifestation adressent leur protestations à Macron sans mentionner le gouvernement Hollande, pour ne pas rappeler le fait que les partis présents ont soutenu sa politique. Ils adressent le message au parlement, la manifestation du 18 juillet s’étant rendue devant le Sénat, qui vient de prolonger sans ciller l’état d’urgence jusqu’en novembre.

Si Macron tente d’ériger un Etat policier permanent en France, c’est parce qu’il sait que l’opposition des travailleurs sera d’une toute autre envergure que celle des anciens satellites du PS. Il n’a pas de soutien populaire pour sa politique d’austérité et de guerre, c’est ce qu’a montré l’abstention massive à l’élection législative. LRM n’a obtenu en tout les voix que de 16 pour cent des inscrits.

Une forte partie de la population et de la jeunesse est ouvertement hostile à la politique de LRM ; une explosion de la lutte des classes et un affrontement révolutionnaire entre la classe ouvrière et la classe capitaliste se préparent.

Les sections de la classe politique et des médias qui s’inquiète soudain d’un état d’urgence permanent proposent de garder l’état de droit etle capitalisme. Mais c’est le capitalisme en crise, avec sa montée de guerres et de crises économiques et sociales, qui conduit inexorablement la classe dirigeante à tenter de détruire les droits démocratiques en instaurant un Etat policier permanent.

La défense véritable et efficace des droits démocratiques ne peut se faire qu’en mobilisant la classe ouvrière en France et à travers l’Europe contre le capitalisme. Celle-ci est la seule force dans la société qui puisse le renverser, afin de défendre et d’étendre la démocratie à présent profondément menacée.

 

19.07.2017 : 537. Déchets nucléaires à Bure: la construction de Cigéo décalée à 2022

Publié le :18/07/2017Last updated:18/07/2017 09h52

Paris (AFP) – La construction du projet Cigéo, qui prévoit d’enfouir à Bure (Meuse) les déchets nucléaires les plus radioactifs, ne débutera pas avant 2022, a annoncé lundi l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), pour qui l’existence de ce site ne mettra pas fin au débat sur le nucléaire.

Dans un entretien avec l’AFP, Pierre-Marie Abadie, le directeur général de l’Andra, explique que le dépôt de la demande d’autorisation de construction, prévu mi-2018, aura finalement lieu « mi-2019 ». L’instruction de cette demande exigeant environ trois ans, « cela repousse le début de la construction à 2022 », ajoute-t-il, pour un lancement de la phase pilote autour de 2025.

« Il faut continuer à avancer avec constance mais on n’est pas à six mois près car nous avons des possibilités pour entreposer les déchets en surface », relativise le dirigeant alors que le projet est régulièrement contesté devant les tribunaux et via l’occupation permanente d’un bois appartenant au site de l’Andra à Bure.

Si Pierre-Marie Abadie juge « la guérilla judiciaire » contre Cigéo « classique », il s’inquiète davantage de « la contestation sur le terrain » qui s’est renforcée depuis l’été 2016 et qui est source de « tension » avec les habitants. « Il y a une tension permanente entretenue par des incivilités comme des dégradations de bâtiments, des tags, etc. », accuse-t-il.

Le lieu retenu pour Cigéo n’a pas d’équivalent en France. Il doit accueillir les déchets les plus radioactifs actuels et futurs du parc nucléaire français dans des galeries à 500 mètres sous terre.

Les déchets déjà produits sont stockés de manière temporaire en surface sur différents sites, les plus radioactifs ne représentant que 3% du total.

Le décalage d’un an va permettre à l’Andra d’intégrer à la fois ses propres études d’alternatives sur la conception du site et les remarques de l’Institut de radioprotection et de sureté nucléaire (IRSN) qui, le 4 juin, a notamment demandé que l’impact d’un éventuel incendie souterrain sur la partie des déchets intégrés dans du bitume soit revu.

« Le sujet, ancien, des bitumes est un enjeu pour toute la filière nucléaire, pas seulement pour Cigéo », fait valoir M. Abadie.

Face à ce risque spécifique, il faudra décider soit « de renforcer la conception de Cigéo », soit de « traiter les fûts pour les rendre inertes et les stocker en surface », explique le dirigeant. Les déchets bitumés étant variés car produits à des époques différentes, un mix de ces deux options pourrait aussi être décidé.

L’Andra attend aussi un avis prochain de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur Cigéo, qui prévoit un stockage réversible des déchets pendant 100 ans.

« La construction par tranche (sur plusieurs décennies) et l’exploitation vont aller de front avec une capacité d’adaptabilité très importante », souligne M. Abadie pour qui le débat sur le stockage de ces déchets « va continuer ».

Selon lui, la construction de Cigéo n’ouvrira pas davantage un boulevard aux partisans de l’atome. « Ce n’est pas parce qu’on aura Cigéo qu’on aura réglé le débat sur l’avenir du nucléaire », dit-il, alors que de fortes interrogations demeurent sur la place de l’atome dans la politique énergétique française.

Si la loi prévoit de faire passer le nucléaire de 75 à 50% dans la production d’électricité vers 2025, il n’existe aucun calendrier ni méthode pour y parvenir.

Vu qu' »une partie des déchets sont déjà produits » et qu’il existe « des capacités de stockage » temporaires, entraver le projet Cigéo en espérant ainsi porter tort à la filière nucléaire « c’est un mauvais combat », juge aussi le dirigeant, qui a rencontré Nicolas Hulot la semaine dernière.

Le ministre de la Transition écologique semble favorable au projet même s’il doit « nous pousser encore plus à réfléchir » en raison « des déchets que l’on délègue aux générations futures ». Ces déchets, « il va falloir les prendre en charge », a-t-il dit dimanche dans Ouest-France, et « mon travail est de vérifier que leur stockage se fasse dans des conditions de sécurité absolue ».

© AFP

 

17.07.2017 : 536. Energy Observer: Le premier bateau propulsé à l’hydrogène se prépare avant son tour du monde

Il doit être mis à l’eau au printemps à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) pour un tour du monde de six ans. Cinquante personnes travaillent « jour et nuit » sur l’Energy Observer, premier bateau écologique propulsé aux énergies renouvelables et à l’hydrogène, ont indiqué ce mercredi les organisateurs de cette expédition.

Principe de ce navire ? Il couplera différentes sources d’énergies renouvelables pour produire son propre hydrogène à partir de l’eau de mer et le stocker à bord. Dans ce but, il sera équipé de deux éoliennes, d’une aile de traction intelligente, de plusieurs types de panneaux photovoltaïques et de deux moteurs électriques réversibles en hydrogénérateurs.

« L’idée, c’est de faire un bateau autonome »

« L’idée, c’est de faire un bateau autonome » qui avancera « sans émission de carbone, sans particules fines, sans polluants. C’est un symbole et une vision de ce que pourrait être le monde énergétique de demain », a détaillé son futur capitaine, Victorien Erussard, coureur au large et officier de marine marchande.

Ce projet, « tourné vers l’action et les solutions », est « à la hauteur du défi que nous avons de procéder à une véritable révolution énergétique », a estimé l’écologiste Nicolas Hulot, qui en est le parrain.

101 escales dans 50 pays

A une vitesse de huit à dix nœuds (ce qui équivaut à 14,8 à 18,5 km/h), l’Energy Observer devrait faire un tour du monde comprenant 101 escales dans 50 pays. Avec pour objectif « d’éduquer, de sensibiliser, d’aller à la rencontre des gens qui œuvrent à la préservation de l’environnement ».

Ainsi, l’expédition participera à de grands événements internationaux sur le thème du développement durable, visitera des sites exemplaires ou au contraire problématiques (écosystèmes ou sites de l’Unesco menacés).

>> A lire aussi : VIDEO. Le bateau robotique «Solar Voyager» tente la traversée de l'Atlantique

Pour ce qui est du calendrier, le catamaran doit effectuer un tour de France cette année, après son baptême à Paris. Puis il se rendra en Méditerranée en 2018, avant de gagner l’Europe un an plus tard, puis l’Amérique, l’Océanie, l’Asie et l’Afrique.

 

09.07.2017 : 535. Vote à l'ONU contre l'armement nucléaire :

Alors que la grande majorité des pays de la planète adoptent ce traité, les neufs puissances nucléaires détenteurs de l’arme nucléaire –Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, Chine, France, Inde, Pakistan, Corée du Nord et Israël– ont refusé de participer au processus de négociations. Ils se mettent ainsi délibérément hors la loi internationale et, par leur attitude, déni aux autres pays le droit à la paix et à vivre sans la menace permanente de l’holocauste nucléaire.

 

29.06.2017 : 534. Récup écolo :

Beau projet abouti qui nous vient tout droit du Japon,  vous allez peut-être réagir avec le fait que nous avons déjà assez de constructions dans le monde, alors pourquoi en créer d’autres…si cela peut éviter des déchets enfouis alors je suis d’accord, ou encore de voir des océans plastiques, alors encore grand oui! 

D’autre part mettre notre créativité en oeuvre, réfléchir ensemble pour éviter le gaspillage et réduire notre empreinte carbone rapprocherait les humains!

http://dailygeekshow.com/bar-ecolo-japon/

 

26.06.2017 : 533. Juin 2017 : France, Attention ! Icebergs en vue !

Intérieur : Majorité absolue : Attention ! L’opposition n’existant pas à l’Assemblée Nationale, ... elle se trouvera donc dans la rue ! Danger ! D'autant que le nouveau Président de l'Assemblée Nationale est parjure (ajout du 27.06.17 : https://www.politis.fr/articles/2017/06/un-parjure-a-la-presidence-de-lassemblee-37229/ ) !

Extérieur : Europe : Attention ! le Conseil des 22 et 23 juin n’a repris aucune des demandes françaises annoncées de longue date par le président de la République. En particulier, il n’a ouvert aucun débat sur les travailleurs détachés, sujet sur lequel la France avait bandé les muscles en demandant un durcissement de la réglementation. Tous les ingrédients sont donc réunis pour que, dans les cinq ans à venir, soit conservée intacte la doctrine européenne développée sous Hollande d’un alignement systématique sur les positions allemandes sans contrepartie en faveur de la France.

 

20.06.2017 : 532. Etat d'urgence déclaré "anticonstitutionnel" !

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DÉCIDE :

Article 1er. – Le 3° de l’article 5 de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l’état d’urgence est contraire à la Constitution.

Article 2. – La déclaration d’inconstitutionnalité de l’article 1er prend effet dans les conditions fixées au paragraphe 9 de cette décision.

Article 3. – Cette décision sera publiée au Journal officiel de la République française et notifiée dans les conditions prévues à l’article 23-11 de l’ordonnance du 7 novembre 1958 susvisée.
Jugé par le Conseil constitutionnel dans sa séance du 8 juin 2017, où siégeaient : M. Laurent FABIUS, Président, Mmes Claire BAZY MALAURIE, Nicole BELLOUBET, MM. Michel CHARASSE, Lionel JOSPIN, Mmes Corinne LUQUIENS, Nicole MAESTRACCI et M. Michel PINAULT.

Rendu public le 9 juin 2017.
JORF n°0136 du 11 juin 2017 texte n° 28
ECLI:FR:CC:2017:2017.635.QPC

 

16.06.2017 : 531. Pollution par les meubles :

tirée du site http://www.prevention-sante.com/

Une pollution intérieure identifiée depuis bientôt 10 ans comme dangereuse

A tous ceux qui sont heureux de respirer sainement parce qu’ils vivent à la campagne, loin de la pollution des grandes villes ou ceux qui se calfeutrent chez eux avec soulagement pour échapper à l’air vicié du périph, voici ce qui pollue l’air de vos maisons…

Depuis juin 2004, le CIRC, Centre International de Recherche sur le Cancer, dépendant de l’OMS a fait passer le formaldéhyde de « cancérigène probable » à « cancérigène certain ». Ce composé Organique Volatile (COV, dont fait aussi partie le benzène), présent dans de très nombreuses substances issues de l’industrie pétrolière est ainsi reconnu comme pouvant entraîner des cancers de la cavité buccale, des fosses nasales, des sinus et (de façon presque certaine) des leucémies.

Ces substances dangereuses pénètrent nos intérieurs via la cigarette, les produits ménagers, les mousses isolantes, les colles, laques et vernis, les encres, les textiles neufs, certains médicaments et cosmétiques, ainsi que… les meubles. En effet, la majorité des meubles commercialisés aujourd’hui sont fabriqués avec des panneaux de bois reconstitués, tels que le contreplaqué, l’aggloméré ou le MDF (ou medium). La présence en grande quantité de colle, de laque et de peinture dans ces matériaux est à l’origine de rejets continu dans l’air de ces aldéhydes dont le formaldéhyde en question. Ces Composés Organiques Volatils sont relâchés à température ambiante 24 heures sur 24 et ce pendant plusieurs années (jusqu’à 5 ans) et peuvent occasionner plus immédiatement des gênes respiratoire et des irritations aux yeux.

Il est vrai que la législation en vigueur dans le domaine de la pollution pintérieure est inexistante, alors les fabricants ne sont pas tellement encouragés à changer leurs pratiques.

Malgré leur obligation légale d’informer le consommateur, les vendeurs de votre magasin de meubles préférés ne sont ni formés ni encouragés à vous donner la liste des substances nocives que contient cette jolie table basse laquée, en panneaux de particules, pour laquelle vous venez d’avoir un coup de cœur.

NB les panneaux d’OSB (panneaux de particules orientées) qu’on utilise dans la construction d’habitations en bois comme panneaux de contreventement (pour rigidifier la structure des murs en ossature bois ou MOB) contiennent eux aussi des formaldéhydes. Les fabricants soucieux de proposer des matériaux sains pour fabriquer des maisons saines ont trouvé la solution : remplacer ces colles par d’autres exemptes de formaldéhydes. C’est donc un problème dont les solutions sont connues mais plus coûteuses…

Une devinette : quelle est la pièce d’une maison où la pollution de l’air est la plus importante ? La chambre de bébé ! Parce que tout y est neuf ou récent, les substances incriminées ici n’ont donc pas eu le temps de s’échapper et de disparaître.

Comment limiter la présence des COV dans nos petits nids ?

Quelques précautions de base :

  • aérer vos intérieurs quotidiennement au moins pendant 10 minutes, n’oubliez pas les chambres
  • préférer les meubles en bois massif et brut ou traité avec des produits exempts de COV
  • pour vos bricolages, des solutions existent dans toutes les grandes surfaces dédiées à cette activité, peintures sans COV, laques écologiques et naturelles, etc.
  • lavez systématiquement vos textiles avant de les porter pour la première fois
  • évitez les moquettes, sauf s’il est spécifié qu’elles sont sans COV
  • si les meubles en panneaux de particules sont incontournables, donnez la priorité aux meubles d’occasion, la majeure partie de leurs COV se sera déjà échappée
  • enfin, il existerait certaines plantes qui absorbent ces polluants comme l’Aloe vera et le Philodendron, le Chrysanthème, l’Azalée, etc.

 

Pour un complément d’information sur le sujet de la pollution intérieure (qui ne se limite malheureusement pas aux émanations de formaldéhyde : acariens, champignons, monoxyde de carbone, etc.) :

Observatoire de la qualité de l’air intérieur : http://www.oqai.fr/obsairint.aspx

 

 

29.05.2017 : 530. Les océans en chiffres :

 

– L’Océan couvre 7/10es de la planète et représente 97 % de l’eau sur Terre.

– A ce jour, seulement 3,4 % de l’océan sont protégés sur papier.

– L’Océan absorbe environ 30 % du CO2 et 93 % des excès de chaleur générés par l’activité humaine.

– L’Océan joue un rôle central dans le cycle de l’eau : environ 85 % de l’évaporation se produit grâce à l’océan.

– Environ 20 % des récifs coralliens ont été totalement détruits et ne présentent aucune perspective de rétablissement.

– Le Programme des Nations unies pour l’environnement estime que l’impact économique cumulatif des mauvaises méthodes de gestion des océans équivaut au minimum à 200 milliards de dollars par an.

– Les zones maritimes protégées sont de 4,4 % à l’échelle de l’océan dans sa totalité. La recommandation globale est d’atteindre les 30 %. C.D.

 

 

23.05.2017 : 529. USA: NOUVEAU RECORD au 31 Décembre 2016: Plus de 102,63 MILLIONS d’américains sont sans emploi :

Le nombre d’américains se trouvant hors de la population active (en dehors du marché du travail) vient d’atteindre un nouveau record au 31 Décembre 2016, selon les nouvelles données sur l’emploi publiées ce vendredi 06 janvier 2017 par le département du travail américain (Bureau of Labor Statistics-BLS).

Le Département du Travail Américain (Bureau of Labor Statistics – BLS) rapporte ce vendredi 06 Janvier 2017 que 95,102 millions d’américains (âgées de 16 ans et plus) n’étaient ni employés le mois dernier, ni en recherche active d’un emploi durant les quatre dernières semaines.

Le nombre d’américains se trouvant en dehors du marché du travail a augmenté de 18.000 personnes sur le mois de Décembre 2016 (424.000 sur les 2 derniers mois – Nov/Déc) et d’1,124 million par rapport au mois de décembre 2015, battant ainsi le record du mois de Novembre 2016 qui s’élevait à 95,055 millions d’américains exclus du marché du travail (Chiffre révisé en hausse à 95,084 millions). Le nouveau record est à présent de 95,102 millions d’américains se trouvant exclus du marché du travail au 31 Décembre 2016( Not in labor force). Mais on peut pousser un peu plus loin encore la synthèse puisqu’il faut ajouter à ce nombre, les 7,529 millions d’américains officiellement déclarés au chômage (unemployed-Chiffre qui a lui aussi augmenté sur le mois de Décembre 2016).

En résumé: 95,102 + 7,529= 102,631 millions d’américains se trouvent sans emploi au 31 Décembre 2016.
De plus, le taux de participation à la population active se situe à 62,7 % au 31 Décembre 2016. Ce taux de participation à la population active n’a jamais été aussi bas depuis Décembre 1977.

 

04.05.2017 : 528.Après des années d’inaction, la Commission européenne exige maintenant des conditions ultra restrictives pour interdire un perturbateur endocrinien.

D’après elle, il faut prouver que la substance concernée :

  • Est connue pour avoir un effet avéré pour la santé humaine
     
  • A un mode d’action endocrinien
     
  • ET qu’on connaît le lien causal entre le mode d’action et l’effet négatif.
     

En clair, cela revient à dire que les gens devront d’abord tomber malades pour qu’on puisse ensuite faire un lien avec la substance.
 

Trop tard, si vous avez le cancer.
 
Trop tard, si vous ne pouvez pas avoir d’enfant.
 
Trop tard, si les enfants que vous avez mis au monde sont nés avec des malformations gravement handicapantes.
 
« Ce sera trop tard… mais tant pis. »


Voilà la réponse révoltante des autorités européennes qui veulent accorder une dérogation à l’industrie chimique pour qu’elle puisse continuer à nous vendre ses polluants.

 

 

01.05.2017 : 527. Europe = Totalitaire ? :

https://youtu.be/7pHcq5FFubk

 

01.05.2017 : 526.Protection contre les insectes :

Nous recommandons ces cinq huiles essentielles:

1. La lavande – La lavande a une odeur très douce, mais les insectes déteste cette odeur!

2. La menthe pouliot –elle appartient à un type de menthe, qui est souvent toxiques pour les insectes.

3. La citronnelle – Cette huile essentielle provient de l’herbe du citron tropical et a donc un parfum de citron. Elle peut être appliquée directement sur la peau et est bonne contre les tiques et les puces.

4. L’eucalyptus – Utilisez cette huile avec un peu de citron pour éloigner les insectes. Les chercheurs ont étudié la question et cette huile réduirait apparemment les piqûres, les infections et ses effets.

5. Le citron vert – Un peu d’huile de citron vert repousse les tiques et les insectes. Elle peut-être utilisée à la fois directement sur les vêtements et sur la peau!

 

30.04.2017 : 525. Campagne électorale : une très belle analyse !

https://www.facebook.com/ParaFoxTV/videos/1790180587967109/

 

 

 Devenez naturopathe ! Avec la formation de naturopathie holistique de bertrand boisson (professionnel exerçant dans les ardennes), cette formation par correspondance vous permettra de progresser à votre rythme, Vous travaillerez les cours à votre vitesse, vous aurez aussi la possibilité d'effectuer des stages. Ce site est aussi prévu pour que les internautes puissent avoir de la consultation en ligne ainsi que de la numérologie.